Search
samedi 10 décembre 2016
  • :
  • :

Des copains aux 4 coins du monde Et une marraine nommée Valérie Trierweiler

image_pdfimage_print
Les enfants du village "Copain du mondeé de Xonrupt avaient préparé un spectacle spécialement pour la venu de leur marraine au centre des Jonquilles

Les enfants du village « Copain du mondeé de Xonrupt avaient préparé un spectacle spécialement pour la venu de leur marraine au centre des Jonquilles

Pour faire suite à l’immense rassemblement du Champ-de-Mars qui a eu lieu le mercredi 19 août pour la « Journée mondiale des oubliés des vacances », les représentants du Secours Populaire et des Eclaireurs de France ainsi que la marraine des enfants des village « Copain du Monde » se sont rendus au centre des Jonquilles de Xonrupt ce vendredi.

Ainsi, comme le rappelait brièvement le président du Secours populaire Julien Lauprêtre, à l’occasion des 70 ans de l’association, 70 000 enfants et familles ont été rassemblés pour « Le Pari(s) des solidarités » mercredi dernier. Un événement qui s’est même payé  le luxe de battre le record de flash mob sur le Champ de Mars et qui faisait écho à une opération de grande envergure cet été : pour la première fois, le Secours Populaire français avec le soutien des Éclaireurs de France a mis en place 17 villages « Copain du Monde » à travers toute la France, soit près de 1 000 enfants de 70 nationalités différentes qui vont ainsi se rencontrer et faire vivre une solidarité qui dépasse les frontières.

"Marraine", un titre forcément très affectif pour Valérie Trierweiler, ici en compagnie de Julien Lauprêtre

« Marraine », un titre forcément très affectif pour Valérie Trierweiler, ici en compagnie de Julien Lauprêtre

« Le mouvement « Copain du Monde » est en constante progression. Nous avions commencé avec 1 village, puis 3 à Gravelines l’an dernier et 17 cette année. Début juillet, nous avions été au Japon où le Secours Populaire est présent. C’était une visite sentimentale pour retrouver des enfants qui étaient par exemple venus en France l’an dernier dans le cadre de « Copain du Monde ». Car quand ils rentrent dans leur pays, ils construisent à leur tour des groupes « Copain du Monde » et continuent de communiquer avec leurs amis de France, d’Haïti, d’Israël etc… », souligne Julien Lauprêtre.

Durant ces séjours de 1 à 3 semaines, les villages favoriseront en effet les échanges entre les enfants des pays étrangers à travers des activités sportives, culturelles et de loisirs sous forme d’ateliers : chant, musique, théâtre, danse, cirque, peinture, dessin, cuisine, sports… « Le Secours Populaire est présent dans une soixantaine de pays et permet à des enfants de voyager, de venir en France à travers des actions comme « Copain du Monde » où le sang n’a pas de couleur », précise Valérie Trierweiler, toujours souriante après avoir traversé le pays en large.

L’ex Première Dame qui a désormais choisi de concentrer son action sur les enfants. Une marraine très attentive à l’avenir de ses filleuls et qui était présente au centre des Jonquilles de Xonrupt-Longemer ce vendredi, site qui accueille le premier village « Copain du Monde » dans les Vosges du 15 au 30 août. « C’est une première dans le département. 5 délégations sont représentées : Haïti, les Philippines, l’Israël et le Japon, plus des enfants Français venant des quartiers de Metz. Tous ont entre 6 et 14 ans » explique Olivier Croux, directeur des Éclaireurs de France et de ce séjour. Ce dernier qui a tenu à rappeler que les Éclaireurs étaient bien une association laïque du Scoutisme Français.

En tout cas, les enfants ont de la chance, il fait beau dans tout le département ou presque et ils vont ainsi pouvoir profiter de tout ce qu’offre le massif en matière d’activités sportives et culturelles… et il y a de quoi faire ! Pour la communication, l’Anglais est bien entendu la langue qui prédomine, mais des traducteurs sont présents pour faire le lien à tous les niveaux. Le séjour s’annonce radieux et ils peuvent bien sûr compter sur la qualité d’accueil du centre dirigé par Dominique Lerousseaux : on sait recevoir dans les Vosges !




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *