Search
dimanche 4 décembre 2016
  • :
  • :

Vosges – Un chef d’entreprise de Saint-Nabord condamné à trois mois de prison avec sursis et 8.000 €uros d’amende pour un délit de fuite à 250 km/heure Contrôlé à 170 km/h sur l'autoroute A9, Jean-Luc Mauffrey avait engagé une course-poursuite avec les gendarmes pendant 40 kilomètres le lundi 2 mars 2015.

image_pdfimage_print

voiture-e14254065326382

Ecrit par D.J.

Début mars 2015, l’affaire avait fait grand bruit dans le Gard où nos confrères de France 3 lui avaient consacré un reportage ici. Tous les médias de la région l’avaient également relatée.

Lundi 2 mars 2015, ce chef d’entreprise vosgien de 61 ans (60 ans à l’époque des faits) avait d’abord été contrôlé à 170 km/h au volant de sa Mercedes classe S 350 sur l’autoroute A9 vers 22 heures 00 sur la commune de Gallargues-le-Montueux dans le Gard. Il avait ensuite tenté d’échapper à l’interception des gendarmes et accéléré brusquement pour engager une course-poursuite avec l’équipage de la Brigade rapide d’intervention (BRI) pendant 40 kilomètres sur l’A9, depuis l’Est de Montpellier dans le Gard, jusqu’à Fabrègues, dans l’Hérault où il avait atteint la vitesse hallucinante de 250 km/h.

Interpellé à Fabrègues, et placé en garde à vue dans le Gard par les gendarmes, il aurait pris la fuite de crainte de perdre trois points sur son permis. Rouler à 120 km/h au dessus de la vitesse autorisée et même 160 en zone de travaux a sérieusement aggravé son cas. Dépistages d’alcoolémie et de stupéfiants s’étaient révélés négatifs.

Remis en liberté, ce chef d’entreprise avait écopé d’une suspension de six mois par le préfet de l’Hérault, d’une convocation devant le tribunal pour répondre des faits de refus d’obtempérer aggravé par la mise en danger de la vie d’autrui, excès de vitesse de plus de 50 km/h, dépassement par la droite. A la demande du parquet de Nîmes, sa Mercedes d’une valeur de 110 000 € avait été placée en fourrière jusqu’à sa comparution devant le tribunal.

Des faits pour lesquels Jean-Luc Mauffrey vient d’être condamné par la chambre correctionnelle du tribunal de Nîmes le 7 septembre 2015. Il a écopé d’une peine de trois mois d’emprisonnement avec sursis, de 8.000 euros d’amende et de six mois de suspension de permis de conduire.

Lire également les articles :

  • de France Bleu Gard Lozère ici.
  • de La Provence ici.
  • du Midi Libre ici.
  • d’Objectif Gard ici.



6 réactions sur “Vosges – Un chef d’entreprise de Saint-Nabord condamné à trois mois de prison avec sursis et 8.000 €uros d’amende pour un délit de fuite à 250 km/heure

  1. LAGARDE

    un délit que la presse à titré en 1er page,dans le Gard
    mais lorsque dans l’est des trafiquants de stupéfiants font pire qui le dit ????
    il est vrai qu’avec les aides de l’état les médias sont tenus!
    mon commentaire sera il lui aussi censuré ?

    répondre
    1. Perrin

      Mr Lagarde, si vous avez des preuves n’importe quel journal sera ravi de les publier et des juges prendront à cœur des les examiner.
      Ces mêmes médias seraient sans doute ravis d’avoir les aides de l’état que vous leur supposez.
      A moins que vos affirmations ne sortent tout droit d’organes de presse spécialistes en rumeurs démagogiques genre Rivarol ou Minute.

      répondre
  2. Laurent

    Le 22 octobre 2015, dans les colonnes de Gérarmer Info, nous pouvions lire un article au demeurant fort intéressant sur la sécurité au volant: les yeux sur la route. Une entreprise Lorraine était citée comme pionnière en la matière. Il s’agissait de la société de transports Mauffrey basée à Saint Nabord. Un bel exemple pour notre département.

    J’ose espérer qu’il n’existe pas de lien en ce chauffard de la route et l’entreprise précitée.

    répondre
  3. Célibataire éxigeant

    Le Monde

    Montant de l’aide : 18 685 441 euros
    Aide par exemplaire : 0,1931 euros
    Le Figaro

    Montant de l’aide : 18 263 664
    Aide par exemplaire : 0,1771
    Ouest France

    Montant de l’aide : 11 901 309
    Aide par exemplaire : 0,0461
    La Croix

    Montant de l’aide : 10 722 591
    Aide par exemplaire : 0,3362
    Telerama

    Montant de l’aide : 10 366 035
    Aide par exemplaire : 0,3336
    Libération

    Montant de l’aide : 10 071 968
    Aide par exemplaire : 0,2664
    Aujourd’hui en France

    Montant de l’aide : 9 332 798
    Aide par exemplaire : 0,1476
    Le Nouvel Observateur
    Le Nouvel Observateur

    Montant de l’aide : 9 320 731
    Aide par exemplaire : 0,3470
    L’Express

    Montant de l’aide : 7 278 722
    Aide par exemplaire : 0,2734
    Télé 7 jours

    Montant de l’aide : 6 925 596
    Aide par exemplaire : 0,0981
    L’Humanité

    Montant de l’aide : 6 329 432
    Aide par exemplaire : 0,5373
    Paris Match

    Montant de l’aide : 5 442 567
    Aide par exemplaire : 0,1560
    Télé Star

    Montant de l’aide : 4 947 014
    Aide par exemplaire : 0,0854
    Le Progrès

    Montant de l’aide : 4 917 806
    Aide par exemplaire : 0,0627
    La Nouvelle République du Centre

    Montant de l’aide : 4 845 159
    Aide par exemplaire : 0,0820
    Le Point

    Montant de l’aide : 4 842 438
    Aide par exemplaire : 0,2194
    La dépêche du Midi

    Montant de l’aide : 4 641 261
    Aide par exemplaire : 0,0718
    Sud Ouest

    Montant de l’aide : 4 592 920
    Aide par exemplaire : 0,0450
    Le Parisien

    Montant de l’aide : 4 574 725
    Aide par exemplaire : 0,0470
    Télé Loisirs

    Montant de l’aide : 4 563 698
    Aide par exemplaire : 0,0899

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *