Search
mercredi 7 décembre 2016
  • :
  • :

Développer un concept, une idée, c’est possible Le Fab Lab, c'est parti...au diable la crise !

image_pdfimage_print
Jacques Leléon et Pierre Laipe au second plan

La crise, la crise, toujours la crise économique ! A croire qu’elle est devenue une fatalité sans qu’on ne puisse y remédier . Que nenni ! En témoigne la volonté d’aller plus loin pour les élus locaux qui ont fait appel au cabinet WikNova de Jacques Leléon afin de voir plus loin. De se projeter dans l’avenir en s’appuyant sur un laboratoire de recherche afin de développer toutes initiatives personnelles. Le terme parait prétentieux, audacieux et pourtant ! Le principe d’un Fab Lab (abréviation américaine de Fabuleux Laboratoire ) est de concentrer les énergies, les idées sous forme associative et surtout de les développer par une mutualisation de force en créant de toutes pièces un atelier collaboratif ouvert à tous. C’est par le lien social et intergénérationnel que notre société d’aujourd’hui retrouvera la lumière et permettra la naissance de multiples projets qu’ils soient issus d’une culture ancestrale comme peuvent l’être la filière bois ou textile propre au département ou par et surtout  les nouvelles technologies. Plus simplement, si vous avez une idée à développer, une invention qui peut intéresser le grand public, le Fab Lab est là pour trouver une solution de conception et de mise en réseau par le biais de ses différents adhérents. Par l’ intermédiaire de votre voisin dont la connaissance d’un secteur, d’une technique, permettra de faire aboutir un produit commercialisable…Ou pas ! Par la possible collaboration entre un industriel et un bricoleur de génie totalement méconnu alors qu’il possède en lui un savoir-faire, une justesse insoupçonnée. Le Fab Lab est la cristallisation de plusieurs univers qui ‘n’avaient pas pour vertu première de se rencontrer. D’ici quelques semaines, Le Fab Lab gérômois sera opérationnel , il l’est déjà d’une certaine manière par l’intermédiaire de Jacques Leléon qui coordonne l’initiative en collaboration avec Pierre LAIPE. Un ingénieur en innovation, diplômé de l’ENSGSI qui sera en charge de l’activité de conseil, en création et développement. Ce dernier est un ancien chargé d’études au sein de la société CBIOM spécialisée dans la biomasse, dans lequel il a mis en place un pôle de prestations autour de management environnemental. Il est également responsable d’un projet d’innovation concernant un procédé de séchage de bois-énergie, primé au concours des entrepreneurs de Lorraine ENTREPRENDRE 2014

Quelques gérômois sont déjà très intéressés par l’aventure du Fab Lab dans laquelle on retrouve aussi des industriels

Les deux hommes ont donc lancé officiellement l’atelier Gérômois avec le maire Stessy Speissmann et quelques élus vendredi soir en mairie, faisant appel à tous les personnes qui souhaitent rejoindre la plateforme dont les locaux sont installés à la médiathèque sur 330 m2. La mise en place se fait progressivement pour aboutir définitivement dans quelques semaines. Ainsi, la commune, qui a en charge le fonctionnement sous forme de subventions jusqu’à son autofinancement d’ici 3 ans, a investi dans du matériel de pointe avec : une imprimante 3D, une découpeuse laser, une découpeuse vinyle, 2 fraiseuses à commande numérique capable d’usiner des circuits imprimés et une découpeuse à fil chaud pour réaliser des prototypages. …..sans oublier, des ordinateurs, un scanner 3D, du matériel électronique et des machines spécifiques selon les activités.
La crise, il faut donc s’habituer à lui passer dessus pour mieux l’écraser. L’avenir de l’économie et de la créativité passe par le Fab Lab qui cherche un nom, un vrai pour mieux déployer ses ailes. A Vosges Info, nous proposons « l’Atelier G2G » ou « l’Atelier du  Génie Gérômois« . Mais l’essentiel n’est pas là, mais dans la maitrise de son fonctionnement, son animation, son développement, ses adhérents porteurs de projets, de savoir et d’enthousiasme …Ils seront forcément les bienvenus, en toute simplicité, comme savent le faire parfois les américains… Pourquoi pas les gérômois et leurs voisins immédiats. Les portes sont ouvertes…!




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *