Search
samedi 3 décembre 2016
  • :
  • :

L’avenir se joue ici ! Un nouveau contrat d'avenir signé à Gérardmer

image_pdfimage_print

 

En effet, jeudi dernier avait lieu la signature d’un « contrat avenir » à la boutique « Lovely Lisa » de Gérardmer. Un événement un peu spécial pour la nouvelle employée de la maison? Morgane Baudoin, tout comme pour les employeurs qui ont dû batailler pour pouvoir obtenir les aides nécessaires.

Néanmoins, ils sont parvenus à leurs fins et deux officiels avaient tenu à être présents lors de la signature dudit contrat en la personne d’Olivier Gérard, conseiller de la mission locale déodatienne, ainsi que Valérie Sins, agent du Pôle Emploi. Concrètement, il s’agit d’un contrat signé en CDI pour une période de trois ans avec une aide de 500 euros par mois durant 36 mois, ce qui le distingue légèrement des contrats avenir signés avec les collectivités par exemple.

De plus, « Lovely Lisa » est une boutique fraîchement lancée ou presque puisqu’ouverte depuis seulement 9 mois. Jérôme Hirth qui en est l’un des co-gérants explique ainsi qu’embaucher un CDI de 35 heures à ce stade du développement de l’entreprise implique donc une certaine prise de risques. Mettre en place le contrat n’a donc pas été chose aisée et les critères d’éligibilité nombreux, mais sans aide, il n’aurait tout simplement pas vu le jour.

Ce qui est sûr,  c’est que la vie active repart de plus belle pour Morgane, 24 ans, qui s’était retrouvée au chômage après que son dernier contrat à Gérardmer ne touche à son terme. C’est à ce moment que le Pôle Emploi lui  a proposé de prendre contact avec la Mission Locale de St Dié qui l’a mis sur les traces du contrat d’avenir.

Ses employeurs  ne tarissent déjà pas d’éloge sur la jeune femme qui a notamment été la seule candidate à accepter de travailler le dimanche. Une chose indispensable aux yeux des gérants Jérôme Hirth et Géraldine Sculfort qui savent que leur survie  se jouent avant tout les week-end dans une zone touristique comme la Perle des Vosges… On ne se risquerait pas de les contredire sur ce sujet !




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *