Search
dimanche 11 décembre 2016
  • :
  • :

ALIZÉ, un dispositif de soutien à l’activité économique et à la création d’emploi.

image_pdfimage_print

Comité_ALIZE_01« Ensemble, grâce à un effet de synergie, nous déployons nos forces pour soutenir nos entreprises dans un contexte conjoncturel moins favorable. Il faut maintenir et chercher à pérenniser tous les outils financiers d’aide à la réalisation des projets d’investissements de nos chefs d’entreprises. En s’impliquant directement dans la mise en oeuvre d’ALIZE Vosges, la Chambre de Commerce et d’Industries des Vosges est fière de contribuer au développement et à la pérennité de nos entreprises. J’en suis pleinement ravi » a affirmé Gérard Claudel, président de la CCI, à propos du dispositif d’Action Locale Inter-entreprises en Zone d’Emploi – ALIZE. Il était présent ce mardi matin dans les locaux de l’antenne déodatienne de la CCI, où se trouvaient à ses côtés notamment le préfet des Vosges Jean-Pierre Cazenave-Lacrouts et le président du comité ALIZE Vosges Didier Destouches, tandis que le sous-préfet de Saint-Dié-des-Vosges Yves Camier, le maire David Valence, le vice-président de l’intercommunalité déodatienne Vincent Benoit ainsi que de nombreux dirigeants d’entreprises composaient l’assemblée. A l’ordre du jour : une réunion du comité de pilotage du dispositif d’accompagnement. Un accompagnement prenant la forme de financement ou de mise à disposition de compétence. Car comme il a été précisé ce matin autour de la table, « l’objectif étant que les entreprises les plus importantes de par leur taille puissent épauler les plus petites ».

Comité_ALIZE_02Concrètement, ce programme s’est matérialisé dans les Vosges par une convention d’une durée de 3 ans, signée en janvier 2013 entre l’Etat, la CCI, des entreprises, le comité local des banques, l’Ordre des experts comptables et le réseau Entreprendre. Elle arrivera à son terme au mois de janvier prochain, sachant qu’elle pourra être renouvelée. « En obtenant d’autres abondements financiers ou de compétences, il faut aussi conserver toute la souplesse de ce programme qui fonctionne parfaitement, il faut le dire » ont tenu à insister le préfet du département et Didier Destouches. Des apports de compétences concernant l’organisation, le développement commercial, les ressources humaines et la gestion. A ce jour, ce sont 7 comités d’agrément qui se sont réunis, dont 4 en 2015. 19 entreprises ont ainsi eu la possibilité d’être accompagnées par un prêt. A ce jour, le dispositif ALIZE a permis le maintien de 132 emplois, de même que le versement de 282 000 euros de prêts, la mobilisation de 21 journées de compétences et la réalisation de près de 5,8 millions d’euros d’investissements. Un programme d’autant plus judicieux dans un département particulièrement sinistré. « Nous sommes convaincus qu’il faut poursuivre dans cette voie de la mutualisation des moyens, et donc de la nécessaire poursuite de ce type de programme » a souligné le préfet, rappelant de plus que le chômage a récemment enregistré une baisse de l’ordre de 1% dans les Vosges.

J.J.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *