Search
lundi 5 décembre 2016
  • :
  • :

Gérardmer et St-Dié accueilleront le Congrès National des Élus de la Montagne 500 à 600 élus devraient s'installer pendant deux jours dans les Hautes-Vosges les 13 et 14 octobre 2016

image_pdfimage_print
anem

archive

Les élus de la montagne étaient réunis jeudi et vendredi dernier au Puy en Velay pour leur congrès national. Une assemblée conduite par le président Laurent Wauquiez, maire de la ville d’accueil, assisté par la secrétaire générale Marie Noëlle Battistel. En effet, l’association atypique a pour particularité d’être menée d’un commun accord par un membre du Parti Républicain et d’un autre du Parti Socialiste en alternance aux deux postes principaux. Chose qui visiblement satisfait pleinement les membres de l’ANEM .

Le maire de Gérardmer Stessy Speissmann et son adjoint à l’urbanisme Pierrot Imbert étaient sur place afin d’assister aux débats. Même chose côté déodatien pour le premier magistrat David Valence, les deux élus ayant déposé une demande d’accueil du congrès 2016. Prévoyance n’est cependant pas  forcément mère de sureté, puisque les deux villes ont été choisies à l’unisson, contre mauvaise fortune bon cœur, afin d’accueillir les 500 à 600 élus qui se déplacent généralement : sans oublier les invités tels que des responsables gouvernementaux ou encore les intervenants lors des différentes tables rondes organisées.

Car le Congrès de l’ANEM a pour objectif de travailler sur la situation des villes et villages de montagne dans le concert national. Ainsi ont été discutées plusieurs thématiques reprenant des thèmes comme :  l’énergie renouvelable dans la transition énergétique, le droit à l’adaptation des normes en montagne ou encore la péréquation financière et de solidarité nationale en faveur de la même montagne.  » Jai profité de l’occasion pour évoquer les baisses de dotations de l’état  » commente Stessy Speissmann (-270 000 € la première année à Gérardmer)  » je souhaite que l’aspect montagne soit intégré. Je pense notamment aux charges spéciales liées à l’altitude et à l’activité touristique. A l’altitude avec le chauffage, le déneigement….(+ d’1 million d’euros par an), au touristique avec des charges de fonctionnement  et d’investissement beaucoup plus importantes que des communes de la plaine ( télésièges…) ».

Le maire de Gérardmer a terminé son intervention en évoquant les bienfaits de la Montagne sur la santé morale et physique des vacanciers, mettant l’accent sur le bonheur de séjourner en altitude.

Bref, cap est mis sur 2016 pour les adhérents de l’ANEM. Rien n’est encore déterminé quant aux modalités exactes d’accueil du prochain congrès, sur le partage des tâches, mais les élus devraient rapidement se mettre d’accord sur  les salles à retenir et les visites de terrain à effectuer. Wait and see !




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *