Search
lundi 5 décembre 2016
  • :
  • :

Francis Cuny vous attend au coin du bois Se poser, contempler, rencontrer, apprécier

image_pdfimage_print

 

La médiathèque du Tilleul avait le plaisir et l’honneur de recevoir Francis Cuny dans le cadre de la semaine de la Forêt en Déodatie. Un artiste qui aime introduire une note culturelle dans les belles forêts vosgiennes qu’il sublime avec ses créations.

Francis Cuny (à gauche), ici en compagnie d’Arnaud Schilling, responsable de la section adultes de la médiathèque

Ancien bûcheron en retraite, amoureux de la nature qui apprécie la diversité et le mouvement, Francis Cuny expose actuellement à la médiathèque du Tilleul dans le cadre de la Semaine de la Forêt. L’occasion de rappeler que la Perle des Vosges fait partie de la Déodatie, mais surtout une opportunité unique de découvrir un personnage passionnant et passionné à travers son travail dont un échantillon était donc visible et palpable…

A travers cette exposition, Francis Cuny est en effet heureux de pouvoir apporter « un peu de forêt dans ces lieux » grâce à quelques unes de ses réalisations, mais aussi à travers plusieurs maquettes en bois : ces dernières permettent de visualiser des projets en cours d’étude ou d’autres qui sont déjà en place dans les forêts du secteur de la Haute Moselotte notamment.

« L’idée est d’inviter les gens à se poser et à admirer ce qui se trouve autour d’eux. Je suis un ancien bûcheron, et même si je travaille parfois d’autres matières, le bois est mon matériau de prédilection. J’aime travailler avec des arbres tombés, foudroyés ou cassés par le vent à qui je donne une seconde vie depuis 40 ans maintenant. Une fois qui j’y ai mis ma patte, je les relâche en forêt », explique ce génial sculpteur.

Et d’ajouter : « J’aime apporter de la surprise ainsi qu’une note culturelle dans la forêt, un peu comme une note de musique pour le public qui joue le jeu de se déplacer dans les villages des Vosges. C’est une invitation à observer, réfléchir, se rencontrer ». En 2013, il avait ainsi réalisé un projet commun impliquant les communes de Bussang, Ventron et le Ménil, mais aussi l’ONF, le Club Vosgien et les accompagnateurs en haute montagne qui avaient tous participer au repérage des arbres tombés et susceptibles d’être utilisés par Francis Cuny.

A travers ce projet et son travail de manière globale, ce dernier aime partager sa passion, créer des ponts entre l’humain et l’arbre, entre les vallées et la forêt. « Je pense d’ailleurs que la médiathèque à travers cette exposition, cette conférence et donc cette rencontre, est un peu le lien idéal entre tout cela », conclut Francis Cuny avant d’aller rejoindre un public venu en nombre mercredi soir. Il faut dire que le jeu en valait la chandelle et qu’on ne manque pas une si belle occasion d’échanger sur le sujet, ou même d’en profiter pour se faire dédicacer un des ouvrages du sculpteur.

Vous l’aurez compris, si la tête et les mains sont sollicitées dans la démarche de l’invité du jour, c’est une histoire de cœur entre Francis Cuny et le bois au sens le plus large du terme. Et si l’on parle parfois de « travail » pour exprimer cela, le sculpteur rappelle qu’il pourrait sans doute se reposer désormais, « j’en ai l’âge », mais qu’il préfère continuer à s’amuser, lui qui n’en a pas beaucoup eu le temps dans sa jeunesse.

Retrouvez Francis sur le http://www.franciscuny.com/index.html

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *