Search
vendredi 9 décembre 2016
  • :
  • :

Un Conseil Municipal de questions diverses Entre Legs, PLU, Grattoir et pollution

image_pdfimage_print

Conseil-Municipal-reunion1_01

Que dire du conseil municipal qui s’est déroulé vendredi soir si ce n’est que celui ci s’est résumé à une histoire de questions diverses posées en fin d’assemblée.

Avant cela, les élus ont validé le passage de l’Office de Tourisme communal en EPIC Intercommunal, ou Établissement à caractère industrielle et Commercial à compter du 1er janvier prochain.

Il fut question également de la mise à  jour du tableau des effectifs des emplois communaux entre mouvement de personnel, réussite aux concours, avancement, variation et départ en retraite, le nombre d’emplois est peu fluctueux puisque 217 emplois ont été budgétés en 2014 pour 220 prévus en décembre….

Les élus ont également voté une demande de subvention au département pour les travaux  de restructuration de la caserne des pompiers pour un montant conséquent de 631 375 €.

Le groupe de travail a attribué une subvention exceptionnelle à la Maison de la Culture pour un départ en retraite  s’en référant à la convention collective des MJC soit un montant de 20 750 € brut d’indemnités de départ et 7 055 € de charges sociales.

Ont été votée dans la foulée, l’attribution de subventions pour les enfants gérômois  qui fréquenteront en 2015 un accueil de loisirs avec mais également sans hébergement sur la base des codes et sur l’avis d’imposition. Cela va de 13,50 € pour le code A et 3,30 € pour le code E et de 8,30 € et 2,50 € pour les mêmes codes.

L’assemblée progressait rapidement vers le « jeu » de 4 questions diverses inscrites à l’ordre du jour. Rappelons que la presse n’est pas au courant de ces fameuses questions et que les groupes d’opposition peuvent nous les faire parvenir en amont des réunions du CM afin que nous puissions le traiter correctement et surtout d’en avoir connaissance.

Sophie Della-Maria a souhaité connaitre l’avancement du projet de construction , concernant le Legs louis Martin ( voir notre article : http://gerardmerinfo.fr/?p=40894

Réponse du maire Stessy Speissmann : C’est un avant-projet mené en collaboration avec Vosgelis sur 2 bâtiments de 2 logements  d’une hauteur de 6,5 m soit la construction de deux F2 et deux  F5. Nous n’avons aucunement l’intention d’aller à l’encontre  du Legs mais, depuis 1992, le contexte a évolué, les besoins en terme de logements ont également évolué pour la population locale comme pour les pompiers ( le legs est réservé aux hommes du feu). Si il y a des héritiers, nous prendrons une décision en collaboration avec eux et je confirme qu’il s’agit bien d’un avant projet, que nous avons eu une réunion avec la moitié des habitants du quartier afin de bien mesurer les enjeux et surtout la teneur de ce même projet. Les négociations se passent plutôt bien à l’exception d’une personne qui m’envoie  personnellement régulièrement des courriers de 6 pages insultants, comme ce fut le cas cette semaine »

Sophie Della-Maria a évoqué plus loin l’invalidation du PLU http://gerardmerinfo.fr/?p=41839 suite au recours auprès du tribunal administratif de la SCI Pierre Seynave « par manque de concertation on  arrive forcément dans une impasse  et comme toute impasse, les dossiers finissent  devant la justice….. »

Nouvelle réponse du maire : comment pouvez vous imaginez que nous n’ayons pas dialogué avec le représentant de la SCI depuis presque 5 ans. Entre Gilbert Poirot et Jean-Paul Lambert qui se sont occupés du dossier plusieurs entrevues ont été réalisées, dans le bureau du maire. Il en était de l’intérêt général pour les gérômois et la commune ».

Il est bon de noter que la famille concernée ne s’attendait pas à une telle décision, en tout cas un jugement sur la forme plutôt que sur le sur le fond c’est à dire sur l’abandon des 50 mètres.

Sophie Della-Maria avait bien une question concernant  le Bar le Grattoir, mais nous n’avons pas été en mesure d’en comprendre exactement la teneur par manque de communiqué ( voir plus haut). Visiblement l’élue a voulu connaitre la position du conseil au sujet du financement de la nouvelle sonorisation du Café-Concert par le biais d’une souscription lancée sur un réseau social….Pas de réponse du maire.

Ce fut au tour de Eric Defranould d’interpeller le conseil concernant la pollution de la Cleurie…Un serpent d’eau douce faute d’eau de mer. A la suite d’un rapport fourni par l’association Vosges Nature Environnement, celui ci laisse apparaitre la présence importante  de trois pesticides à hauteur de 35 microgrammes par litre dans le ruisseau dévalant la vallée jusqu’au Syndicat et dont la provenance n’est pas identifiée entre origines agricole, urbaine et industrielle  » C’est visiblement récurent depuis des années  » notre le conseiller d’opposition  » L’association pense que c’est très grave  d’autant que les boues de blanchiment susceptibles d’être chargées de ces pesticides sont ensuite ré-étalées comme engrais dans les prés. Le préfet a été interpellé sur le sujet en juin dernier mais toujours aucune réponse ».

Réponse du premier magistrat.  » je suis tout à fait d’accord avec toi, le dossier doit évoluer d’autant que je fais partie du comité de bassin Rhin-Meuse. Il s’agit bien de la présence de trois molécules, des désherbants impropres à la consommation mais, malgré tout, en dessous des seuils d’alerte.  Quelles en sont les origines ? Nous devrons en effet nous pencher attentivement sur le dossier. Si rien ne bouge je devrais interpeller le préfet sur le sujet et saisir la bassin.

La séance était levée

 

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *