Search
mercredi 7 décembre 2016
  • :
  • :

De retour de Palestine : l’expérience d’une représentante de l’AFPS Emmanuelle Démont était présente au Grattoir dans le cadre de la Semaine e la Solidarité

image_pdfimage_print

Le Comité Contre le racisme a donc choisi de proposer deux rendez-vous en amont de sa traditionnelle Fête de la Solidarité. Dès mardi, il recevait ainsi au Grattoir Emmanuelle Démont, professeur d’histoire-géographie membre de l’Association Française de Solidarité avec la Palestine (AFPS).

Emmanuelle Démont s’est appuyée sur un diaporama de son séjour pour illustrer ses propos lors du café citoyen qui s’est déroulé au Grattoir

Du 19 au 30 octobre 2014, cette dernière a effectué un séjour en Palestine avec l’AFPS Lorraine Sud qui parraine notamment le village agricole palestinien de Wadi Fukin situé à l’ouest de Bethléem et enclavé dans une vallée entre d’un côté l’énorme colonie de Beitar Illit et de l’autre la ligne verte avec Israël.

Vivant principalement du maraîchage, les villageois résistent courageusement aux tentatives d’Israël d’étouffer totalement la vie économique du village et de grignoter ses terres petit à petit. Ainsi, en soutien à Wadi Fukin et ses habitants, l’AFPS a mis en place un programme de modernisation de la coopérative agricole et finance une partie du système d’irrigation du site qui a déjà fait face à plusieurs interventions de l’armée israélienne.

« Lors de ce séjour, nous sommes allés faire le point sur place à Wadi Fukin et sommes allés à la rencontre d’associations qui militent sur place pour une paix juste et durable, et surtout pour un Etat Palestinien. Nous avons également rencontré des Israéliens anti-sionistes et qui sont contre la colonisation, chose rare mais source d’espoir également », précise Emmanuelle Démont.

Outre le secteur de Bethlehem, elle et son équipe sont également allés à Hebron, Ramallah, Jericho, Naplouse, Nazareth ou encore Tel Aviv. Pour Emmanuelle Dumont, c’est clair, c’est une véritable politique d’apartheid qui est appliquée vis-à-vis des Palestiniens dans certains secteurs où ils sont privés de tout et où l’Eta israélien cherche à les isoler :




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *