Search
mardi 6 décembre 2016
  • :
  • :

Elections régionales : la liste « Unissons nos énergies » se veut avant tout être une liste de rassemblement.

image_pdfimage_print

Réunion_Publique_Unissons_Nos_Energies_02Les futures élections régionales approchent désormais à grands pas, puisque les 2 scrutins auront respectivement lieu les 6 et 13 décembre prochains, soit dans à peine plus d’un mois. Présentée à la fin de la semaine dernière, la liste départementale d’Union de la Droite et du Centre tenait ce lundi une réunion publique à Saint-Dié-des-Vosges, dans une salle Carbonnar pratiquement remplie pour l’occasion. Menée dans les Vosges par le député sortant Gérard Cherpion, la liste « Unissons nos énergies » veut avant tout être une liste de rassemblement. Un point sur lequel ont insisté le tête de liste et ses 8 colistiers présents à ses côtés hier soir, estimant qu’« à l’heure de la Grande Région, il est plus qu’important de se rassembler ». Un message de mobilisation capital pour Gérard Cherpion, qui caractérisa de « catastrophique » la politique menée durant 14 ans au niveau lorrain. « La région Grand-Est est un grand défi, et cette présente liste constitue un bon équilibre, pour faire gagner à la fois les Vosges et cette future grande région » a pour sa part affirmé David Valence, maire de Saint-Dié-des-Vosges et vice-président de la fédération vosgienne de l’Union des Démocrates et Indépendants – UDI. Une grande région regroupant l’Alsace, la Lorraine et la Champagne-Ardennes, qui rassemblera 5 668 367 habitants au 1er janvier 2016. Avec ses 377 282 habitants, le département des Vosges représentera 6,6% de la population de cette grande région.

Réunion_Publique_Unissons_Nos_Energies_01« Le constat actuel est alarmant, la région a besoin d’hommes et de femmes qui veulent défendre leur territoire, et non l’abandonner comme l’a fait monsieur Masseret » a continué David Valence, tandis que Daniel Gremillet, conseiller régional sortant et sénateur des Vosges, a quant à lui rappelé que la région ALCA sera la région française la plus transfrontalière, une caractéristique constituant selon lui un enjeu majeur au niveau économique et stratégique. Autour de notions telles que l’envie, la simplicité et l’ambition, la liste « Unissons nos énergies » souhaite revenir à des axes stratégiques simples et clairs, arrêter l’alourdissement de l’administratif et qu’il existe une notion d’appartenance à la grande région. Concrètement, ils souhaitent notamment revoir le schéma de transport pour le simplifier, développer l’apprentissage sur le territoire de la grande région – où 500 000 personnes sont actuellement demandeurs d’emploi – et bien entendu défendre le département des Vosges, conscients que ce dernier dispose – entre autres – d’un potentiel touristique fort. Un potentiel très intéressant pour l’emploi, l’un des leviers majeurs du développement d’un territoire.

La liste « Unissons nos énergies » :

  1. Gérard Cherpion, député, conseiller régional sortant
  2. Elisabeth Del Genini, Adjointe au maire d’Epinal
  3. Daniel Gremillet, sénateur, conseiller régional sortant
  4. Véronique Mathieu, ancienne députée européenne
  5. Yves Sejourne, maire de Mirecourt
  6. Anne-Marie Adam, retraitée, ancien agent hospitalier
  7. David Valence, maire de Saint-Dié-des-Vosges
  8. Sylvie d’Alguerre, adjointe au maire de Chaumoussey
  9. Franck Perry, adjoint au maire de Vittel
  10. Afafe Rafiki, conseillère régionale sortante
  11. Emilien Beaux, adjoint au maire d’Eloyes
  12. Maryvone Crouvezier, adjointe au maire de La Bresse
  13. Stéphane Viry, avocat (suppléant)
  14. Claudine Anxionnat, retraitée, ancienne chef d’entreprise (suppléant)

J.J.

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *