Search
samedi 3 décembre 2016
  • :
  • :

Des poules oui, mais des poules écolos Comme toutes les poules

image_pdfimage_print
Présentation du dispositif par le président du SMD Benoit Jourdain

Nous le répétons souvent le 21ème siècle sera celui du développement durable. Tout simplement de l’écologie surtout à la vitesse où la planète se dégrade. La prise de conscience à l’échelon mondial est une évidence mais elle commence également par une prise de conscience individuelle comme c’est actuellement le cas dans le cadre d’une action menée par le Syndicat Mixte des déchets.

Adopter une poule c’est possible…entendons nous bien, un gallinacé cot-cot-co-da-que… Voire trois oiseaux en collaboration avec le SMD qui offre tout le matériel pour faire, de votre vie et  celles de vos pensionnaires, une collaboration efficace en termes de traitement des déchets.   Et ça marche, le deux pattes est capable d’ingurgiter 150 kg de restes de repas et produire 150 œufs chaque année…

La campagne menée par le SMD a aujourd’hui porté ses fruits puisque les responsables du syndicat présidé par Benoit Jourdain appuyés par le pôle communication dirigé par Karine Masson  ont sélectionné par moins de 30 familles sur les 90 candidates du secteur Hautes Vosges afin d’ installer 3 poules dans chaque foyer.

L’entreprise Creusot du Thillot présente son poulailler mobile

L’objectif est bien de lutter contre le gaspillage  alimentaire par le biais de cette véritable opération expérimentale qui va bien au delà de la performance de recyclage. C’est tout un système économique qui découle du procédé puisque on retrouve un fabricant de poulailler mobile en bois, un éleveur de gallinacés  et des producteurs de grain. Bref, il faudra encore attendre un peu, c’est à dire septembre pour que les poules soit définitivement adoptées. L’heure était ce vendredi sur le parking du magasin Gam’ Vert de Gérardmer à la récupération du matériel avant même la mise en relation d’ici quelques semaines avec les poulettes de race Leusienne ou Leghon …et enfin de goûter à de véritables œufs de ferme, ou presque. Et surtout d’œuvrer en faveur du futur. Les candidats retenus devront en effet peser leur déchet  et tenir un véritable carnet de bord. L’avenir se construit aussi en s’appuyant sur une culture qui semble parfois désuète et dépassée.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *