Search
samedi 3 décembre 2016
  • :
  • :

Recherche prof d’allemand désespérément La colère monte du coté des parents d'élèves du Lycée de la Haie Griselle

image_pdfimage_print

P1050009Mais où sont passés les professeurs d’allemand ? Impossible pour les potaches du Lycée de la Haie Griselle de suivre une scolarité normale en ce qui concerne la langue de Goethe. Ach ! C’est même très énervant pour les parents d’élèves  dont l’agacement  s’est manifesté ce mercredi soir sur le parvis de l’Hôtel de Ville en présence des élus locaux, mais aussi du proviseur de l’établissement, Bernard Krid. En effet, depuis la rentrée scolaire de septembre dernier,  153 élèves  ont eu  droit à seulement une heure de cours, le 3 novembre dernier, après une brève réapparition du professeur d’allemand dont le congé de maladie a été prolongé  de quinzaines en quinzaines,  de certificats médicaux en certificats médicaux. La tension est palpable auprès des parents d’élèves qui se multiplient sur le terrain  comme ce fut le cas en fin de journée en reprenant le slogan et arborant des tee-shit de circonstance » on veut un prof d’allemand pour nos 153 enfants »

Une situation qui désespère tout le monde notamment le proviseur du Lycée de la Haie Griselle.

Rencontre entre Valérie Surel porte parole des parents et le proviseur Bernard Kried

Rencontre entre Valérie Surel porte-parole des parents et le proviseur Bernard Krid

« Nous sommes obligés de suivre une réglementation précise «  commente Bernard Krid  » j’ai lancé une procédure de remplacement  et de recrutement après les 2 mois et demi légaux. Avant cela,  c’est l’établissement qui doit tenter de palier à l’absence d’un professeur  si l’absence ne dépasse pas un délai de 15 jours. Le rectorat est au courant de la situation et je suis à la recherche d’un professeur sur l’ensemble de la France sachant que l’académie ne peut à l’évidence  fournir le personnel nécessaire. On a ratissé le secteur en vain ! J’ai eu le refus d’une personne de Aubagne, d’un autre de l’ouest de l’hexagone et ce matin encore d’une autre de Reims. Pour l’instant je n’ai pas de solution ».

En défenseur du service public Bernard Krid remue actuellement ciel et terre afin de palier à cette défaillance  et s’inquiète déjà en prévision du mois de janvier compte tenu d’un départ en retraite.  » Je pense également aux élèves en classe de terminal. Il nous faut une personne compétente. Une question se pose tout de même sur la base de cet état de fait . Si on ne trouve pas de professeur d’allemand dans l’Est de la France, c’est réellement inquiétant compte-tenu de la proximité  géographique de l’Allemagne  et des débouchés qui en découlent. Nous succombons à l’impérialisme de la langue anglaise.

La situation pourrait éventuellement se débloquer si la personne reprend son activité le 12 décembre prochain date à laquelle son congé de maladie prend fin. Wait and see ! Pardon warten und sehen !

P1050014

 




7 réactions sur “Recherche prof d’allemand désespérément

  1. LEON

    Trouver un prof d’Allemand
    Disponible
    Compétant
    Lui trouver un logement
    Bon sang mais c’est bien sur…..Jean Marc le héros!
    Jean Marc AYRAULT
    De mémoire nous avons un ancien premier ministre également ancien prof d’Allemand et campingcariste de surcroit.
    La compétence est toute trouvée, le logement aussi.
    Je vous invite à lire sa fiche sur wikipédia qui peut servir de CV.
    Exempté du service national en 1976 (année de canicule)j’estime qu’il peut être redevable vis à vis de nos enfants de ces quelques heures qu’il viendrait dispenser dans notre établissement.
    N’oublions pas que depuis la rentrée de septembre nous avons payé nos multiples impôts et que nos enfants n’ont pas été servi en retour.
    C’est comme si nous passions à la caisse à SUPER U avec la moitié du caddie en payant la totalité.
    J’invite donc la population à demander à Jean Marc sur le plus grand réseau social de se présenter dès que possible, c’est à dire lundi, à l’entrée de la Haie Griselle pour prendre ses nouvelles fonctions.
    Il s’agira d’un CDD de 6 mois avec heures sup pour rattraper le retard. Le poste pourrait passer en CDI à la rentrée 2016 si nous ne trouvons pas d’autres compétences entre temps.
    Merci à toutes les personnes qui ont œuvré à faire connaitre notre désarroi.
    Fabrice NOEL

    répondre
  2. David RICHARD

    Nicolas Canteloup pourrait faire rire Angela Merkel sur le fait qu’il n’y a pas un prof d’allemand remplaçant disponible en France.

    Mais ce n’est drôle ni pour les terminales ni pour les autres élèves.

    répondre
  3. Gil Bear

    Depuis des dizaines d’années, certains politiques, n’ont cessé de mettre dans les têtes des citoyens qu’en matière d’économie budgétaire, la solution était de dépenser moins et donc qu’il fallait diminuer le nombre de fonctionnaire. Oui, faire des économies c’est dépenser moins et surtout pas, augmenter les recettes ! Le bon peuple, persuadé de la solution et conforté dans l’idée que tous ces gens qui ne font rien et qui sont payés avec nos impôts c’est le mal, portât donc au pouvoir ces Messieurs. Le client est roi, il fut servi ou plutôt desservi !
    Comment ? Nous manquons de professeur pour remplacer les absents, de fonctionnaire de police pour nous protéger, mais que font nos gouvernants ? Rien de plus, Ils vous ont juste écouté !
    Il est bien temps de pleurer et de s’étonner !
    Un prof c’est une personne rémunérée 32482€ brut si 15 ans d’expérience *, soit environ 2000€ net mensuel, diplômé d’un master (bac+5), reçu au concours CAPES, (340 places en allemand en 2015) et qui accepte de passer les 4 premières années de sa vie d’enseignant dans le département 93 avec 1800 €/mois. Des amateurs ?
    (*source OCDE)

    Gil Bear

    répondre
  4. Gil bear

    Bravo Catherine. Vous qui avez l’air bien renseignée vous en connaissez d’autres qui sont coutumiers du fait ? Mais de quel fait parlez-vous ?
    Que pensez de ceux qui dénonce des faits ?
    Brrr il fait froid non? Si un peu dans le dos !

    répondre
  5. MENET Stéphane

    La situation est assez complexe. Il existe normalement des titulaires remplaçants (ou TZR) mais il y a eu à ce niveau beaucoup de suppressions, à moins qu’ils soient déjà tous en remplacement, autre possibilité. Quant aux contractuels & vacataires, leur situation n’est guère enviable: pour le même boulot que les titulaires, ils sont beaucoup moins bien payés (et les enseignants ne roulent pas sur l’or déjà) notamment. Quant à Gil Bear, il a raison, j’ai commencé mes 3 premières années à enseigner l’allemand en Seine-St Denis, ça a été très formateur au demeurant, et peu de jeunes enseignants acceptent ce genre de contraintes. Quant à la langue allemande, elle sera la première victime de la prochaine réforme du collège dans 8 mois, ça ne donne pas envie de passer le concours. Ajoutez à cela des contraintes administratives pour l’administration, et vous comprendrez la situation ubuesque du lycée. A 60km de la frontière allemande et à quelques mois du Bac…

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *