Search
jeudi 8 décembre 2016
  • :
  • :

Ils étaient tous « Charlie » sur le Parvis des Droits de l’Homme Indignation, dégoût, stupeur, inquiétude... et liberté d'expression

image_pdfimage_print
De nombreux Gérômois ont entonné la marseillaise après la minute de silence en mémoire de ceux qui sont tombés sous les balles des deux assaillants dans les locaux du journal Charlie Hebdo

Un peu plus d’une centaine de personnes, simples citoyens, représentants d’association, élus de tous bords, il s’étaient tous réunis ce midi sur le Parvis des Droits de l’Homme de Gérardmer. Pour protester, pour soutenir, s’indigner… L’atmosphère était lourde, chargée en émotions diverses, en sentiments variés. Mais finalement, place au recueillement, peu de discussion ce jeudi : « c’est un acte qui se passe de commentaires finalement », entendait-on sur le parvis, « maintenant c’est la suite qui fait aussi peur » : récupération, utilisation, détournement, déformation de cet acte sans précédent, on s’attend désormais à tout, et peut-être malheureusement au pire. Les heures, les jours et les mois à venir le diront…. Mais il ne faudra pas céder à la peur ni à la psychose, à la paranoïa, ne pas jeter d’huile sur le feu, voilà ce qui serait sans doute le pire.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *