Search
samedi 3 décembre 2016
  • :
  • :

Les Espaces Naturels sous surveillance

image_pdfimage_print

P1010370

L’été est une période forte en termes de contrôles routiers et de prévention contre la délinquance au volant ou au guidon d’une grosse cylindrée. L’expression semble parfois un peu forte mais il faut reconnaitre que la vie n’a pas de prix surtout lorsqu’elle est arrachée à une personne sur la route des vacances. Mais, au delà de cet aspect devenu malheureusement un lieu commun, la Préfecture des Vosges descend aujourd’hui sur le terrain avec ses partenaires institutionnels. Gilles Payet, le représentant de l’État, a choisi les espaces naturels dont la société s’est faite un terrain d’expression et d’évolution quasiment quotidien.  Dimanche,  toute la journée était mobilisée pour des actions d’information, de prévention et de répression avec la Gendarmerie Nationale, la Police, l’ONF, l’Office de la Chasse, le PGM et la Direction Départementale du Territoire pour mieux quadriller  une partie Est du département faite de secteurs  forestiers mais également de chemins départementaux à l’image de la route des Crêtes.

Belle coopération sur le terrain

Belle coopération sur le terrain

La fin de journée était consacrée à un débriefing  sur les hauteurs de Xonrupt-Longemer au peloton de Gendarmerie de Montagne. Gilles Payet est revenu sur les actions menées en donnant la parole à chacun des partenaires. «  Cette opération est coordonnée en collaboration, en liaison avec le parquet  » note le préfet du département  » notre  objectif est bien une prise de conscience  collective et d’opérer une communication avec les professionnels ».

Le préfet au millieu des partenaires de l'opération

Le préfet au milieu des partenaires de l’opération

C’est chose faite et le dispositif qui a mobilisé plusieurs centaines de personnes devrait être reconduit prochainement. Ce fut une première réussie en termes d’organisation et de collaboration, même si le résultat ne fut pas à la hauteur de l’attente des intervenants. En effet, la météo a quelque peu brouillé les cartes pour une faible fréquentation sur les secteurs contrôlés. Cela n’a pas empêché 7 infractions constatées sur la route des crêtes, celles commises par des motards allemands, pour le non-port de ceinture de sécurité  ou encore pour un  dépassement dangereux. Proche d’Épinal, la police  a verbalisé un conducteur de 4X4  dans les bois et la gendarmerie a interpellé une personne qui venait de cueillir pas moins de 10 kilos de brimbelles ou myrtilles à la rifle ou au peigne, chose qui est formellement interdite.

Autrement dit, la nature, mais pas seulement, se considère. Les représentants de la loi ont bien l’intention de faire respecter ce qui doit l’être. Dans un communiqué, le Préfet Gilles Payet mettait d’ailleurs l’accent sur une réflexion en cours :  celle de voir prochainement réaliser des plans de circulation de véhicules au sein du Parc Naturel régional des Ballons des Vosges, ce qui permettra de concilier la pratique des loisirs motorisés et le respect des milieux naturels.  Le Préfet au champ, le respect de la loi dans les forêts et les prés, c’est maintenant. En tout cas  l’été  devrait révéler une nouvelle méthode d’information, de répression et de sensibilisation.

L'opération a demandée la mobilisation de nombreux professionnels

L’opération a demandée la mobilisation de nombreux professionnels

 

Policiers, agents de l'ONF et de l'Office de la Chasse

Policiers, Agents de l’ONF et de l’Office de la Chasse

 




3 réactions sur “Les Espaces Naturels sous surveillance

  1. Gérald

    Beaucoup de monde pour quelques infractions ????
    Modifier la circulation sur les Crêtes: on pense rarement aux personnes à mobilités réduites qui ne peuvent plus visiter les sites touristiques de notre beau pays …..

    répondre
  2. Jacques

    Nous sommes vraiment des bisounours en France, et dans les Vosges! plus de 100 personnes , la Gendarmerie Nationale, la Police, l’ONF, l’Office de la Chasse, le PGM et la Direction Départementale du Territoire. tout ça pour quoi??. en Allemagne, les motos sont interdites sur les routes de montagne, en Suisse, les motos qui n’ont pas de silencieux dans les règles, et qui ne respectent pas les décibels autorisés, sont arrêtées et doivent être remis en règle sur place. Nous français laissons les grosses cylindrées se promener avec force vitesse et bruit sur les crêtes vosgiennes et dans nos villes touristiques. nous aimons bien les démonstrations qui ne servent à rien et en voila un exemple. il manquait la musique!!
    simplement faire respecter les règles et sanctionner!! mais tout le temps!

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *