Search
dimanche 4 décembre 2016
  • :
  • :

« Dreamcatcher », la Web-série fantastique vosgienne débarque Fantastique

image_pdfimage_print
Imaginez que vous disposiez de la possibilité de visiter les rêves! Ceux de votre compagnon, votre pire ennemi, n’importe qui ! Porte ouverte sur tout les possibles, à la découverte des méandres de l’inconscient ! C’est ce que vit Jodie depuis sa plus tendre enfance. Cependant, pénétrer le sommeil d’autrui, c’est arpenter les rêves mais aussi les cauchemars les plus terrifiants !Apeurés, ses parents l’ont confiée à « l’Institut » pour la préserver, d’elle-même et des autres. L’institut la garda recluse et l’entraîna, drastiquement, intensivement, jour après jour. Elle passa dans les mains de dizaines de spécialistes et psychiatres.
Grâce à son don, l’Institut mit au point une thérapie trans-cognitive reliant son cerveau à celui d’un patient endormi. Le service dédié aux traumatismes humains sévères (SDTHS) repose entièrement sur elle et ses capacités hypertrophiées à force d’entrainement. »
Le décor de “Dreamcatcher” (Attrapeur de rêve) est planté et il est plutôt inquiétant. La web-série Fantastique réalisée par le Spinalien Arnaud Husson, intrigue et commence à faire parler sérieusement d’elle, et pour cause. La bande annonce  a été mise en ligne et force est de reconnaitre qu’elle suscite la curiosité. Et pour peu que l’on soit adepte de fantastique le spectateur devrait être servi ,et bien servi.
Jodie, interprétée par Aurore Sellier,  jeune comédienne originaire des Vosges, ne donne pas dans ici dans la banalité, c’est le moins que l’on puisse dire.  Actuellement au conservatoire d’art dramatique en région parisienne, la jeune femme, qui ne cesse de monter et d’enchainer les rôles, incarne un personnage aux multiples facettes, tantôt  ingénue ou plongée dans l’horreur, la folie n’est en tous ca pas loin.
Pour l’accompagner, Bernard Zenou, acteur de théatre, vit ici sa première expérience à l’écran.  Mentor de Jodie, il  est son “référent” au sein de « l’Institut ». Toujours attentif à ses interrogations, ses craintes, il l’apaise et la rassure. Bernard est présenté comme  la « gueule  de la série, mais aussi sa voix” qui  “en tant que narrateur omniscient  fait le lien au cœur de l’intrigue et entraîne le spectateur dans les noirceurs et profondeurs des différents protagonistes”.

Autre “gueule”  dans cette web-série, Alexandre Mangel,  dont nous avions  fait un  portrait dans un précédent article intitulé Alexandre, soldat modèle. Dans Dreancatcher, Alexandre est devenu  Mike, un personnage  ambigu et énigmatique  qui exige de la part du comédien une forte  présence,  une large carrure et beaucoup  de charisme. Un rôle  sur mesure pour ce “modèle photo”, ancien militaire professeur de sport au 1er RTir d’Épinal.

Dreamcatcher a été rendu possible grâce a la motivation d’ une bande d’amis qui ont travaillé plus d’un an, sans budget, à sa réalisation. Outre l’intrigue, les Spinaliens pourront peut-être reconnaitre des lieux familiers puisque la plupart des scènes tant intérieures qu’extérieures, ont été tournées à Épinal.

Le premier épisode de la web-série qui en comprend 4, de 10 minutes, sera visible dès le 12 janvier. Dreamcatcher sera projeté en avant-première au cinéma de Vagney le 9 janvier 2015 à 20h30.

Vla / Épinal Infos

Bande annonce




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *