Search
vendredi 9 décembre 2016
  • :
  • :

Françis Regaud au nom de son grand-père Claudius Et si l'hôpital !

image_pdfimage_print
Le livre du fils de Claudius Regaud est encore trouvable sur internet

Le livre du fils de Claudius Regaud est encore trouvable sur internet

C’est à Lyon que nous avons retrouvé la trace de Claudius Regaud. Plus exactement auprès de l’un de ses arrières petits cousins Jacques Regaud qui fut interpellé par notre appel téléphonique mais heureux de pouvoir évoquer la mémoire d’un  membre de sa famille aussi célèbre.  » Si la commune de Gérardmer commémore la mémoire de Claudius, faites moi signe je viendrai pour l’occasion. Ce sera pour ma famille un moment chargé d’émotion  » commente le lyonnais qui nous a gentiment dirigé vers Françis Regaud, le petit fils de Claudius qui demeure à Couzon au Mont d’Or, là même où le médecin est décédé et enterré en 1940.  » soit 6 ans avant ma naissance » concède le descendant direct du chercheur français qui comprend rapidement le pourquoi de notre coup de fil. « En effet, mon grand père travailla plusieurs années à Gérardmer  pendant la guerre 14-18 avant de se faire connaitre pour ses recherches biologiques sur les applications médicales des rayons avec Marie Curie, mais aussi sur les traitements du cancer.  Malheureusement je ne l’ai pas connu sauf par l’intermédiaire de ma grand-mère et de mon père Jean qui lui consacra un ouvrage en 1982″.

Un livre malheureusement épuisé mais que l’on peut encore trouver sur les réseaux sociaux. A la question : est ce que vous entretenez la mémoire de votre grand père ?  Très concerné il rétorque rapidement   » bien sûr, j’habite même sa maison de campagne à Couzon où il passa la fin de sa vie avec son épouse qui est décédée en 1964. Son nom est très présent dans la ville, une stèle lui a  été érigée en 1970 sur la place de la république même s’il évolua une grande partie de sa vie à Paris. Mais vous savez, je ne sais pas grand chose sur mon grand père en tant qu’homme. Il n’y a pas eu de transmission orale comme dans certaines familles et je pense que tout a été dit dans le livre écrit par mon père (Claudius Regaud  ex éditions Maloine Paris). Ce que je peux assurer c’est qu’il avait un vrai esprit scientifique, qu’il était très humble et qu’il était à la recherche permanente de fonds  pour avancer dans ses recherches. La famille était très économe, rien n’était gaspillé et tout gravitait autour des travaux de Claudius ».

Au delà du médecin, c’est l’homme qui nous intéresse. Nous s’en saurons pas plus, Francis  Regaud n’a malheureusement pas côtoyé son aïeul, père de 4 enfants. « Je l’ai vu s’exprimer pour la première fois tardivement dans une archive cinématographique de chez Pathé  datant de 1933 « conclut-il  » si sa mémoire est une fois encore honorée comme c’est le cas à Toulouse avec le Centre de Recherche sur le cancer, ou à Paris avec la partie hospitalière de l’Institut Marie Curie qui porte son nom,  je ferai le déplacement jusqu’à Gérardmer avec forcément une grande émotion doublée d’une grande joie« ….Alors votons Claudius Regaud et attendons avec impatience les documents que son petit fils doit nous faire parvenir !




2 réactions sur “Françis Regaud au nom de son grand-père Claudius

  1. xavier.vervisch

    bravo Philippe, très bonne nouvelle, il ne nous reste plus qu’à convaincre nos élus locaux, si ce n’est déjà fait…., mais aussi l’ARS (association Régionale de Santé) structure de tutelle des hôpitaux. Mais comment les uns et les autres pourraient -ils faire autrement que d’ accepter la proposition de nombreux Géromois. En ville on ne parle plus que de Claudius Regaud. Le nombre de réponses lors du vote est une preuve de plus.
    J’ai remarqué d’ailleurs que notre ancien maire et son 1er adjoint sont également favorables, alors « VIVE L’ HÔPITAL DE GERARDMER CLAUDIUS REGAUD et nous espérons pour très longtemps.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *