Search
mardi 6 décembre 2016
  • :
  • :

Journée de chasse, journée de sensibilisation Dans tout le département

image_pdfimage_print
Stessy Speissmann maire de Gérardmer et une équipe de chasseurs

Stessy Speissmann maire et maitre chiens

Doit-on définitivement regarder la chasse par le petit bout de la lorgnette, de la ligne de mire, de lunette en l’occurrence ? Sans doute pas ! En témoigne la journée de la chasse,  journée de la sensibilisation qui était organisée ce dimanche sur tout le territoire vosgien. La Fédération Départementale, qui compte pas moins de 13 massifs, proposait, à qui le souhaitait, de participer à une chasse, dans sa totalité comme ce fut le cas du coté du Molfaing entre Gérardmer, Gerbépal, Granges-sur-Vologne et la vallée de Straiture. L’objectif était de permettre à l’individu lambda de découvrir une activité méconnue, souvent décriée par méconnaissance sur fond de gestion et régulation du gibier.

Agnès Rinck participe à Un dimanche à la Chasse

Agnès Rinck participe à Un dimanche à la Chasse

Le maire de Gérardmer, Stessy Speissmann, s’est rendu sur place afin de rencontrer l’équipe de Claude Groglio, président de l’association Diane Franco-Suisse  qui réunit pas moins de 23 partenaires. Ils étaient très exactement 14 au poste dès potron-minet et 13 à la battue sur les 2X 900 hectares de chasse de la très grande forêt du Molfaing. Avec une invitée surprise en la personne de Agnès Rinck venue d’Épinal afin de découvrir la tradition

« par principe ce n’est pas mon truc  » commente-t-elle » j’avais envie de la découvrir cette activité et de comprendre son fonctionnement. J’aime la nature, la marche sans le coté pan, pan. Alors! « 

Alors ? il faudra laisser le temps au temps pour que la chasse soit acceptée sans doute comme elle doit l’être dans notre société d’aujourd’hui, éloignée des traditions d’hier. Les chasseurs ont sans aucun doute un  grand rôle de sensibilisation et de pédagogie à faire passer auprès du grand public. Sur le pourquoi du comment, sur les quotas et sur les amendes infligées aux sociétés de chasse si les objectifs ne sont pas remplis. Bref,  autant d’informations qui méritent que la manifestation  devienne récurrente et peut-être encore un peu plus proche des populations en inversant le rapprochement. « Si tu ne va pas à Lagardère Lagardère ira à toi ! »

La meute prête pour la trac

La meute prête pour la traque

A noter  la chasse est ouverte du 24 septembre au 28 février.

La chasse du Molfaing doit respecter les quotas suivants et doit  abattre :

6 cerfs, 6 biches, 50 chevreuils, 11 faons, 40 sangliers et 1 chamois.

Si les quotas ne sont pas atteints, l’association devra payer des amendes en conséquence




8 réactions sur “Journée de chasse, journée de sensibilisation

  1. Jack01

    Aleeeeeeerte ! Sauve qui peut !! Barrez vous !!! tout le monde aux abris !!!! … les cowboys & cowgirls sont de sortie !! Il paraît qu’ils se mettent à tuer les randonneurs !! On ne peut même plus se promener en toute quiétude, qu’elle tristesse !!

    Je vois … 1 chamois dans la liste des victimes à abattre … c’est sans nul doute lui qui provoque le déséquilibre de la nature !!

    Remballez vos pétoires et fichez nous la paix !!

    répondre
    1. Broglio

      Réponse à JackO1 , qui visiblement est un inculque , ignare , trop faible intellectuellement pour que l’on essaye de lui expliquer les choses , les revenus générés par les locations de chasse orchestrées par l’ONF , la gestion de la faune sauvage .

      Mais si vous voulez vous promener tranquille , les adjudications ont bientôt lieu , ce qui signifie que les forets sont mises en location … et après elles sont à vous !!! Balade tranquille assurée

      Une derniers chose , j’espère que vous etes végétarien , car quand on voit ce que subissent les bêtes dans les abattoirs .

      répondre
      1. JLD88

        Facile de comparer le pire au pire… Pour moi, chasse & pratique abattoir sont souvent à ranger dans la même catégorie. Moi aussi j’adore shooter les animaux… et quand je les loupe, ils ne vont pas souffrir et crever au fond des bois mais j’espère toujours les revoir pour réussir ma prochaine photo… alors, chasseurs, si vous aimez tant la nature, abandonnez vos grandes théories sur le prélèvement et votre super rôle de régulateur, remisez vos flingues à lunettes qui ne laissent aucune chance aux animaux et troquez les contre de bons reflex ! Signé un autre inculque & ignare convaincu.

        répondre
  2. Christian Perrin

    Si je comprends bien, le citoyen de base est un ignare. Il ne se rend pas compte du sacrifice social accompli par les chasseurs qui se dévouent pour réguler le gibier au risque même de payer une amende si le quota n’est pas atteint. Le chasseur ne prend donc pas son pied en tuant un animal car il est obligé d’appuyer sur la gâchette!
    Remercions donc chaleureusement ces personnes qui paient pour chasser, rendent service à la communauté au risque de leur vie(et de celle des autres vu le nombre d’accidents) par pur altruisme.
    Ce n’est que mon opinion et je respecte les chasseurs pourvu qu’ils respectent les promeneurs (ce n’est pas toujours le cas).
    Par contre arrêtons l’hypocrisie, je ne conteste pas une certaine utilité de la chasse, c’est le plaisir de tuer qui me choque.

    répondre
  3. Jack01

    J’ai parfaitement conscience du rôle de la chasse dans l’équilibre de la nature et bizarrement je le comprends très bien et le partage. Je n’ai rien, dans le sens global, contre les chasseurs, mais comme dans bien d’autres domaines, c’est celui qui fait exception à la règle, qui tire sur tout ce qui bouge et C’EST LUI qui me fait peur.

    Je me pose une question, je suppose que la réponse va être difficile à assimiler pour moi, expliquez moi pourquoi la chasse se pratique AVANT les adjudications ? cet état de fait a quand même valu la vie à un randonneur… pour le moment … et tous les ans les mêmes scénarii se répètent.

    répondre
  4. Alexis Martin

    Une solution simple consisterait à déclarer les dates et zones de chasse en mairie qui placerait ces zones sur une carte. Libre à chaque promeneur de consulter la dite carte.
    On ne peut pas se contenter des panneaux, il est impossible d’en placer à chaque Sentier, ni même savoir en se promenant que les chasseurs vont se poster pendant notre promenade.
    J’ai souvenir de mes gamins en sortie VTT encadree par la ville surpris à leur retour de trouver des pancartes chasse en cours…

    répondre
  5. Bernard

    La forêt est a tout le monde ! Je trouve ça honteux de bloquer les chemins . Je me suis fait engeuler a plusieurs reprise par les chasseurs comme si les lieux étaient à eux !! En plus honteux de chasser au parcours de santé les dimanche matin là où il y a le plus d enfant . Je comprend pas qu on laisse faire ca !

    répondre
  6. Naudin Fernand

    Ça fait 3 ou 4 fois que je me fais censurer …
    Mais bon je persiste …
    T as l’bon chasseur … il entend un bruit …y tire …mais c’est l’bon chasseur !

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *