Search
samedi 3 décembre 2016
  • :
  • :

Un Conseil Municipal sur fond de budget 2015 et de télésiège débrayage

image_pdfimage_print

Outre le premier point du Conseil Municipal consacré à l’approbation des comptes administratifs  2014 où la commune, sur les 5 budgets principaux, dégage  4 038 295 €, il fut surtout question de 2015 pour un débat budgétaire sur les  prochaines orientations «  tout d’abord sur les charges prévisionnelles que nous souhaitons contenues  » précise le maire Stessy Speissmann «  il est proposé d’inscrire un crédit de 3 800 000€  soit + 3,15 % par rapport à 2014″.… sous entendu que les crédits de déneigement  subissent une variation, d’une diminution de la facture énergétique avec la fluctuation des tarifs  à la pompe et le transfert de la compétence tourisme à la Communauté de Commune  depuis le 1er janvier dernier. Cela se traduit par l’inscription d’une enveloppe nouvelle de 100 000 € mais la Commune ne versera plus de subvention de fonctionnement pour assurer l’équilibre de l’OT soit 280 000 € et ne versera plus également 90 000 € au titre des droits de mutation.

En ce qui concerne le budget du personnel,  il sera à hauteur de 7 928 000 €  soit une progression de 3,10 %. Quant à l’annuité des emprunts (emprunt + capital) hors domaine skiable, elle se situera à 1,7 millions d’€. Pour le domaine skiable, elle progresse  en lien avec les investissements réalisés en matière de sécurisation pour 1,1 millions.

En matière d’investissements, les élus ont validé 8 millions d’€ consacrés  au budget général (hors ski)….eau, assainissement…..opérations pluriannuelles comme la caserne des pompiers, le carrefour de la croisette…..et tous les travaux de voirie traditionnels. Sans oublier les travaux de reconditionnement de l’ancienne  école de musique, le Fab Lab…etc.

Au dossier des recettes prévisionnelles, l’équipe municipale n’entend pas augmenter la part communale des 4 taxes  pour une recette fiscale de 7 820 000 €.

Le seul dossier un tantinet discuté fut consacré à l’installation du télésiège débrayage à la Mauselaine. L’objectif étant  d’augmenter le débit des skieurs pour le passer à 3000 personnes à l’heure au lieu de 1 200 et surtout d’avoir une utilisation du lieu pour les quatre saisons. La construction sera associée à l’aménagement de la piste du Renard, de l’installation d’un téléski au Vazenées pour fluidifier la circulation entre la Mauselaine et la Chaume Françis ainsi que la création de la piste de la Biquette avec enneigement de la piste de boarder cross. L’estimation de travaux s’élève à 9 millions d’€  réalisés en deux tranches. La réalisation du débrayage et des travaux de la piste du renard pourrait être envisagée pour cet hiver 2015.

Question d’Eric Defranould «  avec des hivers très aléatoires, le financement des régions incertains avec la nouvelle carte, il faudrait peut-être attendre. L’investissement est peut-être nécessaire mais l’endettement de la commune est tel aujourd’hui ».

Réponse du mairie Stessy Speissamnn  » effectivement il faut de la neige  et je suis d’accord avec vous il y a un dérèglement climatique… pas un réchauffement, statistiques à l’appui. Nous devons nous projeter sur 15 à 20 ans. Attendre risquerait de nous  emmener dans une spirale négative. Et puis, le prix du matériel est actuellement le meilleur ainsi que les taux d’emprunt. Quant aux subventions, je peux annoncer qu’elles permettront de financer le projet à hauteur de 30 %.

La réunion de travail s’est poursuivie  sur différentes demandes de subventions  et la motion contre l’accord TAFTA, c’est-à-dire pour l’arrêt des négociations des projets de grand marché transatlantique. Pour la majorité,  les accords de libre échange négociés par la communauté européenne l’AECG et le canada, le PTCI avec les Etats-Unis  s’appliquent à tous les niveaux de l’Etat  y compris les communes et se traduirait par un nivellement par le bas des règles sociales, économiques, sanitaires, culturelles et environnementales.

 




3 réactions sur “Un Conseil Municipal sur fond de budget 2015 et de télésiège débrayage

  1. Patrick Bastien

    Augmenter le débit skieur pourquoi pas ? il existe déjà des moyens gratuits : c’est de s’organiser et de faire en sorte que lors des périodes d’affluence aucun siège vide de soit autorisé ! voir très régulièrement depuis des années une file importante d’attente aux télésièges de la mauselaine ou de la chaume et des places vides tous les 4 ou 5 départs !! il existe des méthodes simples pour éviter ce gâchis et probablement moins couteuses …;

    répondre
    1. POIROT Hervé

      C’est clair que le domaine Alpin est a amélioré car n’oublions pas que cela représente une économie indispensable tout comme le nordique délaissé depuis un certains temps.
      Les touristes sont de plus en plus demandeur de produits nordiques.
      Gérardmer, le massif Vosgien est une terre nordique par excellence et les résultats sportifs en témoigne!!
      Un dossier a été déposé en mairie concernant un véritable projet nordique et j’espère qu’il sera vite suivi!!
      Donc je précise que les deux domaines de skis doivent être améliorés pas qu’un.
      En attente…

      répondre
  2. Gilles Chipot

    La remarque de Patrick Bastien est juste, mais un meilleur remplissage des sièges ne fera pas augmenter de beaucoup le débit très insuffisant de l’antique télésiège du grand haut.
    Par ailleurs, la crainte d’Éric Defranoux est legitime,mais avons-nous d’autre choix que de monter très rapidement ce débrayable 6 places .Celui-ci est indispensable à la fois pour le domaine skiable (quelquefois 45 minutes à 1heure d’attente les WE et vacances scolaires..)mais aussi pour permettre la création de nombreuses activités estivales.

    Pour le nordique, faisons déjà en sorte que le magnifique domaine des goutteridos soit plus régulièrement ouvert et aussi mieux tracé ( comcom ..).Il faudrait également que l’accès voiture aux Ht Vannes soit plus souvent possible. Je pratique le nordique, et le départ des pistes de fonds depuis La Drosera est un vrai « challenge » pour la majorité des pratiquants. A cause de cela, je m’expatrie de plus en plus sur le domaine de Lispach ou de la Schlucht/Le tanet.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *