Search
jeudi 8 décembre 2016
  • :
  • :

La Sidi Brahim honore un de ses plus fidèles représentants « Chasseur un jour, chasseur toujours ! »

image_pdfimage_print

Samedi après-midi, une délégation de la Sidi Brahim locale emmenée par son président Denis Mengel s’est rendue à la maison de Forgotte afin d’honorer un de ses plus fidèles représentants en la personne de Jean Saunier Poignon.

Un événement qui était prévu pour le mois de novembre 2014 lors de l’assemblée générale de l’amicale, mais des soucis de Jean Saunier-Poignon avaient contraint la Sidi Brahim à reporter la cérémonie. Mais cette fois, pas de mauvaise surprise ! Après un changement de domicile ainsi qu’une forme retrouvée, c’est également grâce l’appui des animatrices et infirmières de la maison, les Chasseurs Alpins avaient enfin le plaisir de pouvoir décorer leur camarade.

A cette occasion, l’adjointe à la culture Anne Chwaliszewski avait fait le déplacement afin de représenter la Ville de Gérardmer, fière de compter parmi ses concitoyens un homme exemplaire et dévoué tel que Jean-Saunier-Poignon. C’est donc à travers l’amicale locale et son président que la Fédération Nationale des Chasseurs Alpins, à pieds ou mécanisés était heureuse de décorer un Gérômois de la médaille d’argent Grand Ancien de Sidi Brahim pour plus de 40 ans de dévouement à la Cause Chasseur.

Une remise de médaille effectuée par le président d’honneur Maurice Ruer, suivie de la remise de diplôme par le vice-président de l’amicale Roger Michel. Et comme Jean-Soignier-Poignon était accompagné de son épouse Rose, Anne Chwaliszewski avait eu la délicatesse d’offrir à cette dernière un bouquet de fleurs de la part de la Municipalité. Un moment où l’émotion était donc palpable et qui fut l’occasion de se remémorer quelques souvenirs.

Né en 1919, Jean Saunier-Poignon avait intégré le 29 BCP basé au quartier Kléber en 1929. Il fut plus tard fit prisonnier de guerre et ne revint en France qu’à le fin du conflit. Aujourd’hui encore, il se souvient de la devise du régiment : « Qui n’a pas de pain n’a pas de vin mais marche quand même ! ». Pas de doute, il a toujours gardé l’esprit « Chasseur », comme l’on fait remarquer ses amis de l’amicale lors de ce vibrant hommage.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *