Search
dimanche 4 décembre 2016
  • :
  • :

1970 dossiers de surendettement traités en 2014 68,7 millions d'€ de dettes pour les Vosgiens

image_pdfimage_print

 

Dans la vie, on ne fait pas ce qu’on veut ou ce qu’on voudrait. En témoigne l’interaction de la commission vosgienne de surendettement qui a traité en 2014 pas moins de 1970 dossiers. C’est ce qui ressort de la conférence de presse donnée par Jean-Benoît DUBOIS, directeur de la Banque de France des Vosges et le Préfet des Vosges, Gilbert Payet qui ont pour mission de suivre l’état des finances des familles vosgiennes en harmonisant les conditions d’instruction et d’intégrer les meilleures articulations avec les disposions relatives au logement et de renforcer le suivi social. En d’autres termes, tout contribuable est suivi et doit rentrer dans les normes fixées par l’Etat d’où la présence du Préfet de département dans les commissions fortes de 7 membres et dont l’objectif premier est de chercher une conciliation entre débiteur et créancier.

Ainsi en 2014, la commission s’est réunie à 12 reprises. 1011 dossiers ont été traités à l’amiable en vue de négocier ou imposer un plan de réaménagement des dettes….778 ont été dirigés vers une procédure de rétablissement personnel laquelle a ouvert l’essentiel de la voie de l’effacement des dettes prononcées par un magistrat.

En ce qui concerne l’endettement moyen, il se chiffre à 38 615 €  dont 40% constitué par des dettes financières à la consommation. Quant aux encours immobiliers, ils sont présents dans 17% des dossiers et sont en hausse sensible

S’agissant des profils des personnes endettées, une dernière étude révèle que :

62% des demandeurs sont chômeurs, sans profession ou retraités. 58% ont un revenu  inférieur ou égal au SMIC et 18% à peine ont un revenu supérieur à 2 000 € et 53% d’entre eux sont âgés de 35 à 54 ans.

Une question se pose : est ce que la crise aura  pour effet de ralentir la consommation des vosgiens. Rendez-vous fin décembre 2015 pour de nouvelles  statistiques.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *