Search
dimanche 4 décembre 2016
  • :
  • :

La Fête des Jonquilles en 1947….un film d’époque Un document méconnu, découvert par JP Defranoux dans les archives du photographe Piquet

image_pdfimage_print

Le compte à rebours a commencé depuis l’élection de la Reine des Jonquilles et ses demoiselles d’honneur, mais nous sommes bel et bien dans la dernière ligne droite de la Fête des Jonquilles qui aura lieu dimanche prochain 12 avril.

Passionné par la vie locale, le vidéaste amateur Jean Pierre Defranoux est aujourd’hui un historien de l’image en nous proposant régulièrement des documents d’époque dont il réalise des montages adaptés aux supports modernes…. A ce propos, notre ami Jean-Pierre recherche un projecteur 16 mn afin de pouvoir lire certains des films qu’il a reçu de la cinémathèque de Monsieur Guy Piquet, ancien photographe à Gérardmer installé au 15 de la rue de la Gare. (Si vous en possédez un, passer par notre canal nous transmettrons le message). C’est d’ailleurs sur la base de  ce véritable fond d’histoire local que Jean Pierre Defranoux a monté et mixé un film sur la fête des jonquilles datant de 1947. De courte durée, certes, mais  les images de Gérardmer sont inédites. On découvre le corso fleuri qui ressemblait plus à une cavalcade  et  la ville qui fut  très amochée par la guerre est en pleine reconstruction…Ce document est finalement très émouvant : certains reconnaitrons peut-être des membres de leur famille ou des proches.

Il y a avait beaucoup de monde dans les rues, déjà en 1947. Après guerre les gens avaient besoin d’oublier en s’amusant

Ainsi l’histoire de notre cher et tendre pays se poursuit au fil du temps…qui s’impose inexorablement avec ses changements et son modernisme. La fête des jonquilles a largement évolué, par la structure des chars en compétition, les matériaux utilisés et la tradition. En effet, en 1947 l’événement, déjà très connu dans la région, n’avait pas encore de reine et de demoiselles d’honneur. Ce n’est qu’un an plus-tard, que les jolies gérômoises apparaissaient  au cœur du corse fleuri. Collectionneurs et amoureux de Gérardmer, à vos enregistreurs.

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *