Search
vendredi 9 décembre 2016
  • :
  • :

La Grande Guerre : il y a 100 ans déjà Toujours en mémoire

image_pdfimage_print
Dépôt de gerbes par le maire Stessy Speissmann

Dépôt de gerbes par le maire Stessy Speissmann

Les cérémonies patriotiques du Monument aux Morts sont toujours un moment particulier, bercé d’émotion comme ce fut le cas ce mardi matin avec  la commémoration du conflit de 1914-18 mais surtout de l’armistice. Beaucoup de monde d’ailleurs pour ne pas oublier 4 années d’une violence terrible qui déstabilisèrent la presque totalité du monde et pour faire des millions de morts sur les champs de batailles. On retrouvait  les représentants des associations patriotiques, les élus municipaux pour différents dépôts de gerbes avant de se retrouver au Salon de l’Hôtel de Ville pour un vin d’honneur précédé du discours du premier magistrat Stessy Speissmann qui a insisté sur l’aspect meurtrier de la Grande Guerre et le souvenir.

Quant à André de Bruynes, président du Souvenir Français, c’est lui qui avait la tâche de lire le message du ministre aux anciens combattants.

Le souvenir demeure encore pour longtemps.

 

 




16 réactions sur “La Grande Guerre : il y a 100 ans déjà

  1. xavier vervisch

    Je viens de regarder sur France 2″ Marie Curie une femme sur le front ». j’ai découvert que Claudius Regaud, médecin célèbre, avait organisé en 1914, lors du premier conflit mondial, un hôpital militaire d’évacuation exemplaire à Gérardmer. IL œuvra toute sa vie pour la recherche contre le cancer. Je n’ai pu me rendre cette année aux commémorations du 11 novembre de notre commune, mais il ne me semble pas que lors des cérémonies des années précédentes je n’ai entendu un hommage pour ce médecin. Je crois que Gérardmer s’honorerait à le citer, et lors de la création d’une nouvelle rue à lui donner son nom. Il en va de notre devoir de mémoire, nous devons être des « passeurs de mémoire » Mesdames et messieurs les élus j’espère que vous entendrez ma proposition.

    répondre
    1. Dom Génatio

      Totalement pour !

      J’ai pensé exactement la même chose à l’issue de ce téléfilm.

      A quand une place ou une rue pour ce grand chercheur et médecin militaire de la grande guerre, qui contre l’avis de la hierarchie développa le soin des soldats sur site dans les hôtels gérômois réquisitionnés et sauva de fait de nombreuses vies en appliquant les avancées et progrès constants de la médecine au plus près du terrain …

      répondre
    1. xavier.vervisch

      monsieur Martin,
      en voila une bonne idée, si nous sommes nombreux à poster sur gérardmer info des commentaires et avis pour Claudius Regaud, nous y arriverons. Parlons en autour de nous, en ces temps de grisaille, un peu de positif fait du bien.

      répondre
    2. Mimi

      l’ex rue la Gare s’appelle rue François Mitterrand depuis 1996…
      je suis de votre avis pour rendre hommage à cet homme dont je ne connaissait pas l’existence avant de voir le film

      répondre
    1. xavier.vervisch

      monsieur Toussaint
      Vous voyez les choses par le petit bout de la lorgnette, et vous mélangeait tout. Pourquoi tout salir….Ne croyez vous pas qu’en ces moments de manque de cohésion sociale, quand nous pouvons trouver un thème qui unit, nous devons dépasser nos orientations politiques, d’ailleurs la politique n’a rien à voir dans ce sujet.
      Vous savez on m’a déjà rétorqué, Mais vous n’avez pas « trois générations au cimetière », vous n’avez rien à proposer, alors taisez vous !! Et bien NON, NON, NON, bien que cela ne vous déplaise, je ne me tairai pas, et continuerai à favoriser le débat.

      répondre
  2. Maryse THIBAULT

    Très bien trouvé la place de la gare « place REGAUD » puisque l’hôpital se trouvait au départ apparemment à la gare… j’avais vu une photo relatant cet épisode lors d’une visite du musée Curie à PARIS mais je ne savais pas que ce médecin avait été aussi exemplaire et avant-gardiste ! Et sachant qu’il a sauvé tant de vies ! Quel honneur pour notre ville, ce serait une juste reconnaissance….

    répondre
  3. Alexis MARTIN

    Je suis empourpré de honte à l’idée d’avoir pu inconsciemment provoqué quelques querelles entre M Vervisch et M Toussaint.
    J’ai toujours entendu parler de la rue de la gare et ne savais pas que celle-ci avait été rebaptisée, manque de culture flagrant qui va faire redoubler mes rougeurs.
    Je pensais simplement qu’il serait honorable d’octroyer au Dr REGAUD une rue en mémoire de son initiative historique.
    Alexis MARTIN

    répondre
  4. Laurent Toussaint

    Cher Xavier , la démocratie est avant tout ma conviction , mais par pitié pour nos enfants , enfin ceux qui lisent Gerardmer info évitez les fautes d’orthographe . Les gens de gauche sont censé donner l’éducation

    répondre
  5. Fr. Laubacher

    Bonsoir,
    Je crois que c’est effectivement le moment de remettre les choses en place dans nos Vosges si malmenées par l’affaire des surirradiés d’Epinal où des « actuellement condamnés » n’ont pas su calculer la dose effectivement reçue par leurs patients….ni se remettre en cause devant les brulures infligées à leurs patients…
    Que c’est à Gérardmer , Vosges, si proche d’Epinal , mais pendant la guerre de 14, que progressa dans la tête de ce médecin clairvoyant et précurseur l’idée d’utiliser les rayons pour tuer ces cellules anormales ou tout du moins fortement ralentir leurs divisions… sans tuer le malade…
    Comme il l’avait constaté sur ses lapins farceurs du début du film…., « stérilisés au RX  » ainsi que le dit l’assistant à un moment.
    Je ne sais pas d’ailleurs ce qu’est, dans ce film, sensé être l’exercice qui est donné à résoudre en vain, par Marie CURIE à un médecin appelé à faire de la radiologie, mais on pourrait imaginer que c’est un calcul de doses….avant l’heure, bien que les unités utilisées à l’époque ne soient plus exactement les mêmes que celles qui ont actuellement cours et que ces calculs de doses reçues, doses efficaces, ne sont nés que postérieurement, du travail entre autre de l’excellent Dr REGAUD.

    répondre
  6. LEON

    Salut à tous,
    J’ai vu le film par hasard et effectivement c’était bien et émouvant.
    Gérardmer a été sité 6 fois; c’est moins que pour le tour de France mais aussi moins cher :).
    Dommage que nous n’ayons pas été informé au plus grand nombre car effectivement, en Géromois qui se respecte, c’est une belle page d’histoire à connaitre et qui n’est pas enseignée.
    Pour l’hommage à Claudius, je l’appelle déjà par son prénom, tellement les mecs biens on a envie de les connaitre depuis toujours, il est clair qu’il faut le faire savoir encore plus à travers nos brochures touristiques et autres guides.
    L’idée d’une rue ou une place est à méditer mais attention à ne pas débaptiser Pierre pour baptiser Claudius.
    La place de la gare, c’est la place des Déportés.
    La rue de la gare, c’est la rue piétonne en été et Mitterrand le reste du temps!
    Pourquoi pas l’hôpital Claudius REGAUD tout simplement.
    On en reparle au prochain conseil.

    répondre
    1. xavier vervisch

      Léon
      Hôpital Claudius REGAUD, merci pour cette belle synthèse, J’ai discuté cet après-midi, avec 2 employées de l’hôpital, je suis persuadé que l’ensemble du personnel en sera très honoré.
      Si par hasard votre proposition ne pouvait voir le jour, je propose de nommer le rond point à coté de la place des déportés: rond point Claudius REGAUD. Pourquoi pas un début, l’ensemble de nos giratoires pourraient reprendre les faits marquants de l’Histoire de Gérardmer, et par la même être « passeurs de mémoire ». Mais de loin, Léon, je préfère votre proposition.

      répondre
  7. François Laubacher

    Doit on tout de même rappeler le discours de Patrick Meny et les photos de la dernière expo du club cartophile qui parlaient de ce médecin disciple de Marie Curie et à l’origine de la radiothérapie ?
    Alors ….quand on vous dit, messieurs du club cartophile qu’il faut laisser vos expositions un peu plus longtemps que le WE de l’Ascension ! ….
    C’est par l’amplificateur qu’est la télévision que vos trouvailles doivent désormais passer…..
    Félicitations à ceux qui cherchent …. Et qui trouvent …..de Marie Curie au Dr Regaud en passant plus modestement mais tout aussi efficacement par toute l’équipe du club cartophile, de P Meny à G. Durand….

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *