Search
mardi 6 décembre 2016
  • :
  • :

Extension de l’EHPAD « « un projet ambitieux et nécessaire » La première pierre et posée, les travaux débuteront dès la fonte des neiges, fin du chantier prévu pour le dernier semestre 2016.

image_pdfimage_print

 

C’est en grande pompe que le directeur du centre hospitalier et les élus locaux et départementaux ont eu le plaisir de poser symboliquement la première pierre du projet d’agrandissement et de réhabilitation de l’EHPAD et de l’USLD (Unité de Soins de Longue Durée) de Gérardmer.

Il y avait donc du beau monde à Clair Logis cette après-midi pour le lancement des travaux qui devront néanmoins patienter un tout petit peu jusqu’à la fonte des neiges pour réellement débuter. Mais comme l’ont précisé le directeur Mathieu Rocher ainsi que le maire de la ville Stessy Speissmann, c’est de bonne guerre et c’est même plutôt une bonne nouvelle pour la vie et l’économie locale. Personne n’oserait en douter !

Diversifier l’offre

Le directeur du centre Mathieu Rocher

Mathieu Rocher et Stessy Speissmann, deux hommes forcément ravis que ce projet imaginé il y a 10 ans prennent enfin vie grâce au concours et au soutien de nombreux partenaires, à commencer par le Conseil Général qui a tout de même mis une belle enveloppe de 2,53 millions d’Euros sur la table. A noter que le coût total de l’opération s’élève à 8 808 151 Euros TTC, le plan de financement reposant également sur la levée d’un emprunt d’environ 4,65 millions d’Euros, le versement de crédits d’un montant de 700 000 Euros par l’Agence Régionale de Santé, des fonds propres de l’établissement ainsi que le don d’une résidente s’élevant à 450 000 Euros.

L’architect Catherine Dormoy

A ce tarif, l’opération a été mitonnée aux petits oignons, pour preuve la présentation des futurs lieux par l’architecte en charge du projet Catherine Dormoy. Positionnement du bâtiment dans l’espace, communication entre les différentes parties, nombre de places, exposition au soleil, ergonomie, fonctionnalité, rien n’a été laissé au hasard. « Cela va permettre à l’établissement d’asseoir sa place dans la cité gérômoise, mais aussi de diversifier notre offre sur ce site », précisait Mathieu Rocher.

Un service supplémentaire à nos concitoyens

Une diversification qui se traduira entre autre par un renforcement de l’offre de prise en charge au profit des personnes âgées d’Alzheimer et troubles apparentées, notamment au travers du développement d’activités complémentaires : la création de 2 unités de vie protégées de 12 lits, et l’instauration de 6 places d’accueil de jour, 4 d’hébergement temporaire (pour un total maintenu à 114 lits). De plus, ce regroupement de l’EHPAD et l’USLD sur le site de Clair Logis va permette de centraliser les travaux en ce lieu uniquement et ne pas perturber l’activité du centre, la vie des résidents, ou encore celle du personnel.

Un plus pour nos anciens, pour Stessy Speissmann, c’est une évidence

Vous l’aurez compris, il s’agit, pour reprendre les mots de Stessy Speissmann, d’un projet ambitieux et nécessaire : « Je pense que l’on peut considérer que c’est un exemple de la bonne utilisation de nos impôts. (…) C’est un service supplémentaire que nous offrons à nos concitoyens, un service à nos anciens, mais aussi aux proches et aux familles de ces derniers », précisait le premier magistrat de la Perle des Vosges.

Le vice-président du Conseil général Jackie Pierre

Des propos prolongés par le vice-président du Conseil Général Jackie Pierre, représentant du président Christian Poncelet : « Lorsque l’aide à domicile ne permet plus d’assurer l’autonomie et la sécurité de la personne, l’entrée en EHPAD est souvent incontournable. Ainsi, pour qu’au-delà de cette obligation, les personnes accueillies dans les établissements puissent y construire un projet de vie, il est nécessaire de leur apporter un cadre de vie adapté en terme architectural et organisationnel ». Jackie Pierre conscient que faire face à l’augmentation de l’espérance de vie globale est un réel défi pour les institutions publiques.

 




7 réactions sur “Extension de l’EHPAD « « un projet ambitieux et nécessaire »

  1. xavier vervisch

    c’est vrai, une bonne utilisation de nos impôts, des unités de vie pour les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer manquaient réellement sur notre territoire. Merci à nos élus et à Gilbert Poirot notre conseiller général qui a su défendre le dossier.

    répondre
  2. Thierry

    Et pour la nouvelle génération, RIEN!
    Comme d’habitude Gérardmer ne fait rien pour garder sa jeunesse
    On a même plus un hôpital digne de ce nom pour nos urgences
    Honteux!

    répondre
    1. Gilles CHIPOT

      @Thierry : Certains ont du mal à admettre que l’arbre à billets a choppé le bostryche et que nous serons continuellement sauvés par l’état providence qui peut toujours tout, encore et plus encore.

      répondre
  3. TISSERANT

    Il est bien dommage qu’il ne soit pas prévu de lits supplémentaires, la population vieillit à Gérardmer comme ailleurs, où vont aller nos seniors.
    De plus suite à l’extension et liaison des bâtiments existant certains résidant ne bénéficieront plus de vue dégagée ni de soleil.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *