Search
dimanche 4 décembre 2016
  • :
  • :

L’hôpital s’appelle aujourd’hui Claudius Regaud Le médecin lyonnais, pionnier de la radiothérapie officia pendant la guerre 14-18

image_pdfimage_print
De nombreuses personnalités présentes autour du maire Stessy Speissmann et du sous-préfet Yves Camier

De nombreuses personnalités présentes autour du maire Stessy Speissmann et du Sous-Préfet Yves Camier

A la manière de Robert Hossein « Claudius Regaud était son nom ». C’est aujourd’hui celui du Centre  hospitalier de Gérardmer

La mémoire du médecin Lyonnais est enfin honorée grâce à la volonté du Maire Stessy Speissmann, du Conseil de Surveillance de l’Hôpital, de son Directeur Mathieu Rocher, des historiens locaux du club cartophile que sont Patrick Meny et Gilles Durand mais aussi des lecteurs de Gérardmerinfo et de la population locale qui ont  fait entendre leur voix.

Françis Regaud petit-fils de Claudius

Françis Regaud petit-fils de Claudius

Nous avons consacré, en son temps, plusieurs articles sur le  chercheur Lyonnais qui officia pendant la guerre 14-18 sur les bords du lac  et devient ensuite une sommité en matière de recherche sur le cancer : forcément  on allait tout droit vers cette reconnaissance pour l’ancien spécialiste des rayons qui fut révélé au grand public en novembre 2014 date à laquelle a été projeté sur France 2 le téléfilm “Marie CURIE, une femme sur le front” où apparait justement  Clauduis Regaud. (Voir nos articles de l’époque)

http://gerardmerinfo.fr/2014/11/fou-julius-regaud/

http://gerardmerinfo.fr/2014/11/francis-degaud-au-nom-grand-pere-claudius/

Claudius Regaud est ainsi honoré à la hauteur de ce qu’il fut et restera  à jamais, c’ est à dire  un nom lié à l’histoire de Gérardmer….et à la médecine hexagonale.  L’inauguration de la plaque commémorative s’est faite en grande pompe. Avec une foultitude de personnalités et de membres de sa famille notamment de son petit-fils Françis Regaud qui entretient la flamme et vit dans la demeure familiale de Couzon au Mont d’Or, là même où le médecin est décédé et enterré en 1940.

« Claudius Regaud était une personnalité mais surtout un homme riche intellectuellement  » concède Mathieu Rocher, directeur de la communauté d’établissement Hospitalier de la Déodatie «  il opéra un changement fondamental à la médecine de l’époque pour passer de l’empirisme à la recherche scientifique. Nous mettrons tout notre cœur afin de porter pour le mieux le nom de Claudius Regaud ».

La plaque qui sera prochainement imposé sur la facade de l'hopital dévoilé par le maire et F. regaud

La plaque qui sera prochainement apposée sur la façade de l’hôpital dévoilée par le maire et F. Regaud

Émotion également pour le Maire Stessy Speissmann qui fit a son tour l’éloge  du médecin que le biographe Nicolas Foray désigne comme un « anti héro« .

« Le nom de Claudius Regaud  symbolise aujourd’hui l’histoire d’un homme mais également d’une guerre. Mais aussi d’un établissement installé au coeur de la montagne, avec tout ce qu’il représente pour les populations locales. Et au delà de l’homme et de toutes ces  spécificités, donner le nom de Claudius Regaud à l’hôpital signifie également  la participation de nos concitoyens »

Éliane  Ferry, Conseillère Départemental  a souligné  » l’engagement d’un homme novateur dans sa manière de pratiquer la médecine notamment  en organisant la concentration des compétences ».

Le mot de la fin revenait à la co-scénarite du Film projeté jeudi soir à la MCL Marie Noëlle Himbert présente sur les bords du lac depuis deux jours  » quand on travaille des mois sur un personnage comme Claudius Regaud, on a l’impression de vivre avec. Il nous a beaucoup donné et appris qu’aucun ennemi n’est invisible. Et surtout qu’il faut parfois être indiscipliné pour mener à bien ses objectifs »

Claudius Regaud renait  de son histoire vosgienne. Il est entré enfin dans le patrimoine vivant de la ville un siècle après avoir foulé la terre gérômoise et surtout marqué son passage à l’hôpital de guerre.




Une réaction sur “L’hôpital s’appelle aujourd’hui Claudius Regaud

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *