Search
dimanche 4 décembre 2016
  • :
  • :

Liézey : mesures de précaution autour de l’eau La sécheresse perdure, il faudra économiser en attendant le retour des intempéries

image_pdfimage_print

Liézey,_MairieLe village de Liézey avait subi le 25 septembre dernier une pollution bactériologique qui serait inhérente aux pluies et à la sécheresse des terrains…Les écoulements avaient ainsi contaminé les sources et captages en forêt ( voir notre précédent article http://gerardmerinfo.fr/2015/09/le-village-de-liezey-prive-deau-potable/ avant que tout rentre dans l’ordre quelques jours plus tard.

L’eau est visiblement redevenue potable, normalement propre à la consommation  mais l’ARS Agence Régionale de la Santé impose des mesures de précaution. En effet, le village de Liézey subit actuellement une très longue sécheresse au point de voir son réservoir totalement à sec. L’alimentation se fait donc  depuis Gérardmer par voie de camion citerne (le 6ème) avec forcément un risque de dégradation de la qualité de l’eau et un risque potentiel.  ( voir communiqué du maire)

En attendant mieux, l’heure est également à la restriction, car seule la météo et d’importantes pluies pourraient terminer un cycle  qui a pris forme début septembre. Il est bon de noter que d’autres villages comme le Tholy sont dans une situation similaire. La canicule de l’été dernier et l’absence de précipitation cet automne commencent à largement se faire sentir.

Communiqué du Maire, Damien Descoups

« Par un message en date du 29/10 je vous informais que la sécheresse nous avait contraints à alimenter notre réservoir par l’intermédiaire des camions citernes alimentaires avec de l’eau potable de Gérardmer. La situation ne s’améliorant pas, nous sommes obligés de réitérer l’opération.
Une analyse réalisée sur notre réseau montre que l’eau distribuée est de bonne qualité, cependant, selon les services de l’ARS (Agence Régionale de Santé), le transport par camion-citerne comporte des risques sanitaires de dégradation de la qualité de l’eau. Par conséquent et par précaution, l’eau distribuée par le réseau public ne doit toujours pas être utilisée pour la boisson et la préparation des aliments jusqu’à nouvel ordre. L’eau du réseau pourrait être utilisée pour les usages précités sous condition d’avoir préalablement subi une ébullition prolongée pendant environ cinq minutes.
Les habitations de la route du Beillard, desservies par le réseau de Gérardmer, ne sont pas concernées par cette restriction.« 

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *