Search
dimanche 4 décembre 2016
  • :
  • :

Xonrupt : la pharmacie, c’est terminé Tonton pourquoi tu tousses

image_pdfimage_print

Doit-on considérer que les pharmacies sont  de  petits commerces de proximité et de service à part entière ? Sans doute, la profession se défend bec et ongle afin de garder le service à la population sans que celui-ci ne rentre dans les grandes surfaces. Après le kiosque à journaux, La Maison de la Presse à Gérardmer, c’est la pharmacie de Xonrupt qui est fermée depuis mardi dernier par décision du Tribunal de Commerce. C’est à ni plus rien comprendre. L’officine ouverte en 1981 par  Laurent Martin avait attiré toutes les attentions de l’administration et des politiques, jusqu’à créer de toute pièce une licence d’exploitation. Les xonrupéens s’étaient mobilisés afin d’avoir une officine installée au cœur du village allant jusqu’à boycotter les « apothicaires » gérômois pour se rendre à Granges-sur-Vologne, ou ailleurs,  dans le cadre d’achats de médicaments. Finalement l’administration avait cédé après une longue lutte d’influence.

Tout ça semble  oublié, bien loin, depuis le départ en retraite de Laurent Martin il y a deux ans. La pharmacie reprise par une personne originaire de Lyon a vu son chiffre d’affaire chuter au point de  baisser définitivement les grilles de l’échoppe  en début de semaine.

Plusieurs  questions se posent avec cette fermeture ?  Comment en est-on arrivé à cette situation sachant que la population du village n’a fait qu’augmenter depuis 30 ans ainsi que celle des vacanciers ? Est ce que la même pharmacie pourra être reprise dans les semaines ou mois à venir ? Avec quelle licence et surtout avec quelle personne à sa tête ? L’échec est flagrant et on voit mal un pharmacien, même jeune diplômé,  prendre le risque se s’invertir physiquement et financièrement dans un commerce de service au chiffre d’affaire incertain. Alors !

Certes depuis 1981, (tonton pourquoi tu tousses), la société a changé, les us et coutumes également, mais ceci n’explique pas toujours cela. En effet la communication va plus vite, les moyens de transport sont différents et permettent des déplacements plus rapides : mais tout de même !

On peut considérer que les anciens du villages ou les plus démunis  qui n’ont pas forcément de moyens de locomotion font les frais de cette triste fin. C’est aussi le maintien de la ruralité qui prend du plomb dans l’aile. A moins que !




8 réactions sur “Xonrupt : la pharmacie, c’est terminé

  1. mimi

    Je ne suis pas étonné…
    La population est pour le maintient du commerce de proximité mais ne le fait pas vivre, c’est juste de faux bons sentiments…
    Exemple à Gerbepal ou il y a une seule boulangerie épicerie bar qui donne vie au village.
    Mais voila les habitants préfères allez ailleurs et ce sont les mêmes qui pleurerons sa disparition ( larmes de crocodile !)
    Pourtant l’exploitant s’en donne du mal pour rendre accueillant le lieu en ne comptant pas ses heures de travail !

    répondre
  2. mangeolle gilles

    La disparition de la pharmacie est bien triste pour les habitants de Xonrupt… un commerce de proximité de moins qui prive les locaux d’un service…

    répondre
  3. Thiry

    Cela devient pénible,moins de commerce dans le village,que faire ?
    C’est la disparition des commerçants,a qui la faute ?
    Il faut peut-être se dire que nous sommes un peu responsable de cette situation.

    répondre
  4. Ducon

    Les xonrupéens ont fait crever leur poste…au tour de leur pharmacie….souvenons nous des années 80 et de tout le pataquès fait dans le village….faut savoir ce qu’on veut dans la vie

    répondre
  5. Perrin

    Je suis étonné et peiné d’apprendre cette nouvelle. Contrairement à ce que sous entendent de précédentes remarques, dont une émane de quelqu un qui semble bien porter son pseudo, je crois que les xonrupéens étaient attachés et fidèles à leur pharmacie de toute manière il n’y a pas (encore) de grande surface du médicament . Au delà du débat stérile qui semble toujours tenir à cœur d’aigris anonymes, je pense surtout à cette dame qui perd « ses billes » et à Catherine et Manu dont j’espère l’emploi pas trop menacé.

    répondre
  6. simon joelle

    Certains géromois doivent regretter cette fermeture aussi. Nous étions bien contents de la trouver ouverte cette pharmacie quand il n’y avait pas de garde à Gérardmer. Où devrons nous aller maintenant ? J’espère que les employées vont vite retrouver du travail.

    répondre
  7. le jean pierre

    moi xonrupeen je vais ai toubib a xonrupt et ensuite j allais a la pharmacie dans la fouléé dommage mainant faudra aller a gerardmer et madame jacquot etait tres gentille

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *