Search
dimanche 4 décembre 2016
  • :
  • :

Vandières, Vandières 24 h d’arrêt Consultation prévue le 1er février

image_pdfimage_print
4 Conseillers Régionaux pour défendre le projet de a gare de Vandières

Gérardmer est à l’heure du train. Après l’assemblée Générale de TG2V, c’est une réunion d’information qui était organisée lundi soir en mairie autour de 4 conseillers régionaux. Michèle Grüner, Christine Lheureux, Jean-Pierre Moineau et Stessy Speissmann qui ont prêché en faveur de la Gare de Vandières.

Contre toute attente, la salle des armes étaient plutôt bien remplie pour une consultation qui prenait des allures de questions/réponses…toujours les mêmes interrogations que tout bon lorrain est susceptible de se poser avant même  ce véritable référendum  du 1er février prochain concernant  toutes les villes et villages de la région…A Gérardmer, compte tenu de l’organisation de Fantastic’arts, le bureau de vote se tiendra au gymnase Pierre et Paul Didier.

Mais au fait, c’est quoi, c’est où et ça sert à quoi la gare de Vandières ? Ou plutôt la future gare de Vandières, car au delà du vote, même négatif, le site devrait sans doute voir le jour dans les années à venir d’autant que le directeur de la SNCF, Guillaume Pepy, a confirmé son engagement vis à vis des lignes TGV qui déversent les gares vosgiennes  via Nancy et Metz

« la consultation est un vote citoyen à l’image de la démocratie participative pour remettre les lorrains au cœur du dispositif » commente Stessy Speissmann  » il est bon de tordre le cou à de fausses informations et justement recadrer la nécessité de l’installation de cette gare. Il n’y aura pas d’impôts supplémentaires.Le projet est déjà financé par la taxe sur les énergies (TICPE). Si cette manne  financière n’est pas utilisée, elle sera définitivement perdue pour la Lorraine….et le conseiller régional de poursuivre  » Vandières un service en plus pour cette gare d’interconnexion. Plus besoin de passer par Paris pour se rendre à Roissy Charles de Gaulle, pour prendre l’avion ou pour se rendre dans une grande ville sur une  ligne TGV ».

Il fut également question de l’allégement du trafic routier et de la Lorraine installée au cœur de l’Europe, avec tout ce que cela implique en termes de développement économique. Reste à savoir maintenant si l’argumentation aura convaincu les électeurs et surtout si les vosgiens, les lorrains dans leur ensemble  se déplaceront pour voter dimanche en huit, un projet évalué à 120 millions d’€.




3 réactions sur “Vandières, Vandières 24 h d’arrêt

  1. Gilbert Schloesser

    Après cette réunion, je ne suis pas complètement convaincu.
    J’aimerais être certain, que l’on ne peut pas desservir la gare actuelle par des voies uniques, qui rejoindraient l’axe ferroviaire Nancy-Metz…pour des navettes TER… Je ne pense pas que cela coûterait un milliard…chiffre avancé pour la création, si j’ai bien compris, d’une ligne nouvelle Nancy Metz, passant par Louvigny.
    Par ailleurs, je suis étonné par le discours sur la démocratie participative, que les élus régionaux semblent découvrir d’un seul coup…

    répondre
  2. Alexis MARTIN

    Je vous transmets juste le résultat d’une question d’un sondage réalisé par la CGPME :

    Compte tenu de l’accord déjà acté pour la construction de la gare de Vandières, pensez vous que cette consultation était nécessaire ?
    (Coût estimé du référendum : 300 k€)

    Non 75 %
    Oui 21 %
    Sans opinion 4 %

    « L’accord déjà acté » doit jouer un grand rôle, alors quand je lis « la consultation est un vote citoyen à l’image de la démocratie participative pour remettre les lorrains au cœur du dispositif », je me pose la question sur l’utilité de cette consultation…

    répondre
  3. Gilles CHIPOT

    Le citoyen ne réclame pas un plébiscite sur le déjà acté mais l’ouverture à une votation possible sur des projets importants (économiques ,sociaux, infrastructures).

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *