Search
vendredi 9 décembre 2016
  • :
  • :

Vosges – Manoeuvres militaires en vue d’une mission en Centrafrique

image_pdfimage_print

Crédit photographique : 1er régiment d’infanterie Sarrebourg – FB

Cliquer sur les photos pour agrandir

Cette semaine, le 1er régiment d’infanterie de Sarrebourg et le 1 er régiment d’hélicoptères de combat de Phalsbourg étaient en manœuvres dans les Vosges du coté de Saint-Dié.

200 militaires étaient en exercice afin de préparer une prochaine mission de 4 mois en Centrafrique où ils rejoindront les effectifs, de l’ordre de 2 000 soldats,.de la force Sangaris.

Pour rappel, l’opération Sangaris, lancée en décembre 2013, consiste en un renforcement du dispositif militaire français en Centrafrique afin d’éviter une catastrophe humanitaire dans le pays.

Le « 1er d’infanterie » est le plus vieux régiment d’Europe,  riche de 5 siècles et demi d’Histoire.  Plus proche de nous, il s’est illustré au golfe arabo-persique,Cambodge, Ruanda, Tchad, Bosnie, Côté d’Ivoire, Kosovo, Afghanistan …. mais aussi dans les DOM-TOM et en métropole avec des missions VIGIPIRATE, des secours aux populations lors des tempêtes, inondations ou encore marées noires.

Le 1er régiment d’hélicoptères de combat a quant à lui été créé le 1er août 1977. En décembre 1990, il a pris part à l’opération Daguet en Irak. Il est intervenu au Koweït et a été également engagé au Tchad, à Djibouti, en Somalie, en ex-Yougoslavie, au Kosovo et au Timor…

 

Toutes ces contrées, comme la Centrafrique, sont bien loin de la nôtre tant géographiquement que culturellement. Pourtant, c’est sur les terres et dans les airs vosgiens qu’ont choisi, lors de cette semaine de manœuvres,  de se préparer les deux régiments militairement mais aussi psychologiquement aux épreuves qui les attendent.

En effet, il s’agit de répéter inlassablement certains exercices afin de créer des automatismes leur permettant d’intervenir en toute circonstance et dans toute situation sans subir la tension pouvant naitre devant certaines scènes d’horreur notamment et ce dans un milieu hostile et des conditions climatiques parfois difficiles.

Les deux régiments doivent être parfaitement coordonnés et ne laisser aucune place à l’improvisation, ce que permettent d’acquérir ces manœuvres sur le terrain au travers d’exercices qui devront être parfaitement maitrisés.

 

Autre date, autre lieu, mais toujours dans les Vosges

Tout début septembre, c’est la 1re compagnie de combat du 1er régiment d’infanterie qui était en exercice dans l’Est de notre département, cette fois pour un raid de 48h.

Ce raid est raconté par la 1re compagnie elle-même à retrouver sur le facebook du 1er RI de Sarrebourg


”La journée du mardi voit la compagnie progresser sur une dizaine de kilomètres avant d’arriver devant l’étang de Longemer-Xonrupt. 5 zodiacs de 6 hommes sont alors déployés afin de faire franchir les hommes en armes et le matériel, sur environ 1,5km. A l’arrivée, les zodiacs sont alors re-démontés sur la berge et la compagnie peut reprendre sa progression pour 10 km de marche avant le bivouac de nuit.


Le mercredi, la compagnie reprend sa marche en direction du Honeck. Le trajet comporte une quinzaine de kilomètres sur des pistes escarpées, avant d’arriver face au Honeck où un atelier de franchissement vertical en rappel est mis en place. Ce dernier impressionne même les plus anciens : ce n’est pas tous les jours que la compagnie a l’occasion de descendre 80m de paroi avec son équipement complet.


Dernière nuit dans les bois pour la compagnie qui attaque jeudi matin l’ascension du Honeck. Une fois arrivés, une cérémonie attend les Picards de la 1ère compagnie sur ce sommet chargé d’histoire. Plusieurs soldats se verront ainsi remettre un insigne de « tireur missile » ou de réussite à un stage d’aguerrissement commando. Ces 48h de raid se concluent enfin par un copieux petit déjeuner afin de recharger les batteries !”

Toute l’actualité et de nombreuses autres photos sont à retrouver sur le FB du 1er RI de Sarrebourg ou sur le site du ministère de la Défense

Épinal Infos


Accéder à l’édition complète d’Épinal Infos




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *