Search
vendredi 9 décembre 2016
  • :
  • :

Les constructeurs lancent la Fête des Jonquilles

image_pdfimage_print

 

la présidente de la SDF Nicole Curtit auprès des élues

La 47ème édition de la Fête des Jonquilles est sur les rails  avec la première réunion des constructeurs de chars qui s’est déroulée vendredi soir en mairie. La manifestation est une véritable institution dans le paysage culturel local pour preuve la belle assistance présente  afin de participer au débat mené  par Nicole Curtit présidente de la société des fêtes.

Au menu de la soirée, responsables de l’événement et constructeurs  sont revenus sur l’aspect réglementaire et pratique de la mise en scène du  corso fleuri qui aura lieu le 12 avril 2015 avec pourtant, avant de rentrer dans le détail, un léger désaccord en ce qui concerne une association sur le montant des prix distribués  l’an dernier. Nicole Curtit s’est d’ailleurs étonnée d’un tel différentiel d’une année sur l’autre !

Bref, au delà  de cet aspect « cuisine interne », la présidente a passé la parole à Fernand Grandemange, grand logisticien de la SDF. Ce dernier a précisé que 24 constructeurs, à titre individuel ou associatif sont déjà déclarés  officiellement. Pas mal pour une manifestation que certains voudraient vieillissante et obsolète dans notre société numérique. Et bien non, la démerde, la bricole de génie a toujours et aura toujours sa place dans  votre environnement direct…C’est toute la beauté de la Fête et  tout son intérêt à l’image de ce que peuvent produire aujourd’hui les artisans et les PME dans l’hexagone : on ne le dira jamais assez.

De l’implication, toujours de l’implication à l’image d’un nouveau venu dans le giron des constructeurs avec  l’association médico-social du Beillard ou CHRS  qui cherche un tuteur, un soudeur afin de mener à bien la construction d’une structure fixe ou mobile avec ses résidents. L’appel est lancé ( prendre contact avec la SDF).

Les constructeurs de chars sont déjà mobilisés

Sinon, avant même d’investir les locaux de l’ancienne abattoir  par les Mac Givers gérômois,  Fernand Grandemande a évoqué l’achat et le stockage des matériaux. » Nous avons récupéré  des barres de fer à béton lisse cédée à bon prix  » concède le bénévole » le stock de grillage est reconstitué,  par contre en ce qui concerne les agrafes, il faudra faire  avec ce que nous avons. Celles ci sont aujourd’hui fabriquées en chine et nous ne pouvons pas avoir de prix dans la mesure où  nous ne sommes pas dans la chaine des revendeurs. Donc je vous demande de ménager la camelote au risque de revenir à des gestes ancestraux avec pince et fil de fer ».

La présidente Nicole Curtit a pour sa part évoqué avec les élus Nadine Bassière et Anne Chwaliszweski le stockage des jonquilles : une partie des locaux de la SDF, rue de Lorraine  étant partiellement occupée par les services municipaux. Le problème est réel seulement 3 jours  et devrait être résolu bien avant les beaux jours prochains et la cueillette.  » Avec l’espoir de ne pas devoir acheter des fleurs en Hollande comme l’an denier ‘ commente Nicole Curtit qui attend également l’aval de l’Office  National des Forêts dans le cadre du glanage des végétaux en sous- bois. Eh oui, organiser une Fête des Jonquilles n’est pas aussi simple qu’il n’y parait. Une foultitude de détails doit être prise en compte et résolue presque au quotidien par l’aréopage de bénévoles impliqués qu’il soient coté scène ou coulisse.

Une chose est sûre, l’édition 2015 est belle et bien lancée et pour tous ceux qui ont l’ambition de rejoindre le groupe de travail,  il est toujours possible de contacter la SDF.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *