Search
vendredi 9 décembre 2016
  • :
  • :

Conseil Municipal – entre rapports d’activités, prestations de services et questions diverses

image_pdfimage_print

Conseil-Municipal-reunion1_01Compte tenu de l’ordre du jour, on s’attendait à un conseil municipal interminable : il n’en fut rien. Les principaux points ne soulevaient pas de dossier essentiel, même si l’on sait par définition que toutes les affaires municipales ont une réelle importante dans la vie de la cité.

Bref, au menu on retrouvait comme  plat de résistance, après la présentation du rapport d’activité du SIVU Tourisme Haute-Vosges et de la Communauté de Commune, le vote de l’Agenda d’Accessibilité Programmée des établissements recevant du public. Le document doit contenir les listes des établissements, leur classement, les normes de sécurité incendie, une synthèse des actions menées en concertation avec les associations de personnes handicapées. Bref, une foultitude de renseignements capables de faire évoluer le dispositif mis en place par la commune. Compte tenu des sommes  diagnostiquées par les bureaux d’étude  de 2009 à 2011 soit 7,4 millions d’€ et le budget alloué par la ville au service du patrimoine  depuis 4 ans soit 1,8 par tour de calendrier, la commune a établi un programme sur 3 ans lui permettant de financer les travaux sur 9 ans.

Sinon les élus ont attribué une subvention exceptionnelle à la Maison de la Culture pour un départ en retraite pour un montant tout aussi exceptionnel de 23 872 €. Le conseil a voté la tarification de la pratique du ski de fond, le parrainage d’un prisonnier politique tibétain dont on imagine aisément les conditions de vie en chine. Pour en venir aux questions diverses de l’incontournable Michel Graiche  de Gérardmer Entreprendre. Le nouveau conseiller municipal est maintenant un habitué des questions au maire. Il aurait souhaité faire enregistrer les débats. Réponse de Stessy Speissmann  » nous n’en voyons pas la nécessité« .

Michel Graiche aurait souhaité avoir un compte rendu sur la réunion au sujet des réfugiés qui s’est tenue dernièrement à la maison de la chime à Paris et à laquelle participait Laurence Goujard. «  Pas de chance  » commente le maire ‘ » elle n’est pas  présente ce soir. Néanmoins il n’en est ressorti rien  de concret  en tout cas concernant nos territoires ».

Le conseiller d’opposition a souhaité connaitre les critères d’embauche sur le domaine de ski alpin et le pourquoi de recruter par une agence d’intérim.

« Réponse de Hervé Badonnel  »  sur les 70 saisonniers et 15 permanents, nous privilégions les personnes de Gérardmer en tout cas de la région proche…avec les qualifications nécessaires. On peut considérer que l’effectif est composé à 60% de locaux. 40 à 50 emplois sont des saisonniers purs, d’où  l’intérêt en termes de gestion pour la régie, mais aussi pour les employés, de passer par une agence d’intérim. Cette même société qui peut répondre à  l’offre et la demande avec plus de flexibilité. Il faut tenir compte également, dans ce choix, de  l’incertitude de la saison par rapport aux chutes de neige, comme ce fut le cas il y a deux ans »

Eric Defranould a trouvé aberrant qu’une commune utilise ce système qui précarise l’emploi….

Pour conclure la soirée, Michel Graiche s’est interrogé sur l’investissement de la commune avec le 30ème Rallye Vosgien qui s’est déroulé le mois dernier.

Réponse du marie  » la ville a financé le déroulement de l’épreuve sous forme de subvention à hauteur de 5 000 € auxquels s’ajoute l’aide technique ».

Le séance de travail était levée.

 




5 réactions sur “Conseil Municipal – entre rapports d’activités, prestations de services et questions diverses

  1. bizarre

    lorsque la mairie de Xonrupt – compte-rendu du dernier conseil municipal (voir article de chez vous)
    ce compte rendu est plus détaillé que vos commentaires
    merci d être plus précis

    répondre
    1. Stessy Speissmann

      Je me permets de rappeler à Monsieur (ou Madame) « bizarre » (encore un anonyme) que les séances des Conseils Municipaux sont ouvertes au public. N’hésitez donc pas à venir si vous voulez avoir tous les éléments souhaités.
      De plus, les élus municipaux sont là pour vous apporter des précisions sur l’ensemble des points abordés en amont ou en aval de ces réunions.
      Le Maire de Gérardmer

      répondre
  2. curieux

    je voudrais savoir si comme tous les employés de la M C L les agents municipaux touchent 23 000 euros pour leur départ à la retraite.Comment peut on parler de subvention exceptionnelle alors quelle est versée à chaque départ en retraite d’un employé de la M C L.Content de savoir à quoi servent mes impôts à l’heure ou il faut serrer les budgets de la mairie.

    répondre
    1. Stessy Speissmann

      Les personnes travaillant à la M.C.L. dépendent de l’association gestionnaire du même nom, association qui applique la convention collective nationale de l’animation. C’est cette dernière qui engendre le montant cité pour un départ en retraite (bien méritée pour lui).
      La commune, par convention, abonde les charges de personnel de la M.C.L. qui, par ailleurs, réalise un travail remarquable pour notre territoire. Je vous invite à vite vous rendre avec vos enfants au Festival Graines des Toiles par exemple.
      Je n’aime pas répondre à des anonymes mais des précisions s’imposent pour éviter tous ces sous-entendus sur le personnel de la MCL et sur celui de notre commune. Je reste à la disposition de « curieux » si il (ou elle) veut me rencontrer en Mairie pour plus de renseignements.
      Le Maire de Gérardmer

      répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *