Search
dimanche 11 décembre 2016
  • :
  • :

Station de Ramberchamp : sécurité avant tout ! Un nouveau puits pour assurer l'alimentation en eau potable du secteur

image_pdfimage_print
La profondeur de ce nouveau puits sera d’environ 25 mètres

 

Un nouveau puits est actuellement en cours d’aménagement du côté de la station de Ramberchamp afin de sécuriser l’alimentation en eau potable de la Commune dans ce secteur.

En effet, le site de Ramberchamp dispose de trois forages répertoriés et créés en 1960. Le problème est, qu’à l’heure actuelle, seul un de ces trois forages est en service, les deux autres étant hors d’usage. L’un n’a tout simplement jamais été utilisé car une déviation de forage ne permet pas d’y placer une pompe. Quant au dernier de ces trois forages, une opération de réhabilitation menée en 2011 a révélé un mauvais état général de l’ouvrage (corrosion importante, perforation).

Le projet de créer un nouveau puits pour sécuriser l’arrivée en eau potable en cas d’incident s’est donc rapidement imposé à la Municipalité qui a lancé une étude de faisabilité en 2013. Pour faire suite à l’arrêté du préfet du 6 mai 2014, la Commune fait donc réaliser les travaux de construction de ce nouveau puits qui ont débuté le 23 janvier dernier. Ces derniers consistent en la réalisation du forage et à son équipement avec tube en inox et crépine afin de recevoir deux pompes. Ce dernier devra ensuite être développé et nettoyé, puis un avant-puits (regard) sera mis en place afin que des essais soient réalisés.

Un échantillon de chaque strate traversée est conservé

De fait, une telle construction ne peut pas être mise en service sans essais préalables de pompage et sans un suivi du début des ruisseaux avoisinants par un bureau d’études, en l’occurrence BURGEAP qui assure la maîtrise d’œuvre du chantier. Enfin, précisons que le puits dégradé par le temps et en mauvais état sera, pour sa part, définitivement comblé selon une procédure spécifique pour éviter tout problème par la suite. Il y a donc du pain sur la planche pour l’entreprise résurgente à qui a été confié ce chantier d’une durée d’un mois et demi environ et qui s’achèvera ainsi prochainement.

Lorsque le puits sera terminé et le débit défini, il sera ensuite nécessaire de réaliser la pose de deux pompes fonctionnant alternativement. La réalisation de l’armoire de commande et de la conduite de refoulement (équipements dont le montant est d’environ 70 000 Euros) sera subventionnée de manière identique au puits dés lors que l’autorisation de l’exploiter sera délivrée à la Commune. On peut donc espérer que le puits sera opérationnel à 100% d’ici la fin de l’année. « Certains délais sont incompressibles », précisait ainsi la représentante du bureau d’études BURGEAP.

Le chantier en chiffres :

Le montant des travaux est de 94 015,00 Euros HT ouvrant droit à :

-Une subvention de l’Agence de Bassin Rhin-Meuse à hauteur de 35% sur un montant de 84 610,00 Euros, soit 29 613,00 Euros.

-Une subvention du Conseil Général des Vosges à hauteur de 15%, soit 14 102,00 Euros.

La part communale sera ainsi ramenée à 50 300,00 Euros.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *