Search
jeudi 8 décembre 2016
  • :
  • :

Créations uniques pour souvenirs éternels (vidéos) "Indika" en concert pour le lancement de l'Artomobile à Gérardmer

image_pdfimage_print

Vendredi soir, la médiathèque du Tilleul proposait au public gérômois un rendez-vous liant musique et art graphique. Un projet de longue date qui voyait enfin le jour pour la responsable de la section audiovisuelle Aurélie Eeckels.

Le groupe Indika s'est produit à la médiathèque  dans le cadre d'une expo-concert originale prévue de longue date

Le groupe Indika s’est produit à la médiathèque dans le cadre d’une expo-concert originale prévue de longue date

En effet, soucieuse de développer les animations au sein de la maison et plus spécifiquement de sa section, cette dernière envisageait d’inviter le groupe de reggae roots répondant au nom d’Indika. Une formation chère à son cœur et à ses oreilles, basée à Strasbourg et qui a vu le jour en 2001 sous l’impulsion d’une bande de potes de lycée.

Depuis, Indika a écumé les scènes de France et de Navarre, participé à des festivals et autres projets humanitaires et/ou culturels, partageant ainsi la scène avec quelques références du genre, distillant son reggae roots subtile, et fortement emprunt de musique jamaïcaine, forcément. Mais le groupe ne s’est pas arrêté à l’aspect musical et apporte une importance certaine à l’aspect visuel qui est développé à travers la présence et l’action d’un de ses membres, dernier venu qui fait désormais partie intégrante du projet Indika.

Matt a présenté l'Artomobile lors du vernissage de son exposition actuellement visible à la section audiovisuelle

Matt a présenté l’Artomobile lors du vernissage de son exposition actuellement visible à la section audiovisuelle

Il s’agit de Matt Malhen, lui aussi basé à Strasbourg depuis quelques années et qui réalise par exemple les pochettes de disques, cartes postales, t-shirts, affiches ou stickers pour le groupe, le tout sans oublier quelques surprises à découvrir en concert : des pièces uniques, produites artisanalement par l’artiste en plein live et en fonction de l’ambiance, de la musique, du lieu, de son ressenti personnel, bref, des « vibes » de la soirée. Ces créations sont le plus souvent offertes au public qui garde ainsi un souvenir supplémentaire du concert auquel il vient d’assister.

IMG_8378-WEBEt afin de pouvoir travailler dans les meilleures conditions possibles, c’est-à-dire au plus proche de la musique et du public, Matt vient de créer l’Artomobile, machine elle aussi unique, sorte d’atelier ambulant et miniature qui permet à son utilisateur d’avoir accès à de nombreuses techniques où qu’il se trouve : impression, collage, linogravure, dessin, encrage, copie de dessin par transparence etc… Une Artomobile qui a d’ailleurs été présentée et « inaugurée » à l’occasion du vernissage de l’exposition de Matt à la médiathèque et du concert d’Indika qui a suivi ce vendredi 31 octobre.

IMG_8390-WEBC’est donc à une grande première que le public local a eu la chance d’assister, découvrant tout un univers musical et visuel qui s’est notamment soudé autour de l’image du Baobab, figure récurrente chez Matt et Indika. Arbre sacré, arbre à palabres aussi appelé « arbre à l’envers » ou « arbre bouteille » car gorgé d’eau au niveau de son tronc, ce spécimen unique qui peut être millénaire voit également son écorce se régénérer. Il est une référence iconographique pour Indika, à qui l’on souhaite la même longévité qu’à son icône.

 

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *