Search
samedi 10 décembre 2016
  • :
  • :

Mariage : Gérardmer et La Bresse Tous nos voeux de bonheur

image_pdfimage_print
P1040730

Poignée de main entre les deux maires

Dans notre rubrique, mariage, nous avons l’habitude de titrer du prénom des deux époux. Il en est de même dans le cadre de  l’Union intercommunale entre Gérardmer et La Bresse célébrée cet après midi au sommet du Col de Grosse Pierre par les deux maires des villes et villages Stessy Speissmann et Hubert Arnould. Les deux communes rentrent dans le nouveau schéma dit de la Haute Moselotte et Terre de Granite regroupant 23 communes pour 38 976 habitants (CC de Gérardmer, Monts et Vallées, CC Terre de Granite, CC de la Haute Moselotte, commune d’Aumontzey (issue de la CC de Bruyères vallons des Vosges), retrait de la commune de Saint-Amé), mais  au delà des considérations géographiques, les deux bourgades ont voulu symboliquement, sous forme de clin d’œil montrer aujourd’hui quelles marchent main dans la main et que la sans disant « Guerre des Hauts » tient de la légende. Un histoire qui remonte plusieurs siècles en arrière que Jean grossier avait retracé dans une bande dessinée sortie à la fin des année 70.

Rencontre au sommet

Rencontre au sommet

« Nous n’écartons pas les autres communes au contraire  » commente en chœur les 1er magistrats  » cette rencontre au sommet n’a de valeur que le symbole entre les deux villes emblématiques de la ComCom élargie. En regroupant 23 communes pour 40 000 habitants nous aurons un poids économique,  industriel et touristique puis fort. Nous devons quo-construire un nouveau territoire et nous espérons que le schéma sera validé d’ici deux mois pour être effectif dès le début d’année prochaine. Nous pensons que tous les maires concernés sont porteurs de projets afin d’offrir plus aux populations  locales  sans se focaliser sur Gérardmer et La Bresse même si nos communes sont les deux phares de la nouvelle carte »

Dans quelques semaines le dispositif sera en place avec,  sans doute, quelques atermoiements mais aussi des propositions communes qui permettront de faire avancer l’économie locale. C’est sans doute cela l’essentiel.

En attendant, au grand désespoir de certains, les blagues à deux balles sur nos voisins passent définitivement à la trappe.

 » Vous savez pourquoi les corbeaux volent sur le dos en passant au dessus de La Bresse« ….bon, ça suffit, c’est terminé tout cela ! « J’ai connu une blonde » Hé ho t’as compris, puisqu’on te dit que c’est Ter-mi-né !

Très bien ! Puisque c’est comme ça. C’est l’histoire d’un Belge……

La guerre des hauts s'est terminée devant les médias

La guerre des hauts s’est terminée devant les médias




9 réactions sur “Mariage : Gérardmer et La Bresse

  1. Jean Paul Lambert

    Excellent début, félicitations aux acteurs de ce nouveau schéma intercommunal. Nous étions un petit nombre à défendre cette évolution et nous sommes heureux de n’avoir pas prêché dans le désert.
    En attendant le regroupement de toutes les communes de montagne pour une communauté de communes des Hautes Vosges, la limitation encore plus importante du nombre de Communautés de communes afin de leur permettre d’avoir un périmètre viable économiquement et, bien sûr, la suppression des départements.Le tout accompagné d’une définition claire et sans doublons des compétences des communes qui doivent rester l’échelon de base su système démocratique français, ainsi que celles des Régions et de l’Etat.

    répondre
      1. Jean Paul Lambert

        Non, je n’ai pas écrit cela.Le mérite en revient à ceux qui ont réalisé l’opération, pour ma part je suis devenu un observateur de l’action locale, un observateur satisfait de voir que l’on va dans le bon sens.

        répondre
      2. Stessy Speissmann

        Les élus d’aujourd’hui ont été formés auprès des élus qui étaient en action hier.
        Pour ma part, Jean Paul Lambert fait partie des personnalités auprès desquelles je me suis construit. On peut donc affirmer que ce qui est en train de se passer ce jour avec la construction d’une entité Intercommunale cohérente regroupant des communes ayant les mêmes spécificités « montagne » est aussi le fruit de son travail car il a toujours prôné ce type d’action de bon sens.

        répondre
    1. LEON

      Suppression des départements ou des cantons?
      Dommage de vouloir faire cesser la GUERRE DES HAUTS, car s’il y a avait bien un conflit qui aurait pu, grâce à la dérision et la sympathie de la population de ces 2 villages, générer une réelle économie, c’est bien celui ci.
      Merci à Jean GROSSIER d’avoir allumé la flamme à travers sa BD et surtout ne l’oublions pas. Au contraire, entretenons là, faisons la vivre et profitons en.
      Messieurs les élus, soyez federateurs, faites organiser la Guerre des hauts à Grouvelin autant de fois qu’il le faudra.
      Messieurs les accompagnteurs en montagne, organisés cette guerre de dérision avec vos clients, nos clients, les touristes.
      Partez de LA BRESSE et GERARDMER pour vous retrouver à Grouvelin et organiser ce conflit de dérision en habillant de peau de bête, tel LOU JACQUOT, puis réconciliez vous autour d’un beau feu de bois chez l’aubergiste.
      Rééditez la BD, vendez les produits dérivés, faites la promotion.
      Jean GROSSIER, précurseur avant l’heure, ne pourra être que plus fier de son bébé qui ne demande qu’à grandir.
      Vous mettez une petite touche de Vano la dedans et ça sera notre puits du fou.
      Y a plus qu’a…..

      répondre
  2. Gilles Chipot

    J’espère ne pas voir poindre avec ce rapprochement la mise en place d’une nouvelle strate supplémentaire avec président,vices présidents.(rémunérés bien sur..).
    Apres les régions ,les départements, les cantons, les mairies, les comcom,voici la création de rassemblements de comcom.

    répondre
  3. André FRANCOIS

    En bonne voie pour la liaison des domaines skiables …

    Partir de Gérardmer et arriver au sommet des pistes de La Bresse :
    mythe ou réalité ?

    En matière de développement durable, c’est mieux que d’emprunter la route …

    Bon allez, tous au travail pour 2025 l’inauguration.

    répondre
  4. Alexis Martin

    98 000 communes en Europe dont 36 700 en France.
    Ce qu’il faut d’abord, c’est diminuer sensiblement le nombre de Mairies dans notre pays tout en conservant bien sur le nom des communes .
    L’idée de simplification par les com.com était excellente mais elle a accouchée en finalité d’un niveau et d’une charge supplémentaire.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *