Search
jeudi 8 décembre 2016
  • :
  • :

GT ou 2 lettres pour un mobile…apparent L'artiste Josèphe Chapuis met en scultupe l'enseigne Garnier-Thièbaut

image_pdfimage_print

 

GT ou Garnier-Thiébaut, l’entreprise textile chère à son PDG Paul De Monclos se positionne comme un véritable mécène tout en confirmant son assise markéting.

Les rencontres modifient parfois le cours d’une vie. D’une vie intérieure, celle d’un artiste et celle d’une entreprise. Le résultat est plutôt probant en  témoigne aujourd’hui le mobile qui flotte sur le devant de l’entrée du tisseur gérômois installé dans les faubourgs de la ville. Le lettrage a été sensiblement adapté à la sculpture, ajouré sur son support aluminium en époxy afin de permettre à l’objet de s’adapter aux caprices du vent et de la pluie. Depuis quelques heures, le mobile est visible  de tous, depuis que l’œuvre de Josèphe Chapuis a été inaugurée par un aréopage de personnalités locales etde  proches  dont le maire de Gérardmer Stessy Speissmann.

Paul de Monclos et Josèphe Chapuis

 » Ce jour est un cadeau , la convergence de différents mondes que nous avons en nous  » confesse l’artiste  » continuons la trame de cette chaine qu’est la vie. J’ai créé plusieurs œuvres pour Paul de Monclos à partir de navettes ou de matériaux oubliés mais c’est cette dernière œuvre qui a retenu son attention. J’ai souhaité tisser quelque chose de solide et durable dans le temps ».

Entre hier et aujourd’hui, la volonté de l’artiste était de refaire le chemin d’une terre textile et d’une entreprise installée sur les bords du lac depuis des lustres. C’est chose faite grâce à une collaboration étroite menée avec Claire Poirot, architecte de son état et Benoit Ruer soudeur d’art…mais pas seulement.

« Cette œuvre  est le résultat d’un parcours artistique et industriel réussi « commentait pour sa part Stessy Speissamnn alors que Anne CHWALISZWESKI adjointe à la culture mettait en évidence la complémentarité  « homme, artistique  et lndustrie ».

Architecte, soudeur, toutes les personnes qui ont participé à la conception

C’est Paul de Monclos qui avait le dernier mot avant de glisser les invités vers un pot de l’amitié.  » Je ne suis pas un homme de lettre, mais ce sont pourtant 2 lettres qui sont à l’honneur ce qui permet de mettre  en avant la filière textile tout en tirant tout le monde dans des univers très différents ».

La suite de la vie de la sculpture liée à jamais à  Garnier-Thibaut s’écrira à bien des niveaux. En fonction de l’évolution de l’artiste, de l’entreprise et des conditions climatiques. Le mobile exposé aux quatre vents devra affronter les affres de la météo vosgienne parfois aussi dures que ses hommes.. .Mais les rudes montagnards du textile triomphent toujours du plus terrible. GT ou 2 lettres pour un mobile…apparent et significatif !




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *