Search
mercredi 7 décembre 2016
  • :
  • :

France Inter « explose » Gérardmer Nicolas Santolaria presse bouton

image_pdfimage_print

Souvenons nous du slogan de France Inter datant 1983 « France Inter, pour ceux qui ont quelque chose entre les oreilles« . Un brin prétentieux, certes et qui ne va pas du tout au journaliste Nicolas Santolaria, une des plumes du magazine GQ  invité ce matin même de l’émission « Service Public »  dont le sous-titre n’était autre que Comment Rater ses Vacances. Selon l’ancien de Libération,  la meilleur manière de louper son séjour est de réserver à Gérardmer…entre autre. Ou plutôt d’éviter La Perle des Vosges  et surtout ne pas poser un pied dans le lac au risque de se voir « catapulter dans la stratosphère« . Et Nicolas  Santolaria de poursuivre « par ailleurs l’endroit est magnifique, c’est une belle destination que je recommande par contre j’explique les dangers que les vacanciers peuvent trouver sur place. Le danger vient  de tonnes de munitions qui ont été déversées dans le lac pendant la dernière guerre mondiale. On peut se retrouver à faire du pédalo au dessus d’une décharge explosive…Y a jamais eu d’accident, j’exagère un petit peu, le danger a été sécurisé et quelques munitions ont été enlevées par les démineurs. Il y a toute une dimension fantasmatique avec ce lac potentiellement explosif« …Stop ! n’en jeter plus cher JB, le mal est fait.

Nicolas Santolaria, un fin limier

Entre les expressions « un petit peu, catapulter, danger et des tonnes d’explosifs dans une véritable décharge« , le journaliste tape dur à quelques semaines du début de la saison estivale alors que les touristiques de juin sont déjà en villégiature sur les bords du lac pour notamment se baigner et naviguer.  Comment peut-on en arriver à  des exagérations comme l’avait fait en son temps un journal de la région ressortant « le coup des bombes » en plein championnat de France d’aviron. La meilleure manière non pas de rater ses vacances, mais de flinguer une saison touristique est d’insister sur des faits et lieux totalement dénués de dangerosité. Il y a bien eu des munitions déversées par les allemands durant la dernière guerre mais, depuis des décennies, les démineurs sont passés par là. De plus, il n’y a jamais eu aucun accident ni même explosion dans le plan d’eau, les engins sont devenus totalement inoffensifs avec le temps, rongés qu’ils sont et furent par la rouille.

Bref, l’Office de Tourisme de Gérardmer, les élus, les professionnels du tourisme invitent le journaliste à un tour de pédalo sur le lac et à piquer une tête en cette période de canicule à n’importe quel endroit des eaux claires et limpides du lac…..De catapultage dans la stratosphère, il n’y aura pas, pas même d’explosion ni de piqure de méduse. La seule chose que Nicolas Santolaria risque,  c’est une volée de bois vert, de sapin dont sont faits les vosgiens.  Plus exactement les gérômois ! Et encore, dans nos vallées, loin de Paris, on n’est pas franchement rancunier…mais on n’ aime pas quand on  touche avec trop de légèreté à notre patrimoine.

Écouter l’émission en podcast à partir de 11mn30s : http://www.franceinter.fr/player/reecouter?play=1106527




13 réactions sur “France Inter « explose » Gérardmer

  1. DR

    Moi qui suis désormais normand, après 40 ans passés dans mes Vosges natales, j’ai déjà vu de grandes opérations de déminage sur le littoral normand en à peine 1 an…
    Et quand je parle de déminage, je parle d’opérations visant à neutraliser des blocs piégés, des mines marines et des bombes de grands puissance, et qui ont nécessité évacuation des populations et moyen adéquats…
    Et vous n’en avez pas parlé M. Santolaria ?
    Peur de vous voir propulser sur mars peut-être ?
    Car de mémoire de vosgien, je n’ai jamais vu de telles opérations à Gérardmer… Monsieur le journaliste parisien !

    Soyez rassurés chers touristes, Gérardmer, c’est de la bombe, mais pacifique !

    répondre
  2. DERANOULD

    Je suis intervenu auprès de france inter (01.56.40.22.22)pour leur dire tout le mal que les géromois(e)pensaient de ces inepties !!!
    Pour information les munitions qui étaient dans le lac à la croix Meyon dataient de la guerre 14/18.

    répondre
  3. Chevrier

    la parole d’un imbécile de « libéré » journal ô combien de fois sauvegardé a l’aide de deniers publics !.. quand je dis journal je devrai dire torchon.
    Ce prétendu quotidien ne sert qu’à emballer des poissons..!

    répondre
  4. menet

    Les commentaires de ce  » journaliste  » sur Menton et Gérardmer me font penser à une phrase d’Audiard, « les cons ça ose tout c’est même à ça qu’on les reconnait »

    répondre
  5. anne

    Et ça se dit journaliste?
    Un journaliste ne doit-il pas faire un minimum d’investigation avant de balancer ce genre d’énormités ?
    J’ai passé mon enfance à Gérardmer et tous mes étés au lac, j’ai mes 2 bras, mes 2 jambes et toute ma tête!!! Les meilleurs étés que j’ai pu connaitre dans ce lac magnifique.
    Alors 2 solutions : Soit le-dit journaliste s’est fait éconduire par une jolie Geromoise et toute la vallée en prend pour son grade en guise de vengeance.
    Soit il a fait son travail de manières plus que bâclé et ça en dit long sur son professionnalisme!
    (voyez c’est facile d’inventer des situations bidons)
    Géromoise et fière de l’être, non mais !!!!

    répondre
  6. ADAM JP

    Ce type est probablement malheureux, médiocre, frustré, mais laissons le racler le fond de son écuelle en solitaire ! Bien à vous Géromois .

    répondre
  7. Noelle

    C est sur ne critiquez pas les Vosges c est super c est une belle région où il fait bon vivre tout est beau j aime venir le plus souvent dernièrement la fête des jonquilles c était super

    répondre
  8. Framatophe

    Visiblement, ce « journaliste » est un habitué du fait. Fin mai, sur Europe 1, c’est Biarritz qu’il dézinguait en prétendant carrément qu’on s’y baigne dans les égouts!

    Quant aux qualités journalistiques du bonhomme, il fait partie de al rédaction du magazine GQ (genre de magazine de mode pour homme)
    On n’est malheureusement jamais à l’abri de ce genre de type qui n’a rien à dire et trouve dans le dénigrement la matière à faire parler de lui. Le manque de source et les affirmations erronées ne lui font pas peur. L’émission Service Public sur F Inter mérite mieux que cela, c’est un bonne émission d’habitude….

    répondre
  9. FADOU

    Si cela vient juste cet abruti n’a jamais mis les pieds dans notre Perle des Vosges ! La phrase d’Audiard est tout à fait adaptée à ce « pôvre » imbécile. Si d’aventure il venait chez nous, je propose qu’on le transforme en homme grenouille muni de tout le matériel adéquat pour qu’il puisse en direct commenter ce qu’il voit. Mais c’est bien connu, il n’y a que les journalistes parisiens qui savent tout sur tout, nous autres sommes des « pecnauds » et fiers de l’être ! N’oublions pas : « les chiens aboient, la caravane passe… »

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *