Search
jeudi 8 décembre 2016
  • :
  • :

Rude saison mais beaucoup de satisfactions

image_pdfimage_print
Hubert Gourguillon entouré de Stessy Speissmann et de Mathieu Kléthi, président du comité régional du massif vosgien de ski

Hubert Gourguillon entouré de Stessy Speissmann et de Mathieu Kléthi, président du comité régional du massif vosgien de ski

La dernière saison d’hiver ne restera pas dans les annales pour l’ASG Ski Alpin dont le président Hubert Gourguillon a préféré à juste titre revenir sur les 4 années de son mandat plutôt que sur l’absence de neige. Et de ce point de vue, il y avait à dire lors des assises annuelles du club qui se sont récemment déroulées à la Maison de la Montagne.

En effet, tout le monde était prêt pour attaquer la saison tout schuss, mais la météo en aura décidé autrement malgré l’enthousiasme des skieurs et le travail du personnel des pistes et de son directeur. L’ASG n’a donc pu organiser que 30% des courses prévues au programme hivernal qui a été fortement perturbé dans tout le massif. Cependant, le club gérômois peut être fier de ses compétiteurs qui ont pris de nombreuses places sur les podiums des courses du massif grâce à une densité de skieurs importante dans chaque tranche d’âge. Rappelons au passage que le ski alpin représente tout de même 255 licenciés en perle des Vosges.

Une politique globale

Voilà pour la saison écoulée. Maintenant, 4 ans, ce n’est parfois pas grand chose à l’échelle d’une vie, mais cela permet également de faire évoluer pas mal de paramètres au sein d’une structure sportive.  Durant ces 4 années qui viennent de s’écouler, le comité et son président ont développé « une politique de ski globale » en mettant en place une offre forte et continue sur la pratique sportive. En confortant le pré-club qui permet aux plus jeunes de venir progressivement à la compétition et en ouvrant au maximum l’accès au club au plus grand nombre.

Les bons  résultats sportifs de l’ASG ne sont sans doute pas étrangers à cette démarche, loin s’en faut, et ce même s’il est parfois difficile de bien faire cohabiter les simples pratiquants et les élites. Mais le club y parvient, c’est ce qui fait sa force. « Nous sommes un club de la Fédération Française de Ski qui a pour but de donner du plaisir à la pratique de ce sport et de former tous les skieurs dans une ambiance conviviale », insiste ainsi Hubert Gourguillon.

Une section sportive au top

Une maison de la Montagne bien remplie pour cette assemblée générale

Une maison de la Montagne bien remplie pour cette assemblée généraleLa section sportive au top

Autre réussite de ce mandat de président, la création de la section sportive ski alpin au collège de la Haie-Griselle a été facilitée par le chef d’établissement Bernard Krid et tourne aujourd’hui avec une vingtaine de jeunes. Une section qui est arrivée aujourd’hui à maturité même si son organisation et sa structuration doivent encore être affinées notamment pour répondre aux critères des sections sportives définis par l’Education Nationale. « La section sportive n’est pas un pré-pôle », souligne Hubert Gourguillon.

Et de poursuivre : « Autre axe de travail durant ces 4 ans : le soutien à la section diplôme d’Etat de la Haie-Griselle. Bien que le club ne soit pas directement impliqué dans la gestion de la section, nous avons chaque fois  participé aux réunions la concernant. Il faut saluer l’énorme travail de Pascal Munier sans qui cette formation n’aurait pas atteint cette qualité. Nous sommes aujourd’hui à un croisement, une convention va être signée entre les différents partenaires pour une vision « Massif des Vosges » de cette formation. (…)Il faudra que le club soit vigilant sur la continuité de la pratique du ski alpin en lycée. »

Une section handisport

Durant ce mandat, une section Handisport a aussi été créée par le club. Section qui en est encore à ses balbutiements et qui se développe petit à petit pour arriver à une structure de qualité. L’ASG sait qu’il y a encore des pistes à exploiter tant sur le plan sportif que sur celui de l’offre du club en matière de pratique.  Sur le plan des infrastructures, ce mandat a permis de voir un projet soutenu depuis de nombreuses années par le club voir le jour : le stade de slalom que beaucoup de club du massif risque d’envier à Gérardmer et à l’ASG.

Il reste donc encore des projets à faire avancer, mais comme vous pouvez le constater, on ne s’est pas tourné les pouces pendant ces 4 ans. A ce titre, le président du club, qui repartira au combat  avec une équipe identique à environ 80%, a conclu son allocution par une farandole de remerciements à ses bénévoles, les membres du club et tous les partenaires qui ont permis à l’ASG Ski Alpin d’avancer, d’évoluer, de se sentir soutenu. Comme toujours, seul, on ne va rarement bien loin, mais les skieurs peuvent compter sur des appuis solides et nombreux pour progresser à tous les niveaux.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *