Search
mardi 6 décembre 2016
  • :
  • :

Marché des artisans : enfin du monde

image_pdfimage_print
Beaucoup de monde sur le marché des artisants

Beaucoup de monde sur le marché des artisans

Notre article consacré à la fréquentation estivale de Gérardmer a suscité beaucoup de réactions : avec, pour certains, un débat politique sous-jacent…si si sous-jacent !  Sous entendu les orientations  prises par les décideurs depuis plusieurs décennies…voire également notre page Face Book.

Jour de marché des artisans et de marché tout court, il y avait foule à Gérardmer samedi matin. On a envie de dire enfin. Paradoxe tout de même , vers 11h30 les vacanciers et les autres ont commencé à fuir le centre ville, mais également les bords du lac. A midi pile, les rues étaient quasi désertes !

L'artisanat local attire toujours les vacanciers

L’artisanat local attire toujours les vacanciers

A 12 h 15,  extinction des feux, plus personne alors qu’on a connu des fins de matinée beaucoup plus denses.  Il y a bien du monde dans la vallée ou dans les villages avoisinants, mais où sont  tout de même les vacanciers ! Est ce que la Perle attire moins qu’avant compte tenu de l’affluence et les touristes préfèrent  la tranquillité d’un village, d’un écart ? Les prix des prestations proposées sont-ils en cause ? Autant de questions sans réponse… En tout cas pour l’instant. Le tourisme, au delà de l’effet crise est peut-être en train de changer.

 




25 réactions sur “Marché des artisans : enfin du monde

  1. tomasetto

    Le probléme de Gérardmer c’est bien les prix « une gaufre nutella chantilly 8 euros dans la rue piétonne »,un restaurant qui affiche viande Lorraine et on vous sert des plats préparé et réchauffé sans saveurs a prix exorbitants la il y a quelque chose à faire mais bien entendu ces gros bourges qui ne sont méme pas du métier mais pour la plus part des financiers on se moque que les touristes ne restent pas en plus ils ne sont méme pas diplomates avec la clientéle

    répondre
  2. metzger

    A Gérardmer on se repose sur le lac et la montagne, mais avec une meteo capricieuse il faut sérieusement et rapidement trouver de quoi occuper les touristes de tout age pour les garder. Bonbons et saboterie ça va 5 minutes. A quand une piscine digne de se nom ou enfants et ados peuvent s’amuser et pas seulement nager bêtement. Je doit envoyer mes clients a la Bresse ou Munster pour trouver une piscine…c’est grave. Par mauvais temps, ete comme hiver il n’y a rien a faire a Gérardmer

    répondre
    1. Olivier Lapotre

      tout à fait d’accord pour la piscine qui est totalement has-been… il faut repenser totalement le complexe existant…

      répondre
      1. André FRANCOIS

        Dès son implantation première ce fut raté.
        Les idées ne manquaient pourtant pas, l’associer avec le lac, plage, une implantation plus basse et les parkings derrière.
        Une vraie patinoire, un vrai bowling (4 pistes misérables au départ), et une piscine avec espace réel …
        Tout cela la municipalité de l’époque l’avait entendu.
        Mais les idées des « jeunes cons comme nous à l’époque » ils s’en moquaient.
        Recherchez dans l’histoire qui était au POUVOIR dans le début des années 80 !
        Comme quoi c’est pas une question de bord, mais de personne.
        Le pire c’est qu’à l’époque il y avait les fonds pour voir grand.
        Ah oui,
        J’oubliais, avis au restaurateurs arnaqueurs de touristes, vous faites du tord à tout le monde même aux vrais professionnels.
        Vous savez ce qui ce dit sur les réseaux sociaux à l’étranger …
        Gérardmer, visitez, mais ne consommer pas, allez plus loin !!!
        Alors ne vous étonnez pas

        répondre
  3. Alain Viry

    Non ce ne sont pas les prix de la communauté commerciale géromoise, qui a beaucoup de mal, mais à de minables escrocs qui sont bien connus et qui détruisent notre belle ville. Dans ma boutique, les prix vont de 2 euros à la discrétion du produit à vendre et je travaille.
    Comment résoudre ce problème en sachant que… hôteliers se battent eux, que commerçants font des sourires à réveiller des morts et d’autres confondent bière et champagne.

    répondre
  4. Alain Viry

    J’oubliais un truc, le 15 août , j’exposerai une pièce minérale unique au monde et qui vient de chez nous. Le massif vosgien est très riche.

    répondre
  5. jerome

    Bonjour,
    Pour la piscine il y a un projet mais l’investissement est énorme . Maintenant si vous faites un centre nautique type st Dié des Vosges financé en pp privé on en reparle dans 2/3 ans quand le bilan sera fait . Il faut pas croire que des gens vont venir de Nancy ou même Luneville 5en plus pour moi elle casse pas de briques).
    Il faut choisir entre piscine / remonte pente etc .
    Pour les commerçants (des petites boutiques) je les trouves plutôt sympa et authentique (dans le bon sens du terme).
    Maintenant je pense qu’il y a des réunion publique a la mairie allez y est exposé vos idées pour faire bloc contre ces financier .
    Juste pour répondre concernant les résidence secondaire comment voulez vous lutter un copain a vendu ça maison 430 000 euro en 2 jours a un parisien qui lui a déjà une maison dans la capital a mon avis au dela de 1 000 000 euro on ne se bat pas avec les mêmes armes .
    Quand on compare a un jeune geromois qui doit galère pour rester a Gerardmer en gagant un smic et qui paye une maison de 250 000 euro pendant 30 an
    la seul solution que les vosgiens vendent en priorité au Vosgiens en exemptant de perdre 30/40 % du prix ………………….
    Un ancien Geromois qui a du partir pour trouver du travail.

    répondre
  6. Xavier Lahache

    Bonjour à tous, aux Gérômois comme aux Bressauds.
    Voici une anecdote qui pourrait servir (pourquoi pas) à ceux qui
    cherchent des solutions pour la réintroduction du touriste aux terrasses
    des cafés…
    Il y a deux ans je me trouvais rue piétonne vers 18h30, un concert du
    Petit Jules devait démarrer dans une belle ambiance estivale.
    Dès les premiers accords et les premiers refrains, une bagarre a failli
    venir tout gâcher. Ça jouait trop fort pour certains.
    Voilà. C’est tout, c’est triste.

    Je propose aux commerçants d’oser le jeu suivant : pendant un mois, la ville échange tous ses
    commerçants contre ceux d’une autre ville, des Corses, des Bretons…
    C’est absurde, mais pensez-y un instant.
    Salut.

    répondre
  7. B. EVRARD

    Récemment en Allemagne, une boule de glace dans un « Gelati » à 0,80 €, 2 € rue Miterrand cherchez l’erreur… Les prix du tourisme en France, et pas qu’à Gérardmer, sont devenus prohibitifs, d’où les envols vers des destinations exotiques pour des coûts globaux inférieurs.
    Indépendamment de la crise et du temps, le gros problème à Gérardmer est l’accueil et la qualité des services.
    La restauration est un exemple tristounet, même dans des établissements dits « gastronomiques » qui n’en n’ont souvent que le nom. La restauration est souvent indigne. Des prix élevés, une cuisine de piètre qualité, un accueil peu avenant, la messe est dite…
    Les tables fréquentables se comptent sur une main… Les Géromois où vont-ils ? A l’extérieur pour une grande majorité… C’est un signe qui ne trompe pas.
    La réputation se fait plus par les mauvaises expériences que par les clients satisfaits.
    Il y a des commerçants qui n’en ont pas pris conscience et pour qui la remise en question n’est pas d’actualité. Ce sont souvent des derniers qui pleurent dans les médias.
    Les commerçants Géromois où l’on trouve accueil et prestations honorables sont étouffés par les quelques médiocres qui nuisent fortement à la communauté en donnant une mauvaise réputation à l’ensemble.

    répondre
  8. Alexis MARTIN

    Certains commerçants ne semblent pourtant pas souffrir du manque d’affluence puisque m’a femme s’est faite refouler alors qu’elle voulait des pizzas à emporter.
    C’est couillon, encore un établissement où on ne mettra plus les pieds… belle publicité en perspective.

    répondre
  9. l'hostis

    depuis des années je vais en vacances à GERARDMER avec ma compagne.

    nous passons par l’Office du Tourisme, pour louer des meublés.

    à une exeption près la qualité des gites est correcte.

    les commerçants (boulangerie, bistrots, etc…) font leur métier honnêtement.

    à mon humble avis, il faudrait améliorer la qualité des sentiers, des chemins de randonnées, en effet, nous venons dans cette région pour bénéficier des merveilleux paysages et de l’air pur.
    peut-être, que cela attirera plus de vacanciers.

    il est vrai que nous sommes pas des fanas des terrasses de café,
    mais nous comprenons que tout le monde doit vivre.
    nous venons encore cette année, dans l’espoir que l’aménagement des chemins forestiers soient à la hauteur.

    cdt

    répondre
    1. colin

      Je voudrais , en tant que responsable des sentiers et du balisage au CVG, réagir aux commentaires de MM.L’HOSTIS et CHIPOT concernant l’état de certains sentiers entretenus soit par l’OT soit par le CVG. Premier secteur incriminé: Mérelle; sentiers et passerelle à signaler à l’OT qui les gère.

      Sentier Gourier, qui relie Gérardmer au Saut des Cuves, balisé et entretenu par le CVG: depuis la dernière tempêtede 2012, ce secteur a été et est encore à ce jour débardé par les forestiers.
      Le CVG et les représentants de la Municipalité se sont encore rendus sur place pour trouver une solution.
      Des aménagementd sont prévus.

      mais il faut savoir que dans tous les secteurs où les tracteurs forestiers ont à circuler, notre constat est le même que le vôtre: ils transforment nos sentiers en bourbiers bien difficiles à emprunter.
      chaque année, pas moins de 30 Baliseurs du Club Vosgien font un travail remarquable (et bénévole)pour remettre en état ou entretenir nos sentiers.
      Mais ils ne sont pas des bulldozers: avec une pelle et une pioche, on ne peut effacer les tranchées laissées par les forestiers.
      Cela s’améliore seulement avec le temps, si le sol se stabilise et si aucun engin ne revient…
      Je vous serais reconnaissant aussi de ne pas faire de dénigrement systématique: vous avez sans doute trouvé davantage de sentiers entretenus que de passages dévastés.
      Merci de votre compréhension

      répondre
  10. Gilles CHIPOT

    Il y a effectivement un gros travail à mener au niveau de l’entretien des chemins de randonnées.
    Pour preuve la montée de Merelle depuis le LIDO (pourtant itinéraire parmi les plus connus ).
    La passerelle en bois qui enjambait le ruisseau dans le milieu de la montée est détruite depuis des années et est abandonnée t’elle quelle.
    Au-dessus de la cascade, la partie du sentier qui permet de ressortir sur le pré Chaussotte et le Ht du Pheny ressemble en cas de pluie à un vrai marécage.
    Que dire également de l’ex beau sentier qui reliait le Bergon (l’ancienne école préfa) au Saut des Cuves. Ce sentier que l’on peut prendre depuis l’extrémité des Rochires était la seule belle liaison (en lisière SVP) entre la sortie de Gérardmer et l’entrée de Xonrupt.
    Ce sentier est désormais une sorte de corrue ,totalement dévasté par les engins de débardage.

    répondre
  11. Andre

    Les bières sont trés chères et certain cafetier facture 1€ de plus si la consommation est servie en terrasse, c’est vraiment abusé !! les jeunes disent « Gérardmort » ils n’ont peut-être pas tord ??

    répondre
  12. jerome

    Houai enfin l’Alsace n’est pas un modèle d’accueil il y a quand même le petit côté Corse :))))
    A Gerardmer heureusement qu’il y a des personnes qui montrent qu’ils aiment leur région.
    Il n’y a quand même que 10 000 habitants et si on compare avec st dié /Epinal a la fermeture des boutique s’est la mort alors qu’a gerardmer il y a du monde jusqu’a 21/22h il faut s’y faire s’est pas ibiza :))))))))

    répondre
    1. rogers

      pas 10000 h mais moins de 8500 .les restaurants ne servent plus (en saison , ce qui est un comble )à partir de 13h30 et le soir ,à partir de 21h . alors , cherchez l’erreur !!!

      répondre
      1. Gilles CHIPOT

        De nombreux restaurateurs Geromois acceptent encore des clients le soir après 21 heures.
        Pour n’en citer que quelques-uns( parmi d’autres.).
        LE VESUVIO.
        LE COQ A L’ANE.
        LE SAN REMO.
        LE COUAROGE.
        LA CLE DES CHAMPS.
        LES COPAINS D’ABORD .
        LE RESTAURANT DU CASINO.
        LE REFUGE .
        Etc…

        répondre
  13. Gilles Chipot

    Je cite ces établissements en parfaite connaissance de cause.Je vais quasiment chaque semaine de l’année diner après 21 heures avec quelques amis dans l’une ou l’autre de ces adresses.

    répondre
  14. heloise

    bonjour , je suis aller a gerardmer la semaine derniere et j’aimerais avoir des infos ( nom de l’entreprise , du vendeur , tout ce que vous savez….) sur le stand ou l’on vend des ferroneries d’art , des decos en metaux pour mettre devant sa maison pour decorer , avec un « chapitaux » blanc. j’aimerais avoir toutes les infos que vous savez sur ce stand s’il vous plait c’est tres important

    répondre
    1. QG

      Contactez les Artisans de la vallée des Lacs, ils vous donneront les coordonnées de la personne qui exposait ce jour là : 03 29 65 03 63

      répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *