Search
jeudi 8 décembre 2016
  • :
  • :

Redécouvrez la Perle des Vosges grâce au Club Cartophile 25 ans de dévouement pour l'histoire de Gérardmer

image_pdfimage_print

 

« Si ce n’est de Gérardmer, un peu Nancy, que serait la Lorraine ? » Une phrase d’Henri Gutton prononcée ce mercredi par le président du Club Cartophile Patrick Mény et qui illustre sans doute bien ce 25ème salon sans toutefois le résumer totalement.

Patrick Mény, Jean-François Duval et Stessy Speissmann lors du vernissage de ce 25éme salon de la carte postale organisé par le club cartophile Gérômois

Comme toujours, il y avait foule à la médiathèque du Tilleul pour assister à l’incontournable vernissage de l’exposition annuelle du club gérômois. Une 25ème édition en deux volets que nous vous avions précédemment présentée avec, d’un côté, les villas de la Perle des Vosges, et de l’autre son tramway. Tramway dont vous pourrez découvrir la naissance en 1897 sous l’impulsion du Nancéien Henri Gutton avec la ligne Gérardmer-Xonrupt. Vous aurez ensuite le plaisir de suivre son évolution à travers les âges (avec la création progressive de nouvelles lignes) grâce à un parcours savamment étudié par les membres du club. Cette partie dédiée au tram s’achèvera enfin avec son démontage par les Allemands en 1939.

Michaël Clément a réalisé une splendide maquette du site de la gare du tram pendant l’occupation à partir de cartes postales d’époque : plus vraie que nature !

Toute une aventure ferroviaire retracée à l’aide de nombreux documents passionnants et inédits. Une aventure qui fera dire au maire de la Perle, Stessy Speissmann, qu’il est essentiel de s’appuyer sur le passé et de ne pas déconsidérer ce que l’on possède pour pouvoir construire le futur. « Nous ne pouvons que regretter l’arrêt de la ligne qui, si elle était encore en fonctionnement aujourd’hui, apporterait sans aucun doute un plus indéniable à Gérardmer ». Et d’ajouter : « C’est dans cet esprit que la Municipalité a entrepris une démarche de préservation du patrimoine de la ville. Une démarche de préservation mais aussi de mise en valeur de ce patrimoine si riche ».

Les maquettes des villas sont signées Catherine Georgel

Englobée dans ce fameux patrimoine, l’autre partie de ce 25ème salon est donc consacrée aux villas gérômoises qui ont commencé à voir le jour au 19éme siècle avec le concept même de villégiature. 64 clichés, des maquettes de quelques unes de ces fameuses bâtisses, à vous de vous plonger dans l’histoire et l’architecture locale à travers cette richesse gérômoise faite de granit, de tuiles, de bois, de métal et de briques. Des villas qui nous rappellent que la perle des Vosges était alors considérée comme une station climatique et que des établissements d’hydrothérapie ont même vu le jour à cette époque.

Bref, une fois de plus, le travail du club est considérable et il est surtout de qualité. Un travail forcément salué par le premier magistrat de la Perle dans son intervention lors du vernissage, un travail source d’inspiration pour la Municipalité. En effet, l’an dernier à la même époque, Patrick Mény mettait à l’honneur le Dr Claudius Regaud en ouverture du 24ème salon, suggérant peu de temps après à Stessy Speissman d’en faire autant mais de manière, dirons-nous… plus officielle ! La suite vous la connaissez et vous la vivrez puisque l’hôpital de Gérardmer sera baptisé du nom de cet illustre citoyen gérômois le 25 septembre prochain. « J’attends votre proposition pour Henri Gutton », conclura avec esprit le premier magistrat avant le traditionnel pot de l’amitié.

 

Salon de la Carte Postale et Bourse d’échange de vieux papiers d’archives, organisé par le Club Cartophile Gérômois sur le thème : le Tramway et les Villas à Gérardmer

Ouverture du jeudi 14 au dimanche 17 mai à l’Espace Tilleul, tous les jours de 9 h à 18 h non stop.

Entrée libre.




Une réaction sur “Redécouvrez la Perle des Vosges grâce au Club Cartophile

  1. Fr. Laubacher

    Bravo encore et toujours à toute l’équipe des cartophiles gérômois !
    Quelle chance pour Gerardmer d’avoir ces passionnés là…
    Mais de nouveau quel dommage que tant d’efforts, de temps passé à rassembler tous ces documents et à monter cette belle présentation ne soient couronnés que de quelques jours d’exposition.
    On ne peut s’empêcher de penser que nous avons là matière à établir une sorte de Carte du Tendre de Gerardmer qui verrait les touristes courrir ça et là au devant des détails de l’histoire de la ville…
    On pourrait d’ailleurs adjoindre a ces recherches de belles pierres la recherche de beaux voire trés beaux points de vue et pourquoi pas, des beaux arbres de la ville..si, si il y en a !!
    De plus une idée deja développée ailleurs peut être ici rappelée, pourquoi ne pas utiliser les 28 mètres de la circonférence exterieure du bassin de l’ancien abreuvoir devenu fontaine au centre de la Place Albert Ferry pour y apposer un bas relief, en bronze evoquant l’histoire de Gerardmer. Il faudrait tout de meme envisager le rehaussement de ce bassin afin qu’il ne soit plus en dépression par rapport au niveau de la rue…

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *