Search
samedi 3 décembre 2016
  • :
  • :

Le Locle-Gérardmer : c’est l’heure de s’y remettre

image_pdfimage_print

 

 

Une délégation de la ville jumelle Suisse du Locle était présente à Gérardmer cette semaine afin de s’assurer que l’horloge remise en service et installée à la mairie locale était en parfait état de marche. L’occasion de rappeler que le jumelage entre les deux cités fête cette année son 50ème anniversaire.

 

Ambiance conviviale entre le maire Gérômois et le conseiller communal Suisse Miguel Perez

Ambiance conviviale entre le maire Gérômois et le conseiller communal Suisse Miguel Perez

Pour faire suite à la traditionnelle visite des élus Gérômois au Locle le 6 juillet dernier dans le cadre de la Fête des promos, une délégation suisse a donc rendu une petite visite au Maire Stessy Speissmann et aux élus Gérômois. Elle était composée de Gérard Vouga, maître horloger-restaurateur au musée du château des Monts, Bernard Brossy, artisan qui a participé au montage de l’horloge, et Miguel Pérez, conseiller communal notamment en charge de la culture. C’est ce dernier qui a tenu à évoquer ce 50ème anniversaire du jumelage entre Le Locle et la Perle des Vosges en préambule de l’intervention de Gérard Vouga.

 

« Faire se retrouver nos populations »

 

En effet, c’est le 20 octobre 1963 que le protocole entre les deux villes a été signé. Il a été suivi d’une longue histoire riche d’échanges scolaires, culturels et sportifs. Une activité qui n’a pas été rompue mais c’est peut-être un peu essoufflée : « Nous nous rendons toujours visite, mais il serait intéressant de faire se retrouver à nouveau nos populations, de renouer ses relations », précisait ainsi à juste titre le conseiller helvète.

Gérard Vouga est le maître horloger qui a redonné vie à l'horloge de Gérardmer

Gérard Vouga est le maître horloger qui a redonné vie à l’horloge de Gérardmer

A charge pour les deux Municipalités de redynamiser ce jumelage, de le rendre plus vivant en organisant conjointement de nouveaux programmes d’échanges, et pourquoi pas en incitant leurs citoyens à découvrir les deux villes jumelles en y séjournant. Voilà sans doute un bel axe de travail pour la nouvelle équipe municipale. Il est l’heure de s’y remettre, affaire à suivre…

En attendant, c’est bien d’horlogerie dont il fut question vendredi matin. Et quoi de mieux que la parole d’un expert en la personne de Gérard Vouga, maître chargé de la restauration de l’horloge en provenance de l’annexe de la Villa Monplaisir. Une opération délicate, mais surtout un petit miracle de restauration qui aura représenté un mois de travail pour ce spécialiste et passionné qui n’a pas boudé son plaisir d’opérer sur un si beau modèle.

 

Une œuvre des frères Ungerer ?

 

Des élus attentifs à la présentation de ce bel objet patrimonial

Des élus attentifs à la présentation de ce bel objet patrimonial

« Il s’agit d’une horloge patrimoniale unique qui date du XIXème siècle. Elle a eu la chance de traverser la guerre et de ne pas partir à la ferraille, ce qui est très rare, tout comme le fait que l’ensemble du mécanisme soit visible d’ailleurs. A ce titre, il est également magnifique d’avoir pu conserver l’armoire d’origine en état avec l’horloge », souligne Gérard Vouga qui a également sa petit idée sur les origines de l’horloge.

Deux lettres « A » sont en effet visibles sur deux endroits précis du mécanisme. Deux « A » qui ne sont pas arrivés là par hasard, le spécialiste en est convaincu, et qui font sans doute référence à deux sommités : Albert et Auguste Ungerer. « Et les vis présentes sur le modèle de la Cathédrale de Strasbourg réalisé par les deux frères sont identiques », ajoute Gérard Vouga. Deux « coïncidences troublantes », vous en conviendrez ?…

Après ce chapitre historique, la visite s’est ensuite prolongée dans le bureau du maire de Gérardmer où a élu domicile une magnifique pendule de style Louis XVI qui avait été offerte par la Ville du Locle. Là encore, un splendide objet datant des années 70 qui ferait pâlir d’envie les amateurs du genre. Avec cela, impossible d’oublier l’heure… A moins que le conseiller municipal chargé de remonter la pendule manque à son devoir !

En savoir plus sur la ville du Locle : http://www.lelocle.ch/

Miguel Perez a profité de sa visite pour remettre la pendule du maire à l'heure

Miguel Perez a profité de sa visite pour remettre la pendule du maire à l’heure

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *