Search
dimanche 4 décembre 2016
  • :
  • :

Mobilisation contre la fermeture de classes RPI du Bas-Beillard, Liézey et le Costet Beillard

image_pdfimage_print

Les parents d’élèves du RPI du Bas-Beillard, Liézey et le Costet Beillard se mobilisent autour de la fermeture de classes et interpellent l’Inspection Académique. Une pétition est actuellement en ligne sur le site « pétitions Publiques ». Pour la signer et la consulter.

http://www.petitionpublique.fr/PeticaoVer.aspx?pi=P2015N47461

 

NON A LA FERMETURE DES CLASSES DU RPI BAS BEILLARD, COSTET-BEILLARD, LIEZEY!

Nous, parents des élèves scolarisés dans les écoles de ce RPI, refusons le projet de fermeture de classes envisagé par l’inspection académique. En effet, les alternatives qui nous sont proposées ne nous conviennent pas car elles dégradent fortement les conditions de travail et d’apprentissage de nos enfants.
Les municipalités ont été informées par courrier en octobre 2014 de la possible fermeture de leur école pour motif de sous-effectifs. Nous devons rappeler que Liézey, commune la plus haute des Vosges, est en zone de montagne et doit bénéficier du maintien d’un service public de proximité pour des raisons évidentes ( ruralité, écologie, attrait du village,…).

Les conditions de scolarisation dans les écoles du RPI sont excellentes, les élèves bénéficiant des avantages apportés par une structure à taille humaine. En cas de fermeture des écoles du RPI, les temps de transport des enfants seront augmentés de manière significative, ainsi que les risques engendrés par ceux-ci. Comment imposer à des enfants en bas âge plus d’une heure de bus par jour ainsi que l’obligation de manger à la cantine car les parents n’auront plus la possibilité de les reprendre du temps de midi ? Pour nous, cela va à l’encontre des nouvelles réformes des rythmes scolaires et du libre choix des parents.
Nous vous demandons à travers cette pétition votre soutien solidaire pour conserver nos écoles, garantir un enseignement de proximité de qualité et surtout maintenir la vie locale du secteur. Nous ne pouvons accepter la politique actuelle qui vise à supprimer les petites écoles pour privilégier les gros groupes scolaires. L’éducation des enfants et le vivre ensemble ne se résument pas qu’à quelques chiffres et ratios sans tenir compte des composantes humaines. Cela ressemble à une politique du court terme avec une obsession du chiffre sans grandes ambitions, qui n’est pas acceptable.

Les effectifs prévisionnels de 52 élèves justifient sans problème le maintien de deux classes. Les municipalités, enseignants et parents ont fait ensembles des propositions dans ce sens à ce jour refusées.
Nous souhaitons dire NON également à ces décisions qui nous sont imposées sans consultation ni écoute. L’acceptation d’un changement se fait sur l’espoir d’un essoufflement de notre colère et non sur une réflexion rationnelle pour trouver un compromis.

Comment peut-on croire en certains discours sur la citoyenneté, la République et la politique locale alors qu’ils sont si souvent contredits dans la réalité et le quotidien ?

Merci à tous pour votre soutien.

Les parents d’élèves du RPI.
Les signataires

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *