Search
dimanche 4 décembre 2016
  • :
  • :

Le Plan Vosges « Ambitions 2021 » est acté 3 axes pour 18 stratégies différentes, ou le grand défi de François Vannson

image_pdfimage_print

Grosse séance de travail pour les élus au Conseil Départemental. Dans un premier temps, le nouveau Préfet des Vosges a présenté le  rapport d’activités de services de l’Etat avec un jeu de questions réponses avec notamment les maires siégeant à l’assemblée  ( voir notre article par ailleurs). L’hémicycle a également validé le compte administratif 2014 reprenant certaines des  grandes lignes que l’on retrouve dans le  défi  qui attend le président François Vannson, c’est-à-dire le très attendu Plan Vosges appelé « Ambition 2021 » qui a été acté à l’unanimité de l’assemblée. De quoi émouvoir le député de la 3ème circonscription qui a remercié ses collègues mais également tous les services qui ont œuvré afin d’élaborer  un projet qui sera mené sur la durée. «  Je tiens à saluer la maturité et la responsabilité dont chacun de nous a fait preuve. Les débats et les échanges  ont été très riches et ont démontré   que, collectivement, nous partageons un même cap et une volonté de faire avancer les Vosges ».

Autrement dit le Plan Vosges est sur les rails et, dès le 1er septembre, le CD88 ira à la rencontre de ses partenaires qu’ils soient institutionnels, associatifs ou qu’ils soient issus du monde de l’entreprise, c’est à dire de la société civile.

Ainsi,  François Vannson est revenu en détail sur le diagnostic porté en commission et réunion depuis les fameux 100 jours mais surtout sur les 3 axes qui seront développés  à travers 18 stratégies différentes reprenant 4 modes d’actions. Bien entendu, sous couvert d’un budget maitrisé comme celui de son prédécesseur mais aussi, du fameux désengagement de l’etat à hauteur de  11 millions en 2016 et 17 millions en 2017.

« Ce projet a pour ambition d’asseoir la place du département des Vosges au sein d’une nouvelle région Alsace-Lorraine-Champagne Ardennes  » commente le président  » nous ne devons pas perdre de temps pour un projet qui sera mis en application dès le 1er janvier prochain »

Programme serré donc pour les élus qui ont planché avec assiduité mais qui devront maintenant passer par les actes  afin d’accompagner et surtout canaliser les problèmes de société tels que celui de la population, la migration de la jeunesse sur fond de difficultés économiques. Pour cela, François Vannson entend s’appuyer  sur des valeurs sûres telles que des secteurs comme la forêt, le tissu industriel  afin que les Vosges gardent sa place de 4ème département les plus industrialisé de France.

 3 axes de travail :

On retrouve dans les grandes lignes de développement économique des Vosges  une stratégie d’attractivité du territoire et d’amélioration de la qualité de vie des Vosgiens. Avec toujours un développement encore accentué de la marque « Je Vois la Vie en Vosges ». Voir son pays en couleur, c’est donner la possibilité aux jeunes de construire leur avenir.  En favorisant la formation, l’ enseignement supérieur notamment….

Pour François Vannson, l’attractivité  du département passe aussi par « la réindustrialisation en agissant de manière prioritaire auprès des TPE PME et filière emblématiques ».

Sont visés également « les  secteurs du tourisme avec une fidélisation des clientèles, l’agriculture en privilégiant l’installation de nouveaux exploitants, le sport et la culture en  les rendant accessibles au plus grand nombre.

Le second enjeu se veut de pendre en compte « l‘épanouissement des populations locales. Avec l’usage du numérique afin de faciliter le lien avec les vosgiens. Mais c’est encore « garantir  un maillage territorial des collèges…privilégier le maintien à domicile des personnes dépendantes…

En ce qui concerne la famille et l’enfance, le CD 88 se veut de «  renforcer la prévention et développer la qualité de prise en charge  des situations d’enfants dans une logique de parcours« …..En matière de transport  » axer la mobilité vers un public prioritaire.

Sur le plan de la sécurité « il est essentiel de garantir la pérennité du modèle Vosgien de secours…Et pour conclure ce second volet il s’agit encore….. »d‘assurer une bonne gestion des ressources et milieux naturels » c’est à dire de préserver la qualité du cadre de vie.

Le 3ème acte :

Le 3ème volet du triptyque a pour objectif de garantir une équité dans le service rendu à la collectivité départementale par le respect des équilibres territoriaux.

Pour cela, les élus prévoient :  un accompagnement des collectivités et EPCI sur la base de partenariat…..mais aussi apporter le haut débit et le très haut débit à tous les professionnels pour fin 2018…..il s’agira encore de garantir une offre d’insertion sociale sur l’ensemble du territoire et prévenir la précarité par une politique d’insertion….

Et enfin « rationaliser le patrimoine immobilier du département et  mutualiser l’ensemble des bâtiments des services au public, dans une logique de gestion rigoureuse »

Au delà des mots :

Au delà des mots, il y a toujours l’action. François Vannson et les élus du Départementaux (on peut considérer tous les élus, personne n’a en effet rejeté le plan )  veulent contractualiser avec les territoires pour les projets portés par les acteurs locaux. » Un vrai partenariat, qu’il faudra sans doute valider sous forme de convention!

Il est également prévu  des aides sous forme « d’ingénierie afin de structurer et concrétiser les projets »

Et puis le département  veut mettre l’accent sur ‘l’exemplarité en intégrant les enjeux du développement durable…..

Et Francois Vannson de conclure sur les modes d’actions « Il permettront également d’identifier le Conseil Départemental comme le fédérateur et l’ambassadeur naturel des Vosges au regard de la grand région ».

La séance était levée pour un président et des élus du département qui regardent en direction de 2021. Rendez-vous est pris.

 

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *