Search
vendredi 9 décembre 2016
  • :
  • :

Volley : bis repetita pour les Gérômois A domicile, l'ASG s'est inclinée sur le score de 3-0 face à Villers mais a montré de belles choses

image_pdfimage_print

Défaite 3 sets 0

Le score : 20-25 ;17-25 ;19-25
Six de départ: Baudoin, Rouhier, Maitre, Cossin, Mengel, Fleurance, libéro : Jan. Entré en jeu : Richard.

Malgré une forte envie de bien figurer et un début de partie chargée en émotion, les Gérômois ont encaissé une défaite en 3 sets secs à la maison face à Villers.

La rencontre a en effet été précédée non pas d’une minute de silence, mais d’une minute d’applaudissements nourris en l’honneur du président de l’ASG disparu une semaine auparavant, le regretté Fred Dieudonné. Peut-être galvanisés par ce moment intense à la Halle des Sports, les locaux, pourtant privés d’Albrecht et Lahalle convalescents, prenaient un bon départ. Privée de deux joueurs important dans son dispositif, l’équipe avait donc rappeler Mr Jerry, Jérôme Jan, histoire d’apporter son expérience sur les parquets et en matière de coaching.

Grâce à Cossin chargé d’enfiler les points et un Baudoin à son aise au service, les Gérômois prenaient donc les commandes du set et réussissaient à conserver 2 points d’avance. Un surprenant début de match face aux premiers de la poule et une domination assise par une bonne défense. Mais tout cela était trop beau pour durer et les visiteurs réussissaient à renverser la vapeur en fin de set avec même une dernière ligne droite à sens unique pour conclure sur le score de 25 à 20.
Le début du deuxième était lui aussi équilibré, mais les visiteurs ne se laissaient pas surprendre une deuxième fois par leurs hôtes. Une fois l’écart creusé à mi parcourt, Villers fera donc cavalier seul. Sereinement et avec efficacité, les coéquipiers de Tegny empochaient le deuxième acte 25-17.
Une fois de plus, les Gérômois se retrouvaient menés deux sets à zéro mais étaient bien décidé à vendre chèrement leur peau et à montrer qu’ils en avaient dans le sac. Quelques séries de services, Cossin se mettaient en valeur avec de belles attaques et Mengel positionné au bloc mettaient quelques belles « boîtes ». Trop peu trop tard, ça fera tout de même 25-19 et ça fait un peu mal sur le papier, c’est sûr. Mais cela permettait au moins de ne pas rentrer la tête trop basse et de pouvoir s’appuyer sur du positif pour la suite de la saison qui pourrait cependant être un peu longue si l’ASG n’arrive pas à trouver définitivement de l’efficacité et de la régularité.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *