Search
jeudi 8 décembre 2016
  • :
  • :

Vosges – Le chômage en baisse de 1,2 % en septembre 2015 En Lorraine, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits en catégories A, B, C à Pôle emploi s’établit à 193 060 fin septembre 2015.

image_pdfimage_print

 pole emploi

Communiqué de presse.

Préfecture de la région Lorraine.

Direccte Lorraine DR Pôle emploi.

DEMANDEURS D’EMPLOI INSCRITS ET OFFRES COLLECTEES PAR POLE EMPLOI EN LORRAINE EN SEPTEMBRE 2015

Fin septembre 2015 en Lorraine, le nombre de demandeurs d’emploi de catégorie A inscrits à Pôle emploi s’établit à 130 980. Ce nombre est en diminution de 1,2 % par rapport au mois précédent (1 640 demandeurs d’emploi en moins). Sur un an, il est en hausse de 1,8 %.

En France métropolitaine, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits en catégorie A diminue de 0,7 % fin septembre 2015 par rapport au mois précédent (+3,1 % sur un an).

Par département, le nombre de demandeurs d’emploi de catégorie A varie de -0,8 % à -1,5 % fin septembre 2015 par rapport à fin aout 2015 : Meurthe-et-Moselle (-0,8 %), Meuse (-1,5 %), Moselle (-1,5 %), Vosges (-1,2 %).

En Lorraine, le nombre des demandeurs d’emploi de catégories B et C s’établit à 62 080 fin septembre 2015. Ce nombre est en augmentation de 2,0 % en septembre 2015 (+10,3 % sur un an).

En Lorraine, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits en catégories A, B, C à Pôle emploi s’établit à 193 060 fin septembre 2015. Ce nombre est en diminution de 0,2 % par rapport au mois précédent. Sur un an, il croît de 4,4 %.

En France métropolitaine, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits en catégories A, B, C stagne fin septembre 2015 par rapport au mois précédent (+5,8 % sur un an).

Le nombre de demandeurs d’emploi de catégories A, B, C varie de 0,0 % à -0,4 % fin septembre 2015 par rapport à fin aout 2015 : Meurthe-et-Moselle (0,0 %), Meuse (-0,3 %), Moselle (-0,4 %), Vosges (-0,1 %).

Le nombre de personnes inscrites à Pôle emploi en catégories D et E s’établit à 26 450 en Lorraine. En septembre 2015, le nombre de celles inscrites en catégorie D diminue de 1,5 % et celui des personnes inscrites en catégorie E augmente de 3,7 % sur un mois.

Demandeurs d’emploi selon le sexe et l’âge (données CVS).

En Lorraine, en septembre 2015, le nombre de demandeurs d’emploi de catégorie A diminue de 1,3 % pour les hommes (+1,1 % sur un an) et de 1,2 % pour les femmes (+2,6 % sur un an). Le nombre de demandeurs d’emploi de catégorie A est en baisse de 3,3 % pour les moins de 25 ans (-5,7 % sur un an), de 0,9 % pour les 25 à 49 ans (+0,9 % sur un an) et de 0,8 % (+8,8 % sur un an) pour les 50 ans et plus.

En septembre 2015, parmi l’ensemble des demandeurs d’emploi de catégories A, B, C, en Lorraine, le nombre d’hommes diminue de 0,5 % (+3,4 % sur un an) et celui des femmes augmente de 0,1 % (+5,5 % sur un an). Le nombre de demandeurs d’emploi de catégories A, B, C diminue de 1,6 % (-1,6 % sur un an) pour les moins de 25 ans, de 0,1 % pour les 25 à 49 ans (+3,9 % sur un an) et augmente de 0,3 % (+9,9 % sur un an) pour les 50 ans et plus.

Demandeurs d’emploi selon l’ancienneté d’inscription (données CVS).

En Lorraine, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits en catégories A, B, C depuis un an ou plus est en hausse de 0,6 % au mois de septembre 2015 (+9,9 % sur un an). Le nombre de demandeurs d’emploi inscrits depuis moins d’un an diminue de 1,0 % (-0,2 % sur un an).

Les entrées et sorties de Pôle emploi.

En Lorraine fin septembre 2015, le nombre d’entrées à Pôle emploi en catégories A, B, C diminue de 1,0 % au cours des trois derniers mois par rapport aux trois mois précédents. Sur la même période, diminuent les premières entrées (-27,9 %), les reprises d’activité (-6,4 %), les fins de mission d’intérim (-3,4 %), les démissions (-1,4 %) et les autres licenciements (-0,8 %). Augmentent les fins de contrat à durée déterminée (+9,6 %), les licenciements économiques (+8,5 %) et les autres cas (+1,2 %).

En Lorraine fin septembre 2015, les sorties de catégories A, B, C augmentent de 10,4 % au cours des trois derniers mois par rapport aux trois mois précédents. Sur la même période, sont en en hausse les reprises d’emploi déclarées (+24,0 %), les entrées en stage (+23,2 %), les sorties pour cessations d’inscription pour défaut d’actualisation (+8,8 %) et les sorties pour arrêt de recherche (+2,9 %). Sont en baisse les autres cas (-4,0 %) et les radiations administratives (-0,4 %).

Les offres collectées par Pôle emploi.

Fin septembre 2015, les offres d’emploi collectées par Pôle emploi augmentent de 2,0 % au cours des trois derniers mois en Lorraine (+4,5 % au regard des mêmes trois derniers mois de l’année précédente). Les offres d’emplois durables (plus de 6 mois) augmentent de 7,8 % et celles non durables (de 0 à 6 mois) diminuent de 3,9 %. Parmi ces dernières, les offres d’emplois temporaires (1 à 6 mois) diminuent de 7,5 % et celles d’emplois occasionnels (moins d’un mois) augmentent de 26,6 %.

Demandeurs d’emploi ayant un droit payable au RSA (données brutes).

En Lorraine, au mois de septembre 2015, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits en catégorie A et ayant un droit payable au Revenu de solidarité active (RSA) est de 31 138 (soit 24,0 % des demandeurs d’emploi inscrits en catégorie A, données brutes), en hausse annuelle de 7,9 %. Le nombre de demandeurs d’emploi inscrits en catégories A, B, C et ayant un droit payable au RSA est de 38 438 (soit 19,8 % des demandeurs d’emploi inscrits en catégories A, B, C, données brutes), en hausse annuelle de 7,8 %.

Les entrées à Pôle emploi en catégories A, B, C des personnes ayant un droit payable au RSA sont de 3 844 au mois de septembre 2015 (soit 17,6 % des entrées en catégories A, B, C, données brutes), en baisse de 2,9 % sur un an. Les sorties de catégories A, B, C des personnes ayant un droit payable au RSA sont de 3 944 au mois de septembre 2015 (soit 19,1 % des sorties de catégories A, B, C, données brutes), en augmentation de 12,0 % sur un an.




7 réactions sur “Vosges – Le chômage en baisse de 1,2 % en septembre 2015

  1. rogers

    Il y a une chose bizarre dans notre pays , c’est qu’avant chaque élection le chômage baisse (il y a des élections en décembre ) et tout ça à grands renforts de chiffres et de pourcentages absolument incompréhensibles du citoyen moyen . En tous cas ,trouver du travail ne passe pas par pôle emploi .Les entreprises qui créent des emplois (autres que l’Etat ou les collectivités territoriales ) passent par d’autres filières plus efficaces . Oh , je sais ,certains vont ruer dans les brancards mais soyons réalistes et ouvrons nos yeux de temps en temps .

    répondre
  2. JP

    Ils nous prennent vraiment pour des truffes !!! L’art et la maniére de dire tout et n’importe quoi, ce gouvernement ne recule devant rien . Si le chomage baissait on le saurait bien sûr . JP

    répondre
  3. Gilles Chipot

    « Avec une baisse de 0,7% du nombre de chômeurs au mois de septembre, soit l’équivalent de 23 800 personnes sans aucune activité de moins en métropole , sur un total de 3,55 millions, la ministre semblait en passe de remporter son pari…mais dans le même temps, les radiations administratives, après avoir connu des niveaux relativement bas ces derniers mois, se sont littéralement envolées le mois dernier pour progresser d’environ 25%, soit 43 000 personnes rayées des listes. »
    Sources « Valeurs actuelles ».
    Ce n’était donc pas un miracle mais bien un mirage.

    répondre
    1. ch perrin

      C’est certain, on nous enfume opportunément.
      Par contre, ne devons nous pas nous méfier de statistiques de valeurs actuelles dont on connaît l’attachement au gouvernement actuel (ironie).
      J’ai trouvé ce nombre de sortants (43000) de PE sur agoravox (et d’autres sites en copié/collé), eux mêmes faisant référence à un lien du site emploi.gouv qui n’existe pas. La statistique pour ce mois n’étant pas disponible officiellement. J’ai donc tendance à croire que ce nombre est également du flan.
      Le plus curieux en étudiant ces sites hautement optimistes par gouvernance de gauche, on s’aperçoit qu’avec les critères employés (incluant l’emploi précaire) il y a 10 millions de chômeurs en France. Mais il y en aurait bien plus en nombre et proportion en Allemagne, USA et royaume uni étant donné le recours systématique aux emplois précaires dans ces états pourtant cités en exemple par les adeptes du libéralisme triomphant.
      Alors miracle ou mirage? Certainement pas de vérité en vue en dehors du fait que cela va mal, et pas qu’en France et pas pour les millionnaires toujours plus nombreux ici comme ailleurs.

      répondre
    1. Alexis MARTIN

      Exactement, je me rappelle un exercice de Maths en prépa, qui consistait à déterminer l’échantillon de personnes à interroger pour arriver au résultat souhaité du sondage.
      Comme dit : “Les faits sont têtus. Il est plus facile de s’arranger avec les statistiques.”

      répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *