Search
samedi 10 décembre 2016
  • :
  • :

Stationnement : Ticket or not ticket

image_pdfimage_print
Les terminaux pour les PV Electronique

Les terminaux pour les PV Electroniques

Nous sommes régulièrement interpellés par nos lecteurs au sujet du  stationnement en zone bleue. C’est notamment le cas d’un ancien gérômois en villégiature cet été dans la station qui est resté sans voix après avoir été verbalisé, sans le savoir,  par la police municipale pour non présentation du disque bleu normalement installé sur  le devant de son  véhicule. Depuis plus d’un an, les avis de contraventions accrochés sur les pare-brises  ont disparu suite à l’utilisation, par la police, d’un terminal électronique (PVE) qui enregistre les numéros de plaques d’immatriculation et renvoie directement le fautif à son porte-monnaie. Le système est visiblement efficace, adapté à la tache des agents et sans doute beaucoup plus fiable que l’ancien procédé, il est vrai un peu archaïque compte tenu de l’évolution de la technologie numérique. Là où le bas-blesse, c’est que le contrevenant n’a plus trace de son infraction, il est même mis au pied du mur en recevant par courrier son ticket de paiement, sans forcément être conscient de son écart de stationnement ( surtout les vacanciers).

voilà le document mis en place à Saint-Dié

Voilà le document mis en place à Saint-Dié, à l’image de ceux utilisés dans de nombreuses villes de France

A Saint-Dié, le problème  était le même jusqu’à ce qu’il soit discuté en Conseil Municipal en avril dernier par l’opposition qui s’est fait l’écho de nombreuses demandes insistantes de la population. Ainsi,  les élus de la majorité ont estimé  que l’idée était intéressante et qu’un  changement s’imposait compte tenu du manque d’information, mais également dans le cadre » d’une initiative destinée à améliorer les relations entre le service de la Police Municipale et la population. » (voir site de la mairie de St-Dié http://www.saint-die.eu/stationnemen ) Après arrêté municipal, c’est aujourd’hui  chose faite  depuis le 1er juillet dernier et chaque contrevenant a maintenant, sur son pare-brise, cette petite affichette d’information concernant son infraction. Ce qui est maintenant instauré en cité déodatienne est installé dans un grand nombre de villes de France. Alors ticket or not ticket à Gérardmer !

Se sera « no ticket » :

Nous avons interrogé le maire Stessy Speissmann sur le dossier. Visiblement, ce sera  sans ticket dans la mesure où l’expérience a été testée pendant 3 mois lors  de l’installation du nouveau dispositif.

 » Le PVE est effectif depuis  juin 2013 avec, dès le début, imposition sur les pare-brise des tickets d’avis de contravention  » commente le 1er magistrat  » régulièrement les gérômois venaient se plaindre.  Les contrevenants glissaient le ticket  sur le véhicule d’à coté. Jean-Paul Lambert, en accord avec l’ancienne municipalité, a pris la décision de stopper le dispositif  afin de cesser toutes discussions possibles.  Je tiens à faire remarquer qu’il n’y a que très peu de verbalisations et que la zone bleue est un réel avantage pour la population locale et touristique. Rares sont les villes de notre importance  qui proposent un parking gratuit. C’est forcément un plus pour Gérardmer »

Ticket gagnant, ticket perdant ?  Quoi qu’il en soit, il faut payer même si l’on peut considérer que les avis de contraventions de toute première génération ont sans doute fait les frais  d’un manque d’information et d’habitude du grand public. Bref, ce sera bien sans ticket sur les bords du lac !

 

 




4 réactions sur “Stationnement : Ticket or not ticket

  1. Lagneau

    Oui c’est bien de mettre des contraventions mais commencer par surveiller les voitures ventouses de la rue Charles de Gaulle
    qui arrivent vers 8h le matin et repartent le midi ou le soir sans qu’elles ai bougées d’un mm.Elles ont le disque à jours mais prennent des places de parking. C’est vrais que c’est dur de mettre son véhicule sur la place du vieux Gérardmer et de faire 300m à pied…….

    répondre
  2. Jean Mineur

    Dans notre bonne ville, je vois souvent les employés municipaux que sont les membres de la police municipale verbaliser des véhicules quand des dizaines d’emplacements autour sont libres, donc quelle utilité de verbaliser sinon de faire rentrer des espèces dans le budget municipal ??? On peut aussi penser que le nombre de parkings est grandement suffisant pour laisser les citoyens responsables de l’utilisation de leurs véhicules, en marche comme à l’arrêt, les commerçants qui « squattent » toute l’année des emplacements gênent bien plus la vie quotidienne. Enfin, ce problème n’existant que rue Ch de Gaulle et Mitterrand, pourquoi ne pas décider une fois pour toutes de rendre ces voies piétonnières en n’autorisant leur accès qu’aux résidents et livreurs ??? Pour terminer, il est grand temps que la municipalité s’occupe également de réviser un plan de circulation qui devient pour l’usager kafkaïen.

    répondre
  3. Gérald

    Pour répondre à Mr Jean Mineur,il y en a assez de ces rues piétonnes.
    Vous ne pensez pas aux personnes à mobilité réduite qui ne peuvent plus aller dans beaucoup de centres villes

    répondre
  4. Jean Mineur

    Ah que si j’y pense, j’ai d’ailleurs des années promené en fauteuil un membre de ma famille, les seules gênes rencontrées étant liées à la voiture (pollution, bruit, trottoirs encombrés, incivilités au volant …).
    Je ne vois pas en quoi organiser des parkings proches tout en préservant un accès sûr et protégé serait un handicap de plus pour les personnes que vous citez. Point n’est besoin de se garer devant un commerce pour y accéder, d’autant que les véhicules stationnés à la journée devant ces commerces appartiennent bien souvent à leurs personnels.
    Tout de suite, pourquoi plutôt ne pas apposer des papillons demandant plus de civisme et expliquant les choses, tout en sanctionnant les stationnements interdits ????
    Le centre ville de Gérardmer devient irrespirable, les nuisances tant olfactives que sonores sont de plus en plus prégnantes, le temps où l’air de notre ville était réputé jusqu’à venir y faire des cures est bien révolu.
    Je pense qu’il y a là un joli chantier pour nos élus, le tout de plus devrait être examiné dans une refonte du plan de circulation qui ne ressemble plus à rien.
    Dire que  » il n’y a que très peu de verbalisations et que la zone bleue est un réel avantage pour la population locale et touristique » est quand même un peu outrancier, les employés municipaux de sa police en chasse des pare-brise contrevenants sont très assidus et quel avantage les Géromois en tirent-ils vraiment, se garer devant la porte de la pharmacie ou de la boulangerie ou du chausseur ou de l’habilleur est vital ??? Ce n’est pas mieux de laisser les voitures en-dehors du centre-ville et y organiser des accès sécurisés où le piéton est roi ???
    C’est un peu une redite de mon premier papier, mais il me semble que ce n’est que du bon sens.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *