Search
vendredi 2 décembre 2016
  • :
  • :

Poncelet tire sa révérence un demi siècle ça s'arrose

image_pdfimage_print

50 années de vie politique se sont achevées ce matin : Christian Poncelet prend sa retraite à l’âge de 86 ans… mais pas totalement ! Il s’est adressé à la presse au travers d’un long discours retraçant sa carrière, sans oublier de mentionner ses conseils pour l’avenir des Vosges.

La liste est longue : Secrétaire d’Etat de trois cabinets, député, sénateur pendant 37 ans, président du Sénat durant 10 ans, président du Conseil général des Vosges depuis 39 ans… C’est une page dense de la politique qui s’est tournée ce matin. Christian Poncelet a annoncé sa retraite départementale à la presse, après avoir tenu sa dernière commission permanente. Pour autant, notre gaulliste vosgien a affirmé garder un pied au Sénat dans un bureau permanent.

De la dynamique des Vosges… jusqu’en Chine !

Les Vosges n’ont cessé d’être au centre de son discours, de son combat pour le désenclavement économique aux infrastructures du département. Au tableau d’honneur de notre président du Conseil : tentatives d’attirer les marchés industriels européens (comme les entreprises Minolta ou Innothera), travaux de la RN 57 jusqu’ « aux portes de la Haute-Saône », arrêt du TGV à Epinal, Remiremont et Saint-Dié, très haut débit dans les Vosges. Il a aussi insisté sur les accords commerciaux passés entre les Vosges et la Chine lors de ses mandats : « En Asie, la France est synonyme de luxe, sachons en profiter » !

Serrons-nous les coudes

Christian Poncelet a rappelé ses actions sociales en direction des plus jeunes avec les 4000 emplois créés au travers de l’opération « Jeunes prêts à bosser », mais aussi des moins jeunes avec la construction d’EHPAD (Etablissements pour personnes âgées dépendantes) sur le territoire vosgien. Cette cohésion de toile de fond, c’est aussi son plus beau souvenir politique : « la période du Général de Gaulle où il y avait une unité » se souvient-il.

En évoquant sa succession

C’est sans conteste le lien entre passé, présent et futur que Christian Poncelet souhaitait évoquer aujourd’hui. Selon lui, son successeur devra « maintenir l’unité dans les Vosges et développer le patriotisme vosgien ». Il est d’ailleurs de sa volonté propre d’«aider celui qui va [le] remplacer ». Pour ce qui est de la question du soutien qu’il apporte à François Vannson sur son propre canton, le président du Conseil général conclue simplement « nous sommes en démocratie ».

Fier de la confiance accordée par les Vosgiens, et de sa récente distinction en tant qu’Officier de la Légion d’Honneur, Christian Poncelet a adressé ses remerciements à la population de notre département. Pour l’heure, notre homme politique octogénaire est fatigué : il nous a confié vouloir « prendre un moment de repos, quelques temps dans le sud de la France ».

Célia Klein-Navé




Une réaction sur “Poncelet tire sa révérence

  1. rogers

    Il serait intéressant et instructif de savoir à combien s’élève ses retraites cumulées. 5o années de politique pour lui , 46 ans pour un travailleur du privé . Dans la bourse ,qu’elle est la différence sur un mois ???? Comme je le disais plus haut , il serait intéressant de le savoir , sans à priori politique , bien sur.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *