Search
mardi 6 décembre 2016
  • :
  • :

Festival de Kichompré : le jazz New Orleans de retour en 2016

image_pdfimage_print
Une AG qui s'est déroulée dans le local de l'ancienne école de Kichompré en présence des élus locaux et départementaux

Une AG qui s’est déroulée dans le local de l’ancienne école de Kichompré en présence des élus locaux et départementaux.

Bien qu’artistiquement positif, le bilan du Festival de Kichompré 2015 incite cependant à la prudence en matière de finances. Quant à l’édition 2016, elle verra le retour du jazz band French Preservation Hall qui avait fait un véritable tabac cet été.

L’assemblée générale du festival a donc eu lieu ce vendredi soir dans le local de l’ancienne école de Kichompré qui constitue un peu le QG de l’association. Local qui se rénove progressivement grâce à la participation de la Ville et qui accueillait donc les membres actifs, bénévoles et partenaires d’un des rendez-vous musicaux incontournables de l’été dans le secteur de la Perle des Vosges.

Le président Gonzague Retournay a mis en avant des records battus en matière de fréquentation

Le président Gonzague Retournay a mis en avant des records battus en matière de fréquentation pour l’édition 2015

Et c’est le président et mécène du festival Gonzague Retournay qui a ouvert la réunion en précisant qu’en matière de fréquentation, l’événement avait une fois de plus battu un record en 2015. Une excellente nouvelle légèrement nuancée par le petit déficit financier de 655 € enregistré au terme de l’exercice. Mais rien d’affolant, et ce d’autant plus que le Concours International de cordes avait été remis au goût du jour, constituant l’un des principaux postes de dépense. « Cela reste un festival solide financièrement », précisera le président avant de céder la parole à Eric Lemarquis.

Eric Lemarquis a dévoilé la programmation du festival 2016

Eric Lemarquis a dévoilé la programmation du festival 2016

Pour sa part, ce dernier a rappelé que le thème 2015 était la Musique Française, toutes périodes confondues. Thème parfois mal interprété par certains, peut-être pas assez connaisseurs pour saisir la subtilité de l’intitulé qui faisait référence à certains artistes et époques où notre bon pays était la Mecque en matière de musique classique… Cela n’aura cependant pas gâché la fête, loin s’en faut ! On notera entre autre que le concours de corde a fait un carton avec le vote du public et un lauréat Russe, tout comme le Jazz band de New Orleans.

Ce dernier sera donc de retour en 2016, le 2 août pour être précis, tout comme une autre formation jazz qui avait déjà foulé la scène de l’église Saint Étienne : « Maman n’veut pas », qui se produira en ouverture du festival le 19 juillet. Pour la suite de la programmation, Eric Lemarquis a tenu à expliquer que les aides de certains partenaires institutionnels étant « en suspens », le projet de concert de clôture avec 14 musiciens avait dû être reporté. Le festival se prolongera donc le 27 juillet avec la finale du concours de cordes, le 2 août avec le French Preservation Hall, ainsi que les 9 et 13 août pour deux concerts de musique classique sur le thème de Dvorak. Le 9 en trio, le 13 en quatuor et quintette. A vos agendas les mélomanes !




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *