Search
mercredi 7 décembre 2016
  • :
  • :

Inoubliable prestation avec les Cordes et Voix Magiques d’Ukraine. François Lavergne n'est pas loin

image_pdfimage_print

Dimanche dernier, le casino était le cadre d’une soirée exceptionnelle concoctée par le Festival du Lac – Amis de J.S. BACH sous l’égide de François LAVERGNE et de Gérard SEDRU, un ami de 40 ans, issu des célèbres Petits Chanteurs à la Croix de Bois qu’il a dirigés durant des années et qui est à la tête de SEDRU MUSIC PARIS.  La municipalité de Gérardmer s’étant associée, une nouvelle fois, à l’organisation, soucieuse de préserver des liens avec cette équipe dynamique qui avait signé il y a deux ans une inoubliable soirée avec Claude PILETTI et ses chanteurs corses.
Il s’agissait, ce dimanche de retrouver la nouvelle formule des Cordes et Voix Magiques de l’Ukraine, déjà venues à Gérardmer. On peut authentiquement parler de magie, tant les artistes ont su insuffler, au cours des deux heures de spectacle, un dynamisme, une force, des couleurs de voix et d’instruments, le violon en particulier mais aussi et surtout les bandouras qui sont les instruments dont le pays peut s’honorer d’avoir le privilège. Deux heures, par conséquent, d’enchantement vocal, instrumental, avec des costumes hauts en couleurs et un florilège artistique étonnant, captivant de ce pays doté d’un capital intellectuel et folklorique du plus haut niveau que les artistes ont véhiculé » à travers l’Europe toute entière mais aussi en Amérique du Sud, en Chine, au Japon…. Le public de Gérardmer certes réduit à une centaine de personnes est sorti de cette soirée impressionné par les qualités indéniables de cette troupe au demeurant jeune mais joyeuse, enthousiaste qui a surpris en particulier par des moments de lien étroit avec la France avec, tout particulièrement l’Ave Maria de Charles Aznavour et le célèbre et incontournable succès d’Edith Piaf et des Compagnons de la chanson, « les Trois cloches », moments très forts, qui ont provoqué un tonnerre d’applaudissements amplement mérités.
La municipalité conviait ensuite les artistes et organisateurs à un cocktail largement « fleuri » lui aussi, Madame Marie Rose BRIOT se chargeant avec gentillesse et efficacité de faire le lien entre tous les invités malgré les inévitables barrières de la langue.
Ce fut un moment très fort vécu par tous, surtout en ces temps où ce peuple ukrainien se trouve déchiré par les diverses atteintes à son envie de demeurer maître de son destin. Inutile de dire que tant d’amitié offerte a été pour les artistes une occasion de joie et d’espoir, un moment de partage, de détente en des temps difficiles à plus d’un titre, d’apprécier une vitrine extrêmement enluminée d’un pays, d’un peuple aussi, riche par son passé, volontaire, tenace, généreusement engagé au service d’une paix à conquérir. Personne n’a regretté sa présence, convaincu d’avoir œuvré en faveur de tout ce que ces artistes portent dans leur cœur, exprimé avec un talent et une fougue que l’on trouve surtout chez ceux qui ont peur de voir leurs valeurs abimées, sacrifiées, étouffées. Le public ne s’y est pas trompé qui a ovationné ces « Cordes et Voix Magiques d’Ukraine ».

François Lavergne




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *