Search
mardi 6 décembre 2016
  • :
  • :

Trouver du travail : c’est quand même mieux avec le permis ! La Ville de Gérardmer met en route son dispositif d'aide financière à l'obtention du permis B

image_pdfimage_print

 

Laurence Goujard l’a annoncé, cette première année de fonctionnement du dispositif devrait permettre de l’ajuster et l’améliorer

« C’était un engagement de campagne et nous le tenons, neuf mois après les élections ce projet voit le jour », annonçait le maire de la perle Stessy Speissmann en préambule de la conférence de presse tenue dans son bureau ce jeudi matin. Et de poursuivre : « On s’est rendu compte que malheureusement, beaucoup de jeunes se voyaient obligés de refuser des offres d’emploi car ils n’avaient pas leur permis de conduire. Cela nous tenait vraiment à cœur de pouvoir agir et proposer cette aide ».

La Municipalité a donc confié l’étude et la mise en œuvre de ce projet au Centre Communal d’Action Social (CCAS) présidé actuellement par la conseillère municipale Laurence Goujard. « C’est vraiment quelque chose que nous avons co-construit et mis en place avec les auto-écoles locales. La rencontre et la collaboration avec les moniteurs ont été très fructueuses. Bien sûr, c’est une première année de fonctionnement, elle sera sans doute expérimentale. Le dispositif est voué à évoluer, il sera ajustable.

Partenaires de l’aventure, les auto-écoles locales étaient bien entendu présente à cette conférence de presse

Ainsi, les 18/25 ans ayant développé un projet professionnel ou étant en fin de parcours de formation mais qui ne disposent pas ressources personnelles ou familiales pour financer leur permis pourront, dès le mois de janvier prochain, constituer un dossier. Ceci auprès du CCAS ou dans le cadre d’un suivi par la Mission Locale, ou encore par un travailleur social de la Maison de la Solidarité et de la Vie Sociale (MSVS). L’aide à l’obtention d’un premier permis , d’un montant de 600 Euros, pourra être attribuée sous conditions :

*De résidence à Gérardmer (1 an minimum).

*De ressources ne permettant pas de financer le permis (étude sur la base du revenu fiscal de référence du jeune ou/et de sa famille, ainsi que sur la détermination d’un « reste à vivre » (différentiel recettes-dépenses) sur 3 mois).

*De motivations et du projet professionnel justifiant d’avoir le permis B.

*D’un engagement à effectuer une action citoyenne de 50 heures.

« C’est donnant-donnant. Le jeune concerné pourra effectuer ces heures dans le monde associatif local ou au sein des services communaux en fonction de ses disponibilités et de ses compétences », explique Laurence Goujard.

Les auto-écoles gérômoises (Auto-école du Lac, Klufts, ECF et Vincent Permis), toutes partenaires de l’initiative, procéderont à une évaluation du besoin de formation du jeune et, en conséquence, du montant de leur prestation. Le cumul de cette aide communale sera bien entendu possible avec tout autre financement mobilisable, dans la limite du montant de la dépense. « Je pense qu’il est important de bien préciser aux jeunes qu’ils vont bien suivre une formation routière avec ses aspects sécuritaires qui en fera des conducteurs responsables », soulignait ainsi Michael Miclo de l’auto-école du Lac, soutenu dans ses propos par ses confrères.

La Municipalité de Gérardmer entend ainsi donner le coup de pouce qui manquait à certains de ses jeunes concitoyens en contribuant à les doter d’un atout supplémentaire dans leur démarche vers la vie active.

Le dossier d’inscription est disponible en mairie ou téléchargeable ici (cliquer sur les liens des documents) : AnnexesDossierInscriptionPermisConduire DossierInscriptionPermisConduire




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *