Search
mercredi 7 décembre 2016
  • :
  • :

Vœux de Gilbert Poirot sur fond d’élections Et les beignets de Marina...sans pain surprise cette année

image_pdfimage_print
Gilbert Poirot devant ses invités…je suis candidat aux départementales

Nous sommes bien dans une période pré-électorale. Lors de ses vœux, le Conseiller Général Gilbert Poirot a confirmé sa participation au prochain scrutin consacré aux départementales ex-cantonales.

L’occasion ou jamais pour l’élu de faire un tour du propriétaire et de mettre l’accent sur les actions réalisées.

« Je garderai en tête l’image du Tour de France qui fait étape à gérardmer «  concède l’ancien fondeur « avec les retombées économiques que cela imbrique »

Le petit aparté sur le sport n’aura duré que quelques lignes Gilbert Poirot partait au front sur sa ligne de prédilection la politique.

 » J‘ai pendant de longues années condamné la politique partisane et injuste du président Poncelet qui avait en ligne de mire notre canton, pour des rasions injustifiées et politiciennes. Les choses ont changé et je suis heureux de voir que nos relations sont depuis 2 ans normalisées » Un petit vote et c’est la vie du canton qui change en termes de subventions….!

Gilbert Poirot poursuit son discours devant une assemblée faite d’invités et de personnalités du canton en mettant l’accent sur les actions menées par le département en faveur  du social, de l’aide à l’enfance, à la vieillesse, aux jeunes avec Prêt à Bosser…….. »

Mais le fait le plus marquant, pour ne pas dire le plus changeant, c’est bien dans la validations des dossiers présentés. En 2014 tous ont été validés par la commission permanente pour un montant général de 500 000 €  » « ce n’est pas le cas de tous les autres conseillers généraux, je peux en témoigner « insistait le candidat à sa succession. Gilbert Poirot évoquait ainsi la rénovation de Clair Logis pour un montant de 2,5 millions d’€, la restructuration de la caserne des pompiers, le carrefour de la Croisette et la mise en place des deux giratoires pour 800 00 €.. Puis le conseiller général a énuméré les aides au Canton en matière de travaux  ou encore la participation au soutien pédagogique au collège de la Haie Griselle qui a reçu 138 000 €

Le canton par lui-même :

En ce qui concerne la ville de Gérardmer, 14 dossiers ont été instruits pour un montant de 213 500 €. Pour Xonrupt, le montant des subventions s’élève à 57 000 € avec deux chantiers majeurs que sont les travaux de réfection de l’assainissement de la rue du Hohneck et l’aménagement de la route de la plage. Le village de Liézey s’est vu accordé  un peu moins de 40 000 € et la ComCom version Gérardmer Monts et Vallées 62 000 €  dont les 2/3 dans l’acquisition d’un camion benne à ordures ménagères.

Au chapitre des aides pour les associations et les entreprises, on retiendra  un montant de 215 000 € avec des subventions de 60 000 € versées au camping de la Verte Vallée à Xonrupt, mais aussi des aides plus modestes au GAEC de la ferme du Bien Être, la SARL Macadam Service et la Serrurerie Lalevée…Sans oublier REGAIN, 40 000 € alors que le Fantastci’arts, le Festival de Kichomprè et la Compagnie d’Urgence touchaient une cote part sur une enveloppe de 35 000 €.

Gilbert Poirot est revenu ensuite sur la politique nationale et un redécoupage de la carte des cantons et l’application de la règle de parité….

«  Nous aurions souhaité être consulté, mais l’état est resté sourd à nos appels. La méthode a été la même que pour les régions : amateurisme, absence de concertation, navigation à vue. En terme  de compétences, on ignore aujourd’hui ce qu’il en sera exactement , sans parler du nerf de la guerre, l’argent car les dotations de l’état ne cessent de diminuer alors que les charges sont en constante progression ».

Nouveau petit détour sur la politique nationale et internationale.

«  En 2016, environ 1% des plus riches posséderont plus que les 99% restant de la population mondiale. Jusqu’où devrons nous devoir aller pour enfin réagir. Il faut que les élus nationaux écoutent les français ….Il faut mettre fin à notre système monarchique à la française, pour un président moins fort, un régime plus parlementaire et plus représentatif de la population ».

Gilbert Poirot invitait ensuite ses invités à goûter les beignets de Marina son épouse, sans pain surprise cette année.

 

 




Une réaction sur “Vœux de Gilbert Poirot sur fond d’élections

  1. Jean Mineur

    Bonsoir. Il faut que … »les élus nationaux écoutent les français … Mettre fin à notre système monarchique à la française … Un président moins fort … Un régime plus parlementaire et plus représentatif de la population « ….. OUI OUI OUI, cent fois OUI, mille fois OUI … Excellent programme, et y rajouter tant qu’on y est la réduction des assemblées en tout genre et de toutes dimensions dans nos cantons, départements, régions, avec tous ses représentants cumulards qui nous coûtent les fonds de nos bourses.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *