Search
jeudi 8 décembre 2016
  • :
  • :

Quand Rick Wakeman rentre à l’église L'ancien claviériste du groupe Yes était à l'honneur dimanche à St Bath

image_pdfimage_print
Les deux instrumentistes de la fin de journée

Les deux instrumentistes

On ne présente plus les concerts de Saint-Barthélémy. Ou plutôt si, on se doit de les représenter au sens presque biblique du terme  au regard de la programmation réalisée chaque année par Philippe Fondard et ses ouailles. Dimanche après midi était consacré à des œuvres de musique contemporaine  et de musique dite progressive avec Marco Lo Muscio à la grande orgue et  John Hackett à la flute (le frère de Steeve). Au programme et sous forme de prélude l’exceptionnel « Cité Céleste » extrait de  » Deux Visions de l’apocalypse » de Lionel Rogg suivi de Canzona from  » suite folklorique » de Jean Langlais. Énorme !

Et puis le concert c’est laissé glisser,  porter par les étonnantes créations des rockeurs, tout simplement grands musiciens que sont Steeve Hackett ( ancien guitariste de Génésis)  et surtout l’ancien claviériste du groupe Yes Rick Wakeman avec l’interprétation de l’incroyable  Toccata pour orgue en la mineur « Jane Seymour« . Fabuleux !

De quoi faire pâlir d’envie les DJ et autres rappeurs d’aujourd’hui. La musique ne s’invente pas à St Bath elle se vit ou tout simplement se découvre. Un détour s’impose surtout quand Rick Wakeman et les autres rentrent dans l’église par la grande orgue…

Vous avez manqué ça !

 




Une réaction sur “Quand Rick Wakeman rentre à l’église

  1. philippe Geoffroy

    Journey in the center of the earth…tout un voyage en 1974 avec le London symphony orchestra ; eh oui!! rien que cela. Le retrouver à Gerardmer,alors là c’est vraiment quelque chose de rare. Wakeman comme nombre de musiciens venait comme dit « du classique « et, chose essentielle, laissait la créativité s’exprimer à plein. S’inspirant de Jules Verne, de la Table Ronde ; cela change des bimbos putassiére,et leur corollaire les michetons de foire qui viennent miauler une Muzak au robinet .
    Pour les amateurs de clavier vous pouvez aller voir du coté de Georges Duke (à accompagné Zappa…)Faces in reflexion, le titre donne une indication,encore, sur les sources d’inspiration de ces énergumènes qui avait l’outrecuidance de croire que l’esprit etait supérieur à la matière…les rustres quand mème

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *